Les couilles sur la table

Jul 08 2019 30.9k

Le premier podcast sur les masculinités. Un jeudi sur deux, Victoire Tuaillon parle en profondeur d’un aspect des masculinités contemporaines avec un·e invité·e. Parce qu’on ne naît pas homme, on le devient. Les couilles sur la table est un podcast de Binge Audio.





Le patriarcat contre la planète
Jul 30 2020 68 mins  
Qu’est-ce qui relie le patriarcat et la catastrophe écologique planétaire que nous sommes en train de vivre ? Il y a-t-il des mécanismes, des causes et des conséquences communes entre la domination masculine et la destruction du vivant ?  Jeanne Burgart-Goutal, agrégée de philosophie et professeure de yoga, est l’autrice de “Être écoféministe : théories et pratiques” (éd. L’Echappée, 2020)  Elle raconte dans cet épisode une partie de l’histoire et des théories des mouvements écoféministes : comment celles-ci permettent de repenser la masculinité et le patriarcat ? Quelles pistes ouvrent-elles pour repenser la féminité, et donc la masculinité, sans verser dans l’essentialisme ? En quoi les pensées et pratiques écoféministes révèlent-ils l’androcentrisme de notre société, ce monde construit au masculin neutre ? RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio OEUVRES RECOMMANDÉES PAR L'INVITÉE - Le film Le Nouveau Monde, de Terrence Malick (2005) - … et pratiquer la danse libre. CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e) le 15 juillet 2020. Prise de son: Adel Itel el Madani. Réalisation : Quentin Bresson Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Un gars, une fille : portrait du mâle en couple
Jul 23 2020 65 mins  
Au-delà des singularités de chaque couple, quels sont les schémas de comportements masculins les plus répandus ? Comment se mettent-ils en place, comment les expliquer ?  Jean-Claude Kaufmann, sociologue, analyse depuis trente ans ce qu’est le couple hétérosexuel aujourd’hui. Dans plusieurs de ses ouvrages, il élabore des « idéaux-types masculins », c’est à dire des comportements, des attitudes, des positions caractéristiques de la masculinité. Pas des comportements obligatoires, mais des grandes tendances : par exemple, l’idéal-type de « l’homme-enfant » ou de « l’élève coupable ». Son dernier livre, « Pas ce soir », est une enquête sur le consentement sexuel en couple : il montre qu’un schéma dans lequel l’homme a beaucoup plus de désir sexuel que sa conjointe est très répandu, même si bien sûr la situation inverse existe ; toute la question étant de savoir pourquoi, et comment le couple se débrouille avec ce déséquilibre. Qui finit par se forcer ? Qui pense avoir le droit de contraindre l’autre ? Qui se tait ? Comment est-ce qu’on en parle, et surtout pourquoi est-ce que le plus souvent, on en parle pas ? Parce que les points de désaccord entre Victoire Tuaillon et Jean-Claude Kaufmann sont nombreux, le ton de cet épisode est assez différent des précédents. RÉFÉRENCES CITÉES PENDANT L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio OEUVRE RECOMMANDÉE PAR L’INVITÉ Jean-Claude Kaufmann recommande les poèmes sur la Saint-Valentin signés par Othon de Grandson, poète du 14ème siècle. REMERCIEMENTS Victoire Tuaillon remercie trois camarades féministes, Sarah Bénichou, Manon Garcia et Camille Froidevaux-Metterie pour leurs remarques, éclairages et réflexions lors de la préparation de cet entretien. Et merci à Caroline de Haas pour les précisions sur les chiffres de l’enquête Nous Toutes. CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 22 juin 2020 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Tout sur la bite
Jun 25 2020 54 mins  
Dans cet épisode d’éducation sexuelle, on s’intéresse à l’anatomie et au fonctionnement du pénis, des testicules, de la prostate et du périnée. Du côté des vulves, on part de très, très loin dans l’ignorance, même si heureusement ces dernières années les initiatives se multiplient pour mieux connaître l’anatomie et le fonctionnement de l’appareil génital féminin (Connais toi toi-même de Clarence Edgar-Rosa, le livre Notre Corps Nous Mêmes, des comptes Instagram comme @thevulvagallery…). Les organes génitaux masculins restent eux aussi assez méconnus, parce qu’on a souvent la fausse impression qu’ils ont un fonctionnement simple et évident.  Pourquoi est-il impossible d’agrandir un pénis ? A quoi ça sert d’entraîner son périnée, et comment faire ? Quels gestes d’hygiène faut-il apprendre aux petits garçons ? La circoncision est-elle une mutilation sexuelle ? Comment comprendre les dysfonctionnements érectiles ? Que faire en cas d’accident (rupture du frein, fracture, paraphymosis…) ? Qu’est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Comment éviter d’attraper des condylomes ? Faut-il se faire vacciner contre les HPV ?  Pour répondre à ces questions, Victoire Tuaillon s’entretient avec le docteur Marc Galiano, médecin urologue, andrologue et cancérologue. Précision : dans cette conversation, en utilisant le terme “hommes” et “garçons”, nous faisons référence aux personnes assignées hommes à la naissance du fait de la forme de leurs organes génitaux (même si, dans le cas des personnes trans, tous les hommes n’ont pas de pénis, et toutes les femmes n’ont pas de vulve.) OEUVRE DE L’INVITÉ « Mon sexe et moi, Manuel pour comprendre et réparer son pénis » du Dr Marc Galiano et Rica Etienne (éditions Marabout) RECOMMANDATION DE L’INVITÉ Marc Galiano recommande de se rendre une fois à un spectacle de danse contemporain, particulièrement ceux donnés par la compagnie de Julien Lestel : https://www.compagniejulienlestel.com/fr/company/julien_lestel RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré en juin 2020 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Prise de son : Thomas Plé. Réalisation et mixage : Mathieu Thévenon. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Nourrir son homme : le bon steak et le joli morceau (2/2)
May 28 2020 57 mins  
Pourquoi associe-t-on spontanément la virilité à la consommation de viande ? L’idéologie sexiste - la domination des hommes sur les femmes - a-t-elle des liens avec le rapport de domination que l’humanité entretient avec ce qu’on appelle les animaux, et qui nous permet de trouver normal qu’on tue chaque année des milliards de vaches, cochons, poulets, moutons, poissons pour les manger ? Et si oui, quelles convergences établir entre les luttes pour les droits des animaux et des luttes féministes ? Pour comprendre, Victoire Tuaillon s’entretient avec les auteurices de l’ouvrage « Pour une solidarité animale : défaire la société spéciste ». Axelle Playoust-Braure a étudié la sociologie à l’Université du Québec et s’intéresse à la théorisation des rapports d’élevage et des catégories humanité/animalité dans une perspective matérialiste, inspirée du féminisme. Yves Bonnardel est philosophe, militant libertaire et égalitariste et l’un des fondateurs en 1991 des Cahiers antispécistes. OEUVRE DES INVITÉ·ES Pour une solidarité animale : défaire la société spéciste, aux éditions La Découverte, 11 juin 2020 (collection Les Cahiers Libres) RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références mentionnées sur le site www.binge.audio OEUVRES RECOMMANDÉES PAR LES INVITEÉ·ES Axelle Playoust-Braure recommande le documentaire Maso et Miso vont en bateau, du collectif Les Insoumuses, un documentaire féministe de 1976 qui commente, critique et détourne l’émission spéciale de Bernard Pivot avec Françoise Giroud, secrétaire d’État chargée de la condition féminine… et le documentaire « Miso et Maso » est disponible sur la plateforme Tenk Yves Bonnardel recommande la chanson de Ysabel « Les rois de la création ». CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 16 mai 2020 à domicile. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joë Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Nourrir son homme : cauchemar en cuisine (1/2)
May 21 2020 44 mins  
