Pauline Delabroy-Allard : “c’est drôle comme parfois la littérature et la vie s’imbriquent”


Episode Artwork
1.0x
0% played 00:00 00:00
Jun 09 2020 21 mins   91

Pauline Delabroy-Allard est autrice. Son premier roman, Ça raconte Sarah, publié en 2018 fait vivre une histoire d’amour urgente et passionnelle. Aujourd’hui, elle nous invite dans son intimité, il est 7h du matin, à l'orée d’une journée qui est déjà pluvieuse: “Comme tous les parents du monde je sais que les heures du petit matin comme ça sont très précieuses. Quand les enfants ne sont pas encore réveillés”. Elle profite donc de ce moment de calme pour nous parler de L’arbre aux haricots de Barbara Kingsolver. 


Un roman qu’elle a tout de suite trouvé dans sa bibliothèque grâce à sa couleur reconnaissable: “Je connais sa tranche par coeur, elle est un peu verte et après avoir été léchée par le soleil, qui donne dans ma pièce, de vert qui était assez franc [elle s’est transformée en] une espèce de vert pâle, vert d’eau et je trouve ça très joli”. Une couleur singulière qui ressort au milieu de tous les autres livres blancs. 


Paru en 1988, année de la naissance de Pauline Delabroy-Allard, ce roman et cet épisode tournent autour des questions de date, de famille, de filiation et de nouveaux né.e.s: “C’est un roman que j’ai lu pour la première fois à 15 ans et qu’ensuite j’ai lu très régulièrement. Une fois par an je pense jusqu’à mes 20 ans et puis maintenant il m’arrive de le lire une fois tous les deux ans”. Ce roman est l’histoire d’une jeune femme qui souhaite s’évader de sa ville natale qui l’ennuie, voire la désespère, mais sur le chemin, une femme lui donne son nourrisson. 


Ce livre permet à Pauline Delabroy-Allard de nous livrer les questionnements qui l’ont suivie depuis son adolescence jusqu’à aujourd’hui: “Pendant le confinement, j'ai mis le point final (ou ce que je crois être le point final) à mon deuxième roman”. Un roman sur son identité: “c’est le point de départ parce que dit comme ça ça a l’air un peu mégalomane ou nombriliste mais c’est un projet autour de ce qui fait l’identité de chacun, à commencer par le prénom” Choisir le prénom, une réflexion d’autant plus actuelle qu’elle est sur le point de donner naissance à son deuxième enfant.


Le Book Club est un podcast présenté par Agathe le Taillandier. Lucile Rousseau Garcia a fait le montage de cet épisode. Tristan Mazire en a fait le mixage et Pauline Thomson en a composé la musique. Maud Benakcha est à l’édition et à la coordination de ce podcast.


Marion Girard est responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.