La Poste-Vulgate (1/2) - La Suite du Roman de Merlin (Rex Quondam Rexque Futurus #27)


Episode Artwork
1.0x
0% played 00:00 00:00
Nov 13 2019 194 mins   103
Tout indique qu'entre 1235 et 1240 le Lancelot-Graal (RQRF #15-#18)a subi un remaniement où l'on a tenté d'en harmoniser le ton et le sujet, qui a résulté en un nouveau cycle arthurien que nous connaissons de nos jours sous le nom de Post-Vulgate, attribué à un pseudo-Robert de Boron. Pour lui servir de pièce centrale fut composée une nouvelle suite du Merlin en prose, généralement appelée la Suite du Roman de Merlin, suite romanesque ou suite-Huth (d'après le nom du possesseur de l'un de ses manuscrits) pour la distinguer de la Suite-Vulgate du Merlin (RQRF #18) – préexistante, mais identifiée plus tard. De l'aveu même du narrateur, ce récit du début du règne d'Arthur cherche en fait à remplacer le Lancelot propre (RQRF #15), qui était trop long, et recentre donc le cycle sur Arthur, dont les exploits héroïques que relataient la Suite-Vulgate sont remplacés par un récit bien plus sombre et sceptique vis-à-vis de la chevalerie. La haine de Morgane n’y concerne plus seulement les amants Lancelot ou Tristan mais vise bien son frère le roi, qu’elle veut détrôner et tuer. L'inceste d'Arthur avec une autre de ses sœurs, engendrant ainsi Mordred, futur destructeur du royaume, souligne la fatalité, les rouages inévitables du destin. On ne prend même plus le temps de douter ou de s'émerveiller des prophéties qui parsèment le monde, et Merlin lui-même ne recule pas devant sa fin sordide... La Post-Vulgate ne nous est pas parvenue sous une forme complète continue ou entièrement cohérente. L’Estoire del Saint Graal (RQRF #18) et le Merlin en Prose (RQRF #10), repris avec quelques altérations du Lancelot-Graal, forment avec la Suite du Roman de Merlin les deux premières parties de ce que le pseudo-Robert, revendique comme une trilogie. De son dernier volet, il nous est resté des versions particulières de la Quête du Graal et de la fin du royaume arthurien dans des versions portugaise et castillane, ainsi que quelques fragments du Tristan en Prose, comme nous le verrons dans le prochain épisode. Peu après la première publication du manuscrit Huth de la Suite, on y avait vu des correspondances avec ces versions ibériques, mais c'est bien à Fanni Bogdanow qu'il est revenu d'avoir plus récemment articulé une reconstitution de ce cycle, qu'elle baptise aussi le Roman du Graal. Là où les parties disparates du Lancelot-Graal ne parvenaient jamais à s’accorder sur leur tonalité, ici, tout a été mis au diapason crépusculaire de la Mort Artu...