Il a fondé une maison de retraite pour ses vieilles bêtes du cirque Gruss - Une fois dans l'Ouest


Episode Artwork
1.0x
0% played 00:00 00:00
Jun 10 2020 15 mins   15
Véritable institution, le cirque Arlette Gruss a dû stopper sa tournée avec l’épidémie de Covid-19. Il a trouvé refuge dans sa priorité familiale en Sarthe où, l’ancien dompteur de fauves, Georgika Kobann, a fondé une maison de retraite pour ses vieilles bêtes de piste. Le long de la départementale entre Le Mans et La Flèche, dans le Sarthe, un watussi surmonté de grandes cornes blanches n’a pas l’air perturbé par le passage des voitures. Les dromadaires, non plus. Il faut dire qu’en 25 ans, Georgika Kobann leur a créé un petit coin de paradis sur 50 hectares. A La Fontaine-Saint-Martin, lui et sa compagne Arlette Gruss ont dédié le lieu-dit Les Choquets au repos des vieilles bêtes de cirque sorties de la piste aux étoiles. « En ce moment, j’ai deux perroquets, un lama, une panthère, trois chevaux, trois dromadaires, Victorine le buffle d’eau, un bœuf Watussi… ». Il stoppe le décompte. « On va dire 45 animaux. » Kobann, dompteur de fauves désormais retraité, a toujours un faible pour les carnivores aux canines acérées. Il présente Rachel, panthère noire. « Elle a été opérée il y a quatre ans d’une tumeur cancéreuse. Et elle est toujours là, à 26 ans », tombe d’admiration l’homme au chapeau. Notre journaliste Mathilde Leclerc est allée rencontrer ce personnage, fondateur d’un des plus grands cirques d’Europe. S’il a passé la main à son fils au décès d’Arlette… il reste le maître des lieux. Bonne écoute. Réalisation: Ronan Coquelin