#7 : Help ! Comment bien vivre les repas en groupe cet été ? (2/2)


Episode Artwork
1.0x
0% played 00:00 00:00
Aug 02 2020 28 mins   354

🎙️Dans ce septième épisode de Dans la poire 🍐!, on rentre dans les conseils concrets pour « bien vivre les repas en groupe cet été ».

Spoiler : EPISODE TRES TRES TRES UTILE ! 😱

Why? Dans le sixième épisode, Laurence Haurat (à distance!) et moi-même avions décrypté (oui, parfois, c'est crypté, je pèse mes maux) ce qui se jouait pendant les repas en groupe, la commensalité, parfois heurtée par les alimentations particulières, pour des raisons de santé ou de choix personnels...

Ok, mais maintenant qu'on a bien défriché ce sujet de « bien vivre les repas en groupe cet été », comment réagir tranquillement face à un proche qui nous donne du :

-"tiens, prends des concombres, c'est bon pour ce que tu as!",

-"ben, dis donc, tu t'es lachée pendant le confinement",

-"ben, tu reprends pas des grillades? C'est moi qui les ai faites avec amour pourtant!"...

#genance #malaise #relou...

🍀Justement, on a passé au grill toutes ces situations pour voir quelle était la manière de répondre la plus adaptée à ces situations...

1 000 mercis de votre écoute, de votre soutien, de votre énergie !

➡️ Vous aimez Dans la poire 🍐!? Partagez-le ! Si vous êtes sur Audible, Spotify ou Deezer, c’est top, share the good vibes ! Si vous l’écoutez sur Apple podcast, mettez-moi 5 étoiles, c'est petit effort pour vous mais ça m’aide vraiment beaucoup pour la suite de l’aventure.🙏🙏

➡️ Restons en contact ! sur le blog (charlesbrumauld.com/podcast), sur Instagram @CharlesBrumauld pour me poser des questions ou me soumettre des thématiques pour un prochain épisode !

🌈 Merci de votre écoute, de votre attention, de votre temps. Mettez-les au service de votre alimentation !

Voix Off et musiques de cet épisode sur « Comment bien vivre les repas en groupe cet été ?».

Extrait de Good Vibrations des Beach boys, extrait du film "Les tontons flingueurs" (de Georges Lautner, 1963), extrait du film "Rien sur Robert"(de Pascal Bonitzer, 1999).