Maylis de Kerangal : “Tout écrivain n’est pas dépositaire d’un talent qui viendrait d’en haut”


Episode Artwork
1.0x
0% played 00:00 00:00
Jun 16 2020 21 mins   449

Maylis de Kerangal est autrice. Dans la liste de ses oeuvres figurent notamment Naissance d’un pont, paru en 2010, Réparer les vivants, publié en 2014, ainsi que le plus récent Un monde à portée de main. Nous la retrouvons dans la pièce où elle les a écrit, une ancienne chambre de bonne, jonchée de livres et “ouverte sur les toits” (5’30). Un espace “qui [lui] appartient” (5’38), et qui lui semble indissociable de son travail d’écriture : “parfois je me dis: si je n’avais pas cette pièce, est-ce que j’écrirais?” (5’45)


Dans cet épisode, Maylis de Kerangal nous confie son “affection particulière” (13’56) pour Les Mots de Jean-Paul Sartre, un roman autobiographique qui dépeint son enfance et l’influence de celle-ci sur sa destinée d’écrivain. “C’est l’idée que tout écrivain n’est pas dépositaire d’un talent qui viendrait d’en haut mais est le produit finalement d’une sociologie, d’une idéologie, d’une culture et d’un environnement” (10’15). À travers ce récit, Sartre remet en cause la figure d’un écrivain qui serait naturellement doué et montre à quel point ses facultées ont été construites par les projections de son entourage.


“Ce qui me touche beaucoup dans ces autobiographies, c’est toujours la période de l’enfance” (15’25). Plus particulièrement, l’autrice s’intéresse à la manière dont le monde de l’enfance, dans ce qu’il a de “radioactif” (17’51), déteint sur l’imaginaire de l’écrivain. Elle se questionne sur l’influence qu’a son enfance sur son écriture, “sur le plan du légendaire familial” (17’00), de la façon dont “ont été investis les voix, les lieux” (17’10), et évoque la possibilité d’un jour mettre en mots l’univers qui a bercé ses jeunes années. 


Le Book Club est un podcast présenté par Agathe le Taillandier. Maylis de Kerangal a répondu aux questions de la journaliste Maud Ventura. Lucile Rousseau-Garcia a fait le montage de cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait le mixage et Pauline Thomson en a composé la musique. Maud Benakcha est à l’édition et à la coordination de ce podcast.


Marion Girard est responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.