Quand il s’agit de cuisiner à la maison, les statistiques montrent que si vous êtes un homme, il est probable que vous passiez moins de temps à cuisiner qu’une femme. Le temps moyen consacré à la cuisine, chez les personnes en couple avec ou sans enfants, est de 50 à 59 minutes pour les femmes, contre 15 à 18 minutes pour les hommes. Mais quand il s’agit de cuisiner au restaurant, de façon professionnelle… comme l’ont formulé le collectif les Insoumuses en 1976, « Les femmes font de la cuisine gratuite, les hommes de la cuisine rentable ». Est-ce toujours vrai aujourd’hui ?  Dans la première partie de cet épisode consacré aux liens entre masculinité et nourriture, Nora Bouazzouni, journaliste et autrice culinaire, fait le point sur le genre et le fait de cuisiner.  Pourquoi quand on entend « cuisinier », on pense à un chef étoilé, alors que quand on dit « cuisinière », on pense à la dame de la cantine ? Réputé particulièrement misogyne et violent, le milieu de la restauration a-t-il connu son moment #MeToo ? Pourquoi y’a-t-il plus de chefs que de cheffes dans les classements internationaux des meilleurs restaurants ? Le fait d’être élevé comme un garçon créé-t-il une relation différente à la nourriture ?  OEUVRE DE L’INVITÉE « Faiminisme : quand le sexisme passe à table » de Nora Bouazzouni, publié aux éditions Nourifurtu. RÉFÉRENCES DE L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références citées dans l’épisode sur le site www.binge.audio. CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 18 mai 2020 à domicile. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Le patrimoine, enjeu capital
Apr 23 2020 75 mins  
Pourquoi en France les hommes sont-ils plus riches que les femmes ? Et pourquoi le sont-ils de plus en plus ?  Si les inégalités de revenus sont bien connues, on ignore souvent que les inégalités de patrimoine entre hommes et femmes sont en train d’augmenter en France. L’inégalité patrimoniale entre hommes et femmes est passée de 9% en 1998 à 16 % en 2015. Céline Bessière est professeure de sociologie à l’Université Paris Dauphine, Sibylle Gollac est sociologue et chercheuse au CNRS. Elles signent ensemble un livre, Le Genre du Capital, publié aux éditions La Découverte, résultat de quinze ans de recherche passées à fouiller dans les rapports statistiques, s’entretenir avec des notaires, des avocats et des juges.  Dans cet épisode, elles expliquent et démontrent les mécanismes qui favorisent l’appropriation masculine du capital et leur lien avec les inégalités entre classes sociales. Il est question de travail domestique, des origines des inégalités de revenus entre hommes et femmes, de pension alimentaire et d’héritage. Elles montrent comment le droit est appliqué de telle sorte à ne pas fragiliser les patrimoines masculins. Le fait qu'une famille puisse transmettre sa richesse de génération en génération passe par l'intérêt des pères, des fils et des maris contre celui des mères, des filles et des épouses. La transmission des inégalités de richesse entre classes sociales, de génération en génération, repose sur cette appropriation masculine du capital. A la fin de l’épisode, on se demande quelles seraient les politiques publiques à mener pour contrer ces effets, et aussi ce que nous pouvons faire, chacun et chacune à notre niveau, pour tenter d’échapper à ces mécanismes. RÉFÉRENCES ET CHIFFRES Retrouvez les références et données chiffrées cités pendant l'entretien sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 27 février 2020 dans le studio Surya Bonaly de Binge Audio (Paris 19e), l’introduction et la conclusion ont été enregistrées le 20 avril 2020. Réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Des ordis, des souris et des hommes
Mar 26 2020 46 mins  
Pourquoi les personnes qui aujourd’hui inventent, codent, designent, programment les logiciels, les algorithmes, les applications, et les machines que nous utilisons tous les jours sont-elles en très grande majorité des hommes ? Qu’y a-t-il de si masculin en informatique ? Comment, alors que l’informatique était un secteur mixte jusque dans les années 80, est-elle devenu un truc de mecs ? Quelles politiques efficaces mettre en place pour que que ce domaine devenu indispensable à nos vies devienne enfin mixte ? Entretien avec Isabelle Collet, informaticienne, enseignante-chercheuse à l’université de Genève, et autrice de « Les oubliées du numérique » (Le Passeur, 2019). RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSION Retrouvez toutes les références des chiffres, personnalités, rapports et recommandations citées dans l'épisode sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 20 janvier 2020 dans le studio Surya Bonaly de Binge Audio (Paris 19e), l’introduction et la conclusion ont été enregistrés le 18 mars 2020. Prise de son, réalisation et mixage : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Female gaze, ce que vivent les femmes (2/2)
Feb 27 2020 51 mins  
Dans la suite de cet entretien, Iris Brey expose le coeur de sa thèse sur le regard féminin à l’écran : à quoi peut-on le reconnaître ? Qu’est-ce que cela change à notre expérience de spectateurice ? Pourquoi est-ce qu’il ne s’agit pas d’une censure, mais au contraire d’une chance pour l’art cinématographique ?   Le female gaze n’est pas l’inverse du male gaze, il peut être produit quel que soit le genre du réalisateur ou de la réalisatrice. Il ne s’agit pas d’objectifier les hommes comme on objectifie les femmes, mais bien de tout réinventer : la manière de filmer, de raconter des histoires, de les évaluer en terme critique… et d’enseigner le cinéma !  LES OEUVRES DONT IL EST QUESTION DANS L’ÉPISODE « Titanic »de James Cameron (1997), « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma (2019), la série « La servante écarlate » par Bruce Miller (2017) pour Hulu, tirée du roman de Margaret Atwood, la série « I Love Dick » par Jill Soloway et Sarah Gubbins pour Amazon Video (2017), tirée d’un livre de Chris Kraus paru en 1997 et traduit en français en 2016 (éditions Flammarion), le film « Madame a des envies » d’Alice Guy (1906), qu’on peut visionner ici : https://www.youtube.com/watch?v=arIMC0qSyHw, « Cléo de 5 à 7 » d’Agnès Varda (1962), « Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles » de Chantal Akerman (1975), « A bout de souffle » de Jean-Luc Godard (1960) OEUVRES RECOMMANDÉES Iris Brey recommande « Wanda » de Barbara Loden (1970) et « Simone Barbès ou la Vertu » de Marie-Claude Treilhou (1980) Victoire Tuaillon recommande l’écoute du podcast Mansplaining, du journaliste Thomas Messias et la fréquentation du site Le Genre et l’écran, qui se propose de faire une critique féministe des productions audiovisuelles. OEUVRES DE L’INVITÉE « Sex and the series » 2016 (éd. L’Olivier) « Le regard féminin : une révolution à l’écran » 2020 (éd. L’Olivier) LE TEST DU FEMALE GAZE, selon Iris Brey 1 / Il faut que le personnage principal s’identifie en tant que femme. 2/ Que l’histoire soit racontée de son point de vue. 3/ Que son histoire remette en question l’ordre patriarcal. 4/ Que grâce à la mise en scène, le spectateur ou la spectatrice ressente l’expérience féminine. 5/ Si les corps sont érotisés, le geste doit être conscientisé. 6/ Le plaisir des spectateurs ne découle pas d’une pulsion scopique. CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Surya Bonaly de Binge Audio (Paris 19e). Prise de son et réalisation : Quentin Bresson. Réalisation : Quentin Bresson Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Male gaze, ce que voient les hommes (1/2)
Feb 27 2020 35 mins  
Dans cet épisode, il est question de cinéma et de séries télévisées vues par le prisme du genre. Victoire Tuaillon s’entretient avec Iris Brey, spécialiste de la représentation du genre et des sexualités à l’écran, critique de séries et de cinéma, enseignante à l’université de Californie à Paris, et autrice de « Le regard féminin : une révolution à l’écran » (éditions de L’Olivier).  Dans cette première partie, elles discutent de ce qu’est le male gaze, c’est à dire le regard masculin : à quoi est-ce qu’il correspond concrètement, en terme d’esthétique, de choix de mise en scène et de cadrage ? Où en est-on de la parité dans l’industrie cinématographique et pourquoi aujourd’hui encore, la majorité des films produits sont financés et réalisés par des hommes ?  RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Surya Bonaly de Binge Audio (Paris 19e). Prise de son et réalisation : Quentin Bresson. Réalisation : Quentin Bresson Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Maïa Mazaurette - Érotiser les hommes (2/2)
Jan 30 2020 34 mins  
Suite de l’entretien avec l’autrice et artiste Maïa Mazaurette, journaliste spécialisée en sexualité, autour d’une idée qu’elle développe régulièrement dans ses chroniques et ses livres : pour faire exploser les rôles étroits dans la séduction et le désir hétérosexuels, il faudrait ré-érotiser les hommes. On commence par discuter de la charge esthétique : pourquoi est-elle si déséquilibrée ? Pourquoi les femmes passent-elles, en moyenne, tellement plus de temps, d’énergie, d’argent, à soigner leur apparence physique ? Quel lien entretient cette charge esthétique avec la répartition traditionnelle des rôles de séduction, où les hommes sont des sujets de désir (« les hommes n’ont pas de corps » écrivait Virginie Despentes dans King Kong Théorie), et les femmes des objets de désir ? Enfin, Maïa Mazaurette fait visiter sa première exposition : elle raconte comment elle fait poser ses modèles, ce qu’elle cherche à créer, comment elle trace les contours d’une nouvelle esthétique érotique hétérosexuelle. Et encourage toutes les femmes artistes à faire de même. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références, lectures et recommandations citées dans cet épisode sur le site www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Surya Bonaly de Binge Audio (Paris 19e) et chez Barbara Polla. Prise de son : Mathieu Thevenon et Victoire Tuaillon. Réalisation : Quentin Bresson Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Guide de survie aux fêtes de famille
Dec 19 2019 46 mins  
Il y a la tante qui dit n’avoir jamais été victime de sexisme dans sa vie. Il y a la grand-mère qui est répète que les Noir·e·s courent plus vite que les Blanc·he·s et que bon, c’est la nature, hein. Il y a le frère qui n’aime pas trop le mot « féminisme » ou le cousin qui n’a rien contre les gays tant qu’ils ne se montrent pas trop… Alors que faire ? Faut-il répondre, et si oui, comment, aux propos sexistes, racistes et homophobes prononcés autour de la table de fête ? Pour vous aider à passer les fêtes de fin d’année et tout autre repas de famille en toute sérénité, Les Couilles sur la table s’associe à deux autres podcasts de Binge Audio, Camille et Kiffe ta race, dans un épisode spécial. Que répondre pour que les conversations soient les plus constructives possibles ? Comment éviter certaines impasses de raisonnement ? Quand et comment clore une discussion ? Victoire Tuaillon, Camille Regache, Grace Ly et Rokhaya Diallo ont identifié cinq cas récurrents et vous proposent leurs techniques et parades pour éviter que ces discussions s’enveniment. RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR LA RECO DE GRACE : l’épisode « Thanksgiving » dans la première saison de Master of None, avec Aziz Ansari, Lena Waithe et Angela Bassett.  LA RECO DE ROKHAYA : les saisons 3 et 4 de la série « Skam France ».  LA RECO DE CAMILLE : le film « Carol » de Todd Haynes, et le compte Instagram Aggressively Trans.  LES RECOS DE VICTOIRE : l’épisode du podcast « Quoi de meuf » de Clémentine Gallot sur l’affaire Polanski, et le manuel de communication non violente ; « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » de Marshall B. Rosenberg, « « On devrait se débarrasser du terme ‘féminisme’ », l’argumentaire du blog « Ca fait genre » d’Anne-Claire Husson publié sur cafaitgenre.org le 2 septembre 2013, « Le mythe du sexisme anti-hommes » publié sur feminazgulencolere.wordpress.com le 22 mars 2017, derailingfordummies.com : un site très complet qui recense toutes les techniques utilisées par vos interlocuteurices pour piéger la conversation RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION « Les LGBT et le coming out : la fin du placard » enquête réalisée par l’Ifop publiée le 2 octobre 2018, Observatoire LGBT+, sondage Ifop réalisée avec la Fondation Jean Jaurès et la Dilcrah publié le 27 juin 2018, Rapport annuel d’activité 2017 du Défenseur des droits publié en avril 2018, Juive et française (Kiffe ta race, Binge Audio, 2019) CRÉDITS Les Couilles sur la table est un podcast Binge Audio animé par Victoire Tuaillon. Cet entretien a été enregistré en décembre 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production et d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.









Virginie Despentes - Queen Spirit
Oct 03 2019 34 mins  
Peut-on réinventer l’hétérosexualité ? Qu’est ce que cela implique ? Changer le regard que l’on porte sur la séduction, les relations amoureuses et sur soi-même. Virginie Despentes l’explique dans ce quatrième et dernier épisode, elle qui selon ses termes est « devenue lesbienne » à 35 ans, lorsqu’elle est tombée amoureuse d’une femme.   Elle raconte aussi pourquoi elle n’a pas eu d’enfants, pourquoi elle aime tant la radicalité des adolescent·es de 15 ans, et ce en quoi elle a encore de l’espoir. Enfin, elle pose un regard critique sur le féminisme français contemporain, le militantisme et la prise en charge des violences masculines par l’État. Puisque ni le recours à la police, ni à la justice ne règlent le problème de la violence masculine, que faire des hommes violents ? RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION  Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio  CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Virginie Despentes - Les jolies choses de l’art
Sep 26 2019 38 mins  
Elle est une grande écrivaine, mais aussi une immense lectrice : Virginie Despentes est d’ailleurs, depuis trois ans, membre de la prestigieuse académie Goncourt qui décerne chaque année le prix du même nom. Pour la troisième partie de cet entretien, il est question de féminisme et d’art.  Comment ses convictions politiques, notamment son féminisme, ont-elles changé le regard qu’elle porte sur les oeuvres littéraires ? Plus largement, comment peut-on concilier ses convictions féministes avec sa consommation d’oeuvres artistiques - majoritairement masculines, souvent misogynes ? En quoi le cinéma a t-il permis de structurer notre vision binaire et stéréotypée du genre et des corps féminins ? En tant que créatrice, quelles sont les questions politiques qu’elle se pose lorsqu’elle est en train d’écrire, ou de relire, ses textes ?  RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Binge Audio animé par Victoire Tuaillon. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Virginie Despentes - Apocalypse maintenant
Sep 19 2019 28 mins  
Dans la deuxième partie de ce grand entretien avec Virginie Despentes, il est question de colère et de violence, à travers l’analyse des personnages masculins dans son oeuvre. De la violence incontrôlable des auteurs de violences conjugales, de celle bien plus acceptée et normalisée des hommes placés à de très hauts postes à responsabilité. De celle de la romancière aussi : comment la violence peut parfois la dépasser, mais aussi l’aider dans sa vie personnelle. Dans quels espaces, et de quelle manière déconstruire ses propres mécanismes de violence ? Que faire de tous les hommes violents, qu’ils soient pédophiles, violeurs, auteurs de violences conjugales ? En tant que féministes, hommes, femmes et autres, comment s’opposer à cette violence autrement que par la force ?  Virginie Despentes analyse aussi certains de ses personnages plus positifs, ces pères souvent tendres et touchants, et rappelle pourquoi les hommes et la société auraient tout à gagner à réinvestir une parentalité différente.  RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audio CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Entretien enregistré jeudi 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Virginie Despentes - Meuf King Kong
Sep 12 2019 37 mins  
Elle a été l’une des premières à proposer une vision radicale de la masculinité : l’écrivaine Virginie Despentes, l’autrice de « Baise-moi », « Apocalypse Bébé » ou « Vernon Subutex », est au micro de Victoire Tuaillon pour quatre épisodes. Treize ans après la publication de « King Kong Théorie », elle revient sur les thèmes de ce grand essai féministe : ses positions sur la prostitution et la pornographie ont-elles changé ? Comment faire pour éviter le viol : éduquer les garçons, ou apprendre aux filles à se défendre ? Est-ce qu’il y a vraiment des hommes qui ont violé « sans s’en rendre compte » ? Pourquoi le schéma du sexe sous contrainte est-il si présent dans la pornographie, et comment ouvrir les imaginaires érotiques ?  Dans les trois prochains épisodes, il sera question de paternité, de lesbianisme politique, du choix d’avoir des enfants (ou non), de ce que le féminisme a fait au cinéma et à la littérature, et de bien d’autres choses encore. RÉFÉRENCES DES OEUVRES CITÉES PENDANT CET ÉPISODE Retrouvez toutes les références sur www.binge.audio  CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 29 août 2019 dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






Cours particulier avec Didier Eribon (1/2)
Jul 04 2019 58 mins  
Pour clôturer cette deuxième saison, Victoire Tuaillon vous propose un entretien en deux épisodes avec le philosophe et sociologue Didier Eribon, spécialiste des masculinités gay. La première partie de ce cours particulier revient sur son ouvrage fondateur, « Réflexions sur la Question Gay », publié en 1999, l’un de ses ouvrages les plus importants.Qu’est-ce que ça veut dire d’être gay aujourd’hui ? Qu’est ce que ça implique de grandir en tant qu’homosexuel·le dans le monde ouvrier ? Quel impact ont les insultes sur la construction des individus ? En quoi le milieu intellectuel peut être un refuge pour les homosexuel·le·s ?Didier Eribon est l’un des pionniers des études gay et lesbiennes en France, il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur la politique, la gauche, les rapports entre la société et l’individu. Il a enseigné à l’université de Berkeley en Californie, il est actuellement professeur à l’université d’Amiens. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Victoire répond à vos questions 2
Jun 28 2019 73 mins  
Dans cet épisode spécial, la parole est aux auditeur·ice·s. En direct ou en ligne, iels ont posé leurs questions à Victoire Tuaillon et ses deux invités : Josselin Tricou, spécialiste des masculinités dans le clergé et Dr Kpote, travailleur social et chroniqueur chez Causette.Vouloir plaire à un homme, est-ce forcément se soumettre ? Comment certaines femmes conservent-elles la foi en une Église qui perpétue des abus sexuels ? Peut-on distinguer l’homme de l’agresseur ?Merci à Manon, Sarah, Maxence, Cléa, Roxane, Cyprien, Florent, Vanessa, Edouard, Chloé, Agathe, Miranda, pour leurs messages, et à tous·te·s les auditeur·ice·s qui écoutent, partagent et réagissent ! Cet épisode a été enregistré en public dans les locaux de My Little Paris le 27 juin 2019 et diffusé en direct sur YouTube.Pour soutenir le projet de livre des Couilles sur la table, pré-commandez le vôtre dès maintenant sur ulule.com — merci à tous·te·s !RECOMMANDATIONS ET RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur le site binge.audioCRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Il a bu son verre comme les autres
Jun 20 2019 49 mins  
Il y a le premier verre en famille, la pinte rituelle entre collègues en sortant du travail, le « binge drinking » entre étudiant·e·s… L’alcool est un élément essentiel de sociabilité, qui sépare celles et ceux qui tiennent l’alcool et les autres. Mais quand l’ivresse masculine amuse, l’ivresse féminine inquiète. Boire est une performance de genre, une preuve de virilité.Boire comme un homme, « savoir » boire, qu’est ce que cela signifie ? Pourquoi les personnes alcoolodépendantes sont en majorité de genre masculin ? Quelle est la frontière entre les buveur·euse·s respecté·e·s et dénigré·e·s ? Spécialisé dans l’étude de alcoolodépendance, Nicolas Palierne, invité de cet épisode, est doctorant en sociologie au sein du laboratoire d’études de l’EHESS, ingénieur d’études à l’INSERM et chargé d’enseignement à l’Université de Poitiers. RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉLes oeuvres de l’écrivain et poète américain Charles Bukowski, et notamment trois des adaptations cinématographiques qui ont été réalisées à partir de ses textes : « Contes de la folie ordinaire » (Marco Ferreri 1982), « Barfly » (Barbet Schroeder, 1987) et « Factotum » (Bent Hamer, 2005).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La grève des femmes, Suisse repetita (3/3)
Jun 13 2019 33 mins  
« Ne changeons pas les femmes, changeons la société ! - La grève de 2019 »L’égalité n’ayant toujours pas été obtenue, de très nombreuses femmes préparent une nouvelle journée de grève. Vulves en pâte à sel accrochées dans l’espace public, badges portés aux revers de vestes, pauses symbolique dans la journée de travail, occupation temporaire d’un barrage… les actions prévues pour le 14 juin 2019 sont pensées pour être à la portée de chacune, et sont organisées depuis plus d’un an par une centaine de collectifs dans les cantons Suisses. Comment s’est opéré le passage de relais entre deux générations de femmes ? Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, ont rencontré celles qui perpétuent l’héritage de la grève de 1991.« La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La grève des femmes, Suisse repetita (2/3)
Jun 13 2019 23 mins  
« Les femmes bras croisés, le pays perd pied - Retour sur la grève de 1991 »Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, plus de 500 000 suissesses descendent dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Elles demandent une assurance maternité, un congé parental, des places de crèche, une éducation sans sexisme ou encore un meilleur partage des tâches. Au bureau, à l’usine, à la maison, à l’école, elles décident de ne pas travailler pendant une journée, pour montrer que sans leur travail, la société ne peut continuer à fonctionner. Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, rencontrent les grévistes de l’époque, et reviennent avec elles sur les origines et conséquences de ce mouvement social inédit pour la Suisse.« La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La grève des femmes, Suisse repetita (1/3)
Jun 13 2019 29 mins  
« Heureuses comme les femmes en Suisse »Lutte contre le harcèlement de rue et les violences sexuelles. Lutte contre la précarisation des emplois dits « féminins », les inégalités de salaires et des pensions de retraites, pour la reconnaissance du congé paternité, l’augmentation du nombre de places en crèches, la reconnaissance et partage du travail domestique et de la charge mentale. Ces luttes féministes, que signifient-elles en Suisse, aujourd’hui ? Quel est le quotidien des suissesses ?Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, les ont rencontrées. Elles ont entre 15 et 86 ans. Leurs histoires singulières tracent les contours universels du renouveau des luttes féministes. « La grève des femmes, Suisse repetita » est un documentaire en trois épisodes pour Programme B (Binge Audio) et la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Bande annonce : La grève des femmes, Suisse repetita
Jun 06 2019 1 mins  
Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Au bureau, à l’usine, à la maison, à l’école, elles décident de pas travailler pendant une journée, pour montrer que sans leur travail, la société ne peut continuer à fonctionner… Vingt-huit ans plus tard, l’égalité n’ayant toujours pas été obtenue, de très nombreuses femmes préparent une nouvelle journée de grève qui aura lieu le 14 juin prochain. Au pays de la « paix du travail », c’est un événement absolument exceptionnel, pour lequel se mobilisent particulièrement les jeunes générations de femmes.Victoire Tuaillon et Emilie Gasc, journaliste à la RTS, ont interrogé ces femmes d’hier et d’aujourd’hui qui incarnent ce combat. Un documentaire en trois épisodes, à retrouver à partir du 11 juin dans Programme B pour Binge Audio, et sur Play RTS, Apple Podcasts et Spotify pour la RTS. CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyons et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Masculinités asiatiques
May 30 2019 55 mins  
« Pas viril », « petite bite », « crevette » : les hommes asiatiques sont souvent moqués, marginalisés, dé-virilisés et dé-sexualisés. Exclus du marché de la séduction, ou au contraire fétichisés, les hommes asiatiques n’existent quasiment pas dans les représentations de la séduction. Pour beaucoup, ils appartiennent à un seul et même modèle - l’homme asiatique - sans distinction d’origines, et ne peuvent accéder à la virilité qui est incarnée par l’homme blanc.Qu’est ce que ça fait d’être un homme asiatique dans un pays en majorité blanche ? Comment se construisent les identités masculines asiatiques ?Pour répondre à ces questions, Victoire Tuaillon et Grace Ly - du podcast Kiffe ta Race - se penchent sur les articulations entre race et genre en compagnie de deux invités, tous deux hommes et asiatiques, qui partagent leur témoignage et leur vécu. Franco-cambodgien, Stewart Chau est consultant à l’institut Viavoice diplômé en sociologie. Stéphane Ly-Cuong, d’origine vietnamienne, est né et a grandi en France, il est réalisateur, auteur et metteur en scène.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONRetrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Cours particulier avec Paul B. Preciado (2/2)
May 09 2019 39 mins  
En tant qu’homme trans, Paul B. Preciado raconte son expérience de la masculinité dans un monde où « accéder à la masculinité revient à monter les échelons du système social et politique ». Faire une transition en tant qu’homme transgenre implique aussi de passer un « examen de masculinité » auprès des institutions : les juges, les médecins, la police. Il explique comment la testostérone change son rapport au monde. Si cette hormone produit bien des effets physiques et psychologiques spécifiques - par exemple de rendre plus agressif - comment répondre à celles et ceux qui prétendent que cela justifierait ou expliquerait la violence masculine ? Il montre comment la masculinité peut être analysée comme une autorisation légitime à faire usage de la violence sur les corps vivants. Les agressions transphobes, le viol, mais aussi la destruction de la planète peuvent donc être pensés comme différents effets de la masculinité.RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉ Paul B. Preciado recommande le film « Dandy Dust » de Hans Scheirl (1998), et tous les ouvrages d’Angela Davis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Retrouvez toutes les références citées dans cet épisode sur www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Cours particulier avec Paul B. Preciado (1/2)
Apr 25 2019 38 mins  
« Féminin » ou « masculin » ? Dès la naissance, il faut choisir. Sur les papiers d’identité, les formulaires d’inscription, les bulletins d’adhésion, il y a toujours ces deux petites cases à cocher. Comme si le monde se divisait en deux catégories : les hommes et les femmes. C’est oublier que le genre est une fiction, un discours biopolitique. C’est oublier, aussi, que l’identité n’est jamais une essence mais une construction.D’où vient cette binarité du genre ? Pourquoi la citoyenneté n’est réservée qu’aux personnes cisgenres ? Comment déconstruire ce rapport normatif entre sexe, genre et reproduction ?Pour dépasser cette dichotomie de genre, Victoire Tuaillon reçoit Paul B. Preciado, philosophe, commissaire d’exposition et auteur dans un grand entretien en deux épisodes.La suite de ce cours particulier sera disponible dès le 9 mai 2019.PETIT LEXIQUE DES TERMES EMPLOYÉS DANS L’ÉPISODE Épistémologie de la binarité : Remise en question du fonctionnement binaire de la société.Binarisme / binarité de genre : classification de l’identité de genre en deux catégories distinctes et hiérarchisées : le masculin et le féminin. Ce discours dominant est porté par les institutions médicales, juridiques, éducatives à travers un ensemble de représentations, de pratiques et de discours normatifs.   Régime de différence sexuelle : système binaire de différenciation et de hiérarchisation entre hommes et femmes basé sur leurs différences biologiques, supposées justifier les inégalités de genre.Biopolitique : forme d’exercice du pouvoir qui porte sur la vie des individus d’un point de vue physique, politique, social. Cela passe par, entre autres, par l’assignation des corps des individus à des rôles politiques au sein de la société : les corps des femmes sont assignés à un rôle reproductif, etc.Appareil de vérification : ensemble de systèmes, de protocoles qui permettent de valider le caractère masculin ou féminin d’un corps. Ils peuvent être médicaux (opérations, traitements imposés aux personnes intersexes), administratifs (papiers d’identité qui n’admettent que deux sexes), etc. ŒUVRES DE L’INVITÉUn appartement sur Uranus (Paul B. Preciado, éd. Grasset, 2019), Pornotopie : Playboy et l’invention de la sexualité multimédia (Paul B. Preciado, éd. Flammarion, 2011), Manifeste contra-sexuel (Paul B. Preciado, éd. Broché, 2000)RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLes chroniques de Paul B. Preciado sur libération.fr Le travail de Donna J. Haraway, historienne et écrivaine, et en particulier, son approche féministe des discours scientifiques occidentaux, binaires et essentialistes – notamment « Manifeste cyborg », un essai paru en 1985 dans le magazine The Socialist Review« La Citoyenne paradoxale : Les féministes françaises et les droits de l’Homme » de Joan W. Scott, historienne américaineCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction gé...


Pénétrer
Apr 11 2019 36 mins  
Les hommes pénètrent, les femmes sont pénétrées : les rapports hétérosexuels se déroulent souvent selon le même scénario coït-pénis-vagin, érection-pénétration-éjaculation. Alors qu’elle est physiquement impossible pour certain·e·s, douloureuse pour d’autres, ou qu’elle ne procure que peu de plaisir, pourquoi la pénétration vaginale est-elle au coeur de la sexualité ? Pourquoi les autres pratiques sont reléguées au statut de « préliminaires » ? En quoi cette hiérarchisation des actes sexuels perpétue les normes viriles ?Pour interroger ces normes et les dépasser, l’écrivain Martin Page a récemment publié son essai “Au delà de la pénétration” aux éditions Monstrograph, maison d’édition qu’il a créée avec sa compagne. Loin de dicter de nouvelles normes sexuelles, cet épisode a pour objectif de décomplexer, de libérer les sexualités de chacun·e. RECOMMANDATION DE L’INVITÉ« Un féminisme décolonial » de Françoise Vergès (éditions La Fabrique, 2019).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L'ÉMISSIONRetrouvez toutes les références sur le site www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Stagiaire : Nadia Chapelle. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Eux - Bien choisir sa capote
Apr 03 2019 10 mins  
Il est temps que les hommes prennent leur part de la charge contraceptive. Aujourd’hui en France, éviter une grossesse non-désirée est toujours considéré comme un problème de femmes. Le préservatif masculin est pourtant l’une des contraceptions les plus fiables : il est efficace à 98% s’il est choisi à la bonne taille et correctement utilisé. Encore faut-il justement savoir correctement les choisir et les utiliser. Quelle taille, quel modèle, quelle texture ? Comment sait-on qu’un préservatif nous convient ? Quelles sont les erreurs à éviter pour ne pas s’exposer soi-même ainsi que son ou sa partenaire à des rapports sexuels à risques - d’infections comme de grossesse ? Sexologue de formation, Marc Pointel a créé « Le Roi de la Capote », une boutique de préservatifs de toutes sortes de modèles, tailles et matières. Il vous donne trois conseils pour choisir le meilleur préservatif, pour les pénétrant·e·s comme pour les pénétré·e·s.POUR ALLER PLUS LOINLa tribune de Libération, « Marre de souffrir pour notre contraception » : Pilule et stérilet sont des acquis, mais ils doivent être améliorés. Des féministes réclament une concertation nationale pour la contraception, le développement de solutions sans effets indésirables et la promotion de contraceptifs masculins.CRÉDITSEux est un hors-série de Les couilles sur la table, un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Parler comme un homme
Mar 28 2019 41 mins  
Les hommes et les femmes ne parlent pas de la même manière. Ni entre eux, ni lorsqu’iels s’adressent au genre opposé. De quelle manière le langage contribue t-il à la fabrique des masculinités ? À l’inverse, comment le genre détermine-t-il la manière de parler ? Qu’est ce que le manterrupting, pourquoi est-ce aussi courant ? Le langage structure tous les rapports sociaux : les relations professionnelles, la place au sein de la famille, la portée des revendications dans les décisions sociales et politiques... Que disent les pratiques linguistiques des rapports de domination à l’oeuvre au sein de la société ? En quoi le langage tel qu’il existe aujourd’hui favorise-t-il la monopolisation du pouvoir par le groupe des hommes ?Réponses avec Luca Greco, professeur de sociolinguistique à l’université de Lorraine et animateur de l’association GSL (Genre, sexualité et langage). Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages qui traitent de ces questions : « La Face cachée du genre : langage et pouvoir des normes », co-écrit avec Natacha Chetcuti (éditions de la Sorbonne Nouvelle, 2012) et plus récemment « Dans les coulisses du genre, la fabrique de soi chez les drag kings » (éditions Lambert Lucas, 2018).RECOMMANDATION DE L’INVITÉLuca Greco recommande « Adieu et Merci », une performance réalisée par la danseuse et chorégraphe Latifa Laabissi.RÉFÉRENCESRetrouvez toutes les références citées dans l'émission sur le site www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Prise de son : Solène Moulin. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Les vrais hommes ne violent pas
Mar 14 2019 52 mins  
Ceux qui commettent des violences sexuelles ont une chose en commun : ils sont de genre masculin. L’immense majorité des violences sexuelles sont commises par des hommes : entre 94 % et 98%. Qu’est-ce qui dans la socialisation masculine, la façon dont sont éduqués les garçons, pourrait permettre de l’expliquer ? Comment la dénonciation de certaines violences sexuelles, celle des « tournantes » par les « jeunes de banlieue » par exemple, sert-elle par contraste à construire la figure de « l’homme véritable » ?La culture du viol existe partout dans le monde, mais elle prend en France des formes bien spécifiques, comme l’explique dans son livre Valérie Rey-Robert, autrice du blog féministe Crêpe Georgette. L’argument de la « séduction », de « l’amour courtois » est souvent utilisé pour justifier des comportements sexuels violents. Du vicomte de Valmont dans Les Liaisons Dangereuses aux tableaux de Fragonard, en passant par l’analyse du traitement médiatique de deux affaires impliquant des hommes célèbres, DSK et Ramadan, comment le mythe du «séducteur à la française » alimente-t-elle la culture du viol ? LIVRE DE L'INVITÉE« Une culture du viol à la française » de Valérie Rey-Robert (éditions Libertalia, 2019).RECOMMANDATION DE L'INVITÉE Valérie Rey-Robert recommande « Certains l’aiment chaud », un film de Billy Wilder sorti en 1959.RÉFÉRENCESRetrouvez toutes les références citées dans l'émission sur le site www.binge.audioCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




J'élève mon fils
Feb 28 2019 48 mins  
Quel rôle jouons-nous en tant qu’adultes dans la fabrique des garçons ? Comment élever un petit garçon bien dans ses baskets ? Élever un individu de genre masculin dans une société profondément sexiste soulève bien des questions, auxquelles Aurélia Blanc a longuement réfléchi, et dont nous discutons dans cet épisode. Quels jouets, quels vêtements, quelles activités choisir ? Comment éduquer aux émotions, à l’intimité, à la sexualité ? Comment, en tant que parents féministes, s’interroger sur nos propres mécanismes sexistes ? Journaliste féministe au sein du magazine Causette, mère d’un petit garçon d’un an et demi, Aurélia Blanc vient de publier « Tu seras un homme - féministe - mon fils ! » (éditions Marabout, 2018). Dans ce manuel d’éducation antisexiste, elle réfléchit à comment éduquer « des garçons libres et heureux » en prenant le contre-pied des stéréotypes de genre auxquels ils sont constamment exposés, à travers une éducation libre et non-genrée. RECOMMANDATION DE L'INVITÉE « The Pink and Blue Project » par la photographe sud-coréenne Jeong Mee Yoon. Entre dénonciation de la société de consommation et visibilisation de l’impact des stéréotypes de genre, le travail de Jeong Mee Yoon est une claque visuelle.RÉFÉRENCES DES TRAVAUX CITÉS DANS CET ÉPISODELes travaux de chercheur·euses de Paris Saclay, qui mettent en évidence l’impact des stéréotypes de genre sur la façon dont nous percevons les pleurs de bébés.Les travaux de Catherine Vidal sur la question « le cerveau a t-il un sexe ? ».Les dépliants de Maman Rodarde.La story Instagram de Fiona Schmidt sur « Comment nommez-vous le sexe des petites filles ? ».Les liens vers ces travaux sont à retrouver sur www.binge.audioCRÉDITSLes Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La Ligue du LOL : la force du Boys’ Club
Feb 14 2019 64 mins  
Le Boys’ Club désigne la configuration et la pratique de la domination masculine, blanche et hétérosexuelle et peut prendre bien des formes. Il en existe partout, dans tous les corps de métiers : partis politiques, grandes écoles, entreprises… C’est le principe même du patriarcat.La Ligue du LOL en est un exemple archétypal. Il s’agit d’un groupe Facebook privé, regroupant une trentaine de jeunes gens, pour la plupart des hommes, travaillant dans le milieu du journalisme, de la communication et de la publicité, qui pendant plusieurs années ont harcelé, attaqué, dénigré des cibles qu’ils n’ont pas choisies au hasard : femmes, militant·e·s féministes et antiracistes, homosexuel·le·s, personnes racisé·e·s, personnes grosses, souffrant de maladie mentale, ainsi que des hommes ne correspondant pas aux normes de la masculinité dominante.Avec la blogueuse et militante féministe Valérie Rey-Robert, plus connue sous le nom de Crêpe Georgette, en nous appuyant sur ce que nous savons de cette Ligue du LOL (et d’autres groupes du même type qui ont existé dans plusieurs rédactions françaises) nous analysons les mécanismes qui permettent à ces groupes d’exister et de perdurer, partout dans notre société.Comment l’humour devient-il comme arme ? Comment la masculinité dominante se construit-elle en opprimant les minorités politiques ? Pourquoi tant de déni et d’aveuglement quant à l’oppression exercée par son propre groupe ? Que peut-on faire collectivement, et individuellement (notamment quand on est un homme), pour combattre le Boys’ Club ?Cet épisode a été préparé et animé avec la journaliste Mélanie Wanga. Elle produit le podcast Le Tchip et a cofondé la newsletter et le podcast féministe Quoi de Meuf. Elle a elle-même été victime de harcèlement misogyne et raciste, notamment de la part de membres de la Ligue du Lol.En bonus à la fin de l’épisode : son tutoriel pour présenter correctement ses excuses !REMERCIEMENTSMerci à Lucile Bellan et à Léa Lejeune pour leur temps, leur disponibilité et leurs courageux témoignages.Merci à toutes les personnes qui nous ont aidées à préparer cet épisode : Matthias Jambon-Puillet, Daria Marx, Nora Bouazzouni, Iris KV, Aude Lorriaux.À LIRE Retrouvez sur le site www.binge.audio une sélection d’articles sur la Ligue du LOL, les références citées dans l’émission et des textes de Crêpe Georgette sur les masculinités.CRÉDITSLes Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Prise de son : Solène Moulin. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Jacquie, Michel et les autres
Jan 31 2019 40 mins  
Les vidéos pornographiques dites « pro-amateur » comme celles produites en France par la puissante entreprise Jacquie et Michel sont parmi les plus visionnées sur internet. Qui sont les hommes qui produisent ces films ? Qui sont les hommes qui y jouent ? Comment considèrent-ils leurs métiers ? Quelles sont les conditions dans lesquelles ces scènes sont tournées ? Robin d’Angelo, journaliste indépendant de 32 ans, a infiltré ce milieu pendant un an pour son enquête. Lui-même consommateur de pornographie, il tente aussi de réfléchir à sa propre pratique et partage les résultats de son introspection. Pourquoi les pratiques représentées sont-elles très souvent violentes - humiliations, insultes, douleurs ? Avec cet épisode, nous poursuivons notre réflexion sur ce que les représentations pornographiques révèlent des rapports de pouvoir qui traversent notre société, dominations de classe, de race, de genre, comme nous l’avions fait avec le chercheur Florian Vorös dans l’épisode 16 : « En regardant du porno ».LIVRE DE L’INVITÉJudy, Lola, Sofia et moi de Robin d’Angelo (éditions de la Goutte d’or, 2018).CITATIONS« Le porno se fait avec de la chair humaine, de la chair d’actrice. Et au final, il ne se pose qu’un seul problème moral : l’agressivité avec laquelle on traite les hardeuses. » Virginie Despentes (King Kong Théorie, 2006).« Les hommes regardent les femmes. Les femmes se regardent être regardées. » John Berger (Voir le voir, 1972).RECOMMANDATION DE L’INVITÉRobin d’Angelo recommande le roman Le dernier stade de la soif de Frédérick Exley (éd. Monsieur Toussaint Louverture, 2013).CRÉDITSLes Couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Cro-Magnon, ce gentleman
Jan 17 2019 35 mins  
Les clichés du mâle-chasseur-de-mammouth et de la femelle-au-fond-de-la-caverne sont souvent utilisés pour justifier des différences contemporaines entre les rôles de genre. Elles seraient dans la “nature” humaine puisqu’ayant existé pendant des centaines de milliers d’années. Mais que sait-on vraiment de la vie, des habitudes, des comportements des hommes de la Préhistoire, cette période qui représente 98% de la vie de l’humanité ? Les hommes préhistoriques étaient-ils très différents des femmes préhistoriques ? A quoi ressemblaient-ils ? La domination masculine existait-elle déjà ?Réponses avec Claudine Cohen, enseignante-chercheure, directrice d’études de la chaire « Biologie et société » à l’École pratique des hautes études et aussi directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Elle signé de nombreux ouvrages sur la paléontologie, la préhistoire et l’évolution humaine, et la représentation de l’art préhistorique dont « Femmes de la Préhistoire ».RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONThe descent of man (Charles Darwin, 1871)L’érotisme (Georges Bataille, 1957)RECOMMANDATION DE L’INVITÉELe sentier de la guerre, Visages de la violence préhistorique (J. Guilaine et J. Zammot, éd Le Seuil, 2001)CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction artistique : Julien Cernobori. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Contre la rhétorique masculiniste
Jan 03 2019 46 mins  
Il paraît que les hommes vont mal. Que la virilité se perd. Que les sociétés occidentales seraient hyper féminisées. Que les hommes ne sauraient plus comment être des hommes, qu’ils seraient paumés et souffriraient beaucoup à cause des femmes, et à cause du féminisme, qui les briment et les oppriment. Les symptômes ? Mauvais résultats scolaires, difficultés à séduire, refus des tribunaux d’accorder la garde des enfants au père en cas de séparation, et même… suicides. Les solutions ? Les mouvements de défense des hommes, les stages de revilirisation d’inspiration chrétienne ou ésotérique, et autres “écoles de la masculinité” d’extrême-droite.Dans cet épisode, nous montrons d’où vient ce discours et ce qu’il révèle, avec Francis Dupuis-Déri politologue, professeur à l’Université du Québec à Montréal, auteur d’une enquête précise et documentée : “La crise de la masculinité, autopsie d’un mythe tenace”.Francis Dupuis-Déri est également un militant pro-féministe, qui reconnaît ses propres privilèges d’homme blanc hétérosexuel ; dans cet épisode, il partage avec franchise et drôlerie son expérience et son regard sur la société française contemporaine.OEUVRES DE L’INVITÉ“La crise de la masculinité, autopsie d’un mythe tenace”, éditions du Remue-Ménage, 2018. Attention, ce livre semble pour l’instant indisponible en France; Patience !Son indispensable “Petit Guide du “Disemporewent” pour hommes pro-féministes” est toujours disponible en ligne gratuitement.LES TRAVAUX DONT IL EST QUESTIONDes penseurs·se s féministes et anti-racistesChristine Delphy, L’ennemi principal (2001)Colette Guillaumin, Sexe, race et pratique du pouvoir : l’idée de nature (1992)Anthony McMahon, « Lectures masculines de la théorie féministe : la psychologisation des rapports de genre dans la littérature sur la masculinité », L’Homme et la société, 2005Edward Saïd, L'Orientalisme. L'Orient créé par l'Occident (1978)Et aussi : Frederick Douglass, Angela Davis, Monique WittigDes porteurs de discours masculinistes, tous bords politiques confondusDominique Venner, Histoire et traditions des Européens : 30 000 ans d’identité (2011)Alain Soral, Vers la féminisation ? Pour comprendre l’arrivée des femmes au pouvoir (2007)Guy Corneau, Père manquant, fils manqué : Que sont les hommes devenus ? (1989)Alain Badiou, Conférence sur la féminité (2013)Eric Zemmour, Le Premier Sexe (2006) et Le Suicide Français (2014)CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation et prise de son : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





La vraie « nature » du mâle
Dec 20 2018 59 mins  
Petite leçon de biologie, pour faire le point sur plusieurs notions couramment utilisées dans les débats et les discussions sur la virilité : le sexe, l’instinct, les hormones, le corps. Qu’est-ce qu’un homme, d’un point de vue biologique ? Les hommes sont-ils les mâles de l’espèce humaine ? Comment détermine-t-on le sexe d’un individu humain, et au passage, combien y a-t-il de sexes ? Et au final, pourquoi consacre-t-on tant d’énergie, d’argent et de temps à chercher des explications et des justifications scientifiques aux différences entre hommes et femmes ?Réponses avec Thierry Hoquet, professeur de philosophie à l’université Paris Nanterre, spécialiste de la philosophie des sciences, des Lumières et de la pensée de Darwin.  Un épisode extra-long pour renverser les croyances populaires sur la “nature” et la “culture”, questionner la pertinence de la comparaison entre humains et animaux, et remettre en cause les fondements idéologiques de la psychologie évolutionniste.LA RECOMMANDATION DE L’INVITÉThierry Hoquet recommande la comédie musicale Hedwig and the Angry Inch adaptée en film en 2001.LES TRAVAUX DONT IL EST QUESTION DANS L’ÉPISODE“L’objectivité forte”, un concept de la philosophe américaine Sandra HardingLe livre “Les Cinq sexes” de Anne Fausto-Sterling, traduction parue en 2018 de textes publiés dans les années 90, et un excellent résumé de ces textes fait ici par la blogueuse féministe Crêpe Georgette.L’essai “Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus” livre à succès de l’américain John Gray paru en 1992.BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE DE L’INVITÉDarwin contre Darwin : comment lire l'origine des espèces ?, Paris, Seuil, 2009.La Virilité. À quoi rêvent les hommes ?, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2009.Le Sexe biologique. Anthologie historique et critique, en trois volumes. Tome I : « Femelles et Mâles ? Histoire naturelle des (deux) sexes », Paris, Hermann, 2013.Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve de la biologie, Paris, Le Seuil, coll. Science Ouverte, 2016.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson.Prise de son : Jules Jellaoui. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Ce que la soumission féminine fait aux hommes
Dec 06 2018 41 mins  
Comment être un homme libre dans un monde où les femmes sont soumises ? Pourquoi dit-on que les femmes préfèrent les bad boys ? Dans quelle mesure peut-on choisir d’être, ou non, un homme dominant ? Dans les relations amoureuses et sexuelles, comment la socialisation des femmes à être soumises influe-t-elle sur le comportement, les conceptions, et les possibilités des hommes ?Réponses avec la philosophe Manon Garcia, agrégée de philosophie, diplômée de Sciences Po Paris, de Polytechnique et de l’Ecole Normale Supérieure. Elle vient de publier « On ne naît pas soumise, on le devient » aux éditions Climat, qui est extrait de la thèse qu’elle vient de soutenir : « Consentir à la soumission : un problème philosophique. »RÉFÉRENCESLe compte Instagram Tu Bandes, et le compte instagram T’as joui.L’émission “Répliques” sur France Culture, présentée par Alain Finkielkraut, où Manon Garcia était invitée face à Eugénie Bastié (et où elle a prononcé le mot “clitoris”).Revolutionary Road (Noces Rebelles), de Sam Mendes, avec Kate Winslet et Leonardo Di Caprio (2008).RECOMMANDATIONSManon Garcia recommande d’aller voir le film Le Grand Bain de Gilles Lelouche (même si le film ne passe pas le test de Bechdel), et la pièce de théâtre Abeilles, mise en scène par Magali Léris au théâtre de Belleville, sur la difficulté d’être un homme de classe populaire face à ses enfants.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


L'entreprise, ce monde d'hommes
Nov 22 2018 34 mins  
De quelle manière les entreprises contribuent-elles à la fabrique des masculinités ? Comment l’organisation, le mode de management, les critères d’évaluation favorisent le maintien de la domination masculine ? Qu’est-ce qui distingue vraiment les métiers dits féminins des métiers dits masculins ? En quoi la masculinité des cadres se différencie-t-elle de la masculinité des ouvriers ?Pour son enquête sociologique, Haude Rivoal a été pendant trois ans l’une des 15 000 salariés d’une très grande entreprise française de logistique-distribution en tant que chargée de mission pour l’égalité hommes-femmes. Sa thèse montre, entre autres, comment les injonctions viriles s’accordent très bien avec les intérêts des entreprises et comment en se présentant en apparence comme plus ouverte à l'égalité, la domination masculine finalement s'y perpétue.Haude Rivoal est docteure en sociologie de l’Université Paris 8, rattachée au Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (CRESPPA)RÉFÉRENCESLa thèse d’Haude Rivoal : “Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.” Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.” Le mythe de la virilité n'a pas disparu, il a muté - article à lire sur Slate.fr (19 février 2018)RECOMMANDATION DE L’INVITÉEHaude Rivoal recommande l’oeuvre de Riad Sattouf, particulièrement son film Jacky au Royaume des Filles (2014). Une exposition est consacrée à cet artiste au Centre Pompidou à Paris, jusqu’en mars 2019.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.








Clergé catholique : le bien et le mâle
Oct 11 2018 37 mins  
Qu’est-ce que la masculinité acceptable selon l’Eglise ? Comment les prêtres, évêques et moines sont-ils censés l’incarner ? Pourquoi cette crispation contre la “théorie-du-genre” ? Alors que deux tiers des Français·es se déclarent encore catholiques, la croyance et la pratique déclinent de façon continue depuis les années 70. Seuls 4,5% des Français·es vont encore à la messe le dimanche, et il ne reste plus que 12 000 prêtres. Pourtant, le catholicisme pèse et influence profondément sur la culture, la mentalité, les valeurs de la société française.“La masculinité des prêtres peut paraître anecdotique, mais [...] elle raconte plein de choses sur comment est construit le système de genre” rappelle Josselin Tricou, invité de cet épisode, et doctorant membre du laboratoire LEGS (Laboratoire d'Études de Genre et de Sexualité) de l’Université Paris 8. Il s’apprête à soutenir sa thèse sur les masculinités sacerdotales dans l’Eglise Catholique.RECOMMANDATION DE L’INVITEJosselin Tricou recommande deux films, car s’il y a de moins en moins de prêtres en France, ils sont omniprésents dans le cinéma français : Léon Morin, prêtre (1961) de Jean-Paul Melville avec Jean-Paul Belmondo et Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?  (2014) de Philippe de Chauveron avec Christian Clavier. CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Les orgasmes masculins
Sep 13 2018 31 mins  
Dans cet épisode, on va faire un peu de culture sexuelle en s’intéressant aux orgasmes masculins : l’orgasme éjaculatoire et l’orgasme prostatique. Pour en parler : Adam, qui se définit comme un “explorateur sexuel”. Il s’intéresse depuis longtemps aux possibilités de plaisirs sexuels que nous offrent nos corps. Il a d’ailleurs fondé il y a dix ans le site nouveauxplaisirs.fr, et écrit le “Traité de l’Aneros” pour découvrir le plaisir prostatique.Avec lui, on parle du grand tabou de la sexualité virile (être pénétré) car en désignant certaines pratiques comme acceptables et d’autres comme répugnantes, les normes viriles limitent et appauvrissent nos vies sexuelles.“Qu’est ce que ça exige, au juste, être un homme, un vrai ? (...) Etre angoissé par la taille de sa bite. (...) Museler sa sensualité. Craindre son homosexualité car un homme, un vrai, ne doit pas être pénétré. (...) N’avoir aucune culture sexuelle pour améliorer son orgasme” Virginie Despentes, King Kong Théorie, 2006RECOMMANDATION DE L’INVITÉAdam recommande le livre "L’homme multi-orgasmique” de Mantak Chia.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Victoire répond à vos questions
Jul 12 2018 32 mins  
Pour terminer cette première saison des Couilles sur la table, les auditrices et auditeurs ont la parole. On écoute et on tente de répondre aux questions et aux doutes sur la virilité, les masculinités, le féminisme, la biologie, la place des hommes dans la société.Merci à Pauline, Sarah, Thibaud, Nina, Christophe, Marie, François-Xavier, Coralie, Lucas, Oscurio, Théo, Laura, Mélissa, Sofien pour leurs lettres, messages, questions, et à tous les auditrices et auditeurs qui écoutent, partagent, écrivent !Cet épisode a été enregistré en public au Binge Audio Summer Festival.RÉFÉRENCES CITÉES DANS CET ÉPISODE“Ces études à la con qui nous prennent pour des connes” (Titiou Lecoq, Slate, 2011)"Testostérone : préjugés, hormone et influence" (Viviane Thivent, Cité Sciences, 2009)"A quoi servent les groupes de copines sur Whatsapp? " (Henri Rouillier, Rue 89, 2018)"Le Fight Club Féministe, Manuel de survie en milieu sexiste" (Jessica Bennett, Autrement, 2018)"Boys Don’t Cry ! Les coûts de la domination masculine" (Delphine Dulong, Christine Guionnet & Erik Neveu // Presses Universitaires de Rennes, 2012). A lire, une critique-résumé ici."Hétéro, cisgenre et monogame : qui rêve encore d’être « normal » ?" (Maïa Mazaurette, Le Monde, mai 2018)“Pour une nouvelle éducation sentimentale”, de la revue de critique sociale Harz LabourLa chanson “Les Hommes”, de Henri Tachan (1975)CRÉDITSA la réalisation, le “jeune” Quentin Bresson -- plus rapide que l’éclair, l’oreille alerte, les idées frétillantes, c’est lui qui prend le son de tous les épisodes, qui les mixe et les réalise. A l’édition, Camille Regache, ses yeux de lynx et ses conseils avisés. A la direction artistique, Julien Cernobori et son goût impeccable. A la production, le bulldozer Joël Ronez. A la direction générale, Gabrielle Boeri-Charles, sans qui on dormirait probablement tous sous les ponts, et sa lumineuse alliée Albane Filly, qui s’occupe aussi souvent de l’édition. Ce générique dont on ne se lasse pas est signé du subtil Théo Boulanger… L’indispensable Juliette Livartowski est en charge de l’organisation et le rédac chef, c’est David Carzon, qui a toujours raison.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Cours particulier avec Eric Fassin (2/2)
Jun 28 2018 42 mins  
Dans la seconde partie de cet entretien avec le sociologue Eric Fassin, spécialiste incontournable des questions de genre, il est question de quatre événements vus au prisme des masculinités. L’attentat masculiniste de Toronto, l’exercice du pouvoir d’Emmanuel Macron et de Donald Trump, et le formidable mouvement de libération et d’écoute de la parole des femmes sur les violences sexuelles, c’est à dire les mouvements #balancetonporc et #metoo.Pourquoi souligne-t-on rarement le genre des auteurs de tuerie de masse aux Etats-Unis, alors que 98% d’entre-eux sont des hommes ? La masculinité d’Emmanuel Macron est-elle le nouveau visage de la masculinité hégémonique ? Quels liens entre masculinité et pouvoir ? Comment les mouvements #metoo a fait bouger (ou non) les rapports femmes-hommes ?Enfin, Eric Fassin raconte comment il a commencé à s’intéresser aux études de genre, et dévoile le sujet de d'article qu’il projette d’écrire (spoiler : ça à voir avec une barbe).RÉFÉRENCES CITÉESLa tuerie de l’école Polytechnique de Montréal : le 6 décembre 1989, quatorze Québécoises ont été assassinées simplement parce qu'elles étaient des femmes.“Femmes avec moustaches et hommes sans barbes” (non traduit) : Women with Mustaches and Men without Beards - Gender and Sexual Anxieties of Iranian Modernity, de Afsaneh Najmabadi (2005).RECOMMANDATIONLes oeuvres qui représentent Sainte Wilgeforte (sainte Livrade, sainte Débarras), comme cette statue, visible en l’église Notre-Dame-de-Lorette à Prague, et ce triptyque de Jérôme Bosch - Le martyre de sainte #Wilgeforte, Venise, Gallerie dell’Accademia, vers 1480.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Cours particulier avec Eric Fassin (1/2)
Jun 21 2018 42 mins  
Pour terminer cette première saison, on vous propose ce grand entretien avec Eric Fassin. Professeur de sociologie à l’Université Paris-8 Vincennes-Saint Denis dans le département de Science Politique et celui des Études de genre, chercheur au Laboratoire d'études de genre et de sexualité du CNRS, Eric Fassin est incontournable pour qui s’intéresse au genre. Et en plus, il s’exprime clairement sur ces sujets parfois difficiles à appréhender. On lui a donc demandé un cours particulier.Dans la première partie de cette conversation, on prend le temps de revenir sur les concepts dont il a été beaucoup question dans le podcast cette année. Que faire de l’expression “masculinité toxique” et “masculinité positive” ? Est-ce qu’on peut changer son désir ? Comment sont nées les études de masculinités ? Pourquoi on parle de masculinités au pluriel ? Pourquoi la chercheuse Raewyn Connell est tellement importante quand on veut étudier ces sujets ? Qu'est-ce que c'est la masculinité hégémonique exactement ? Pourquoi le masculinisme, c'est pas l'équivalent du féminisme ? Retrouvez la suite de cet entretien jeudi 28 juin.RÉFÉRENCESEric Fassin : « Au-delà du consentement : pour une théorie féministe de la séduction », Raisons politiques, vol. 46, no. 2, 2012, pp. 47-66.Séminaire « Actualité sexuelle. Politiques du genre, de la sexualité et de la filiation », animé par Éric Fassin, Michel Feher et Michel Tort."Masculinités, colonialité et néolibéralisme". Entretien avec Raewyn Connell (2013, Contretemps).CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Ecoutez "Le centre du monde", premier épisode
Jun 20 2018 14 mins  
Julien Cernobori s’immerge dans le centre de mineurs de Pantin, créé par Médecins Sans Frontières. A la rencontre de celles et ceux qui y travaillent et le fréquentent, il s’attache aux personnages et leurs histoires, pour dépeindre ce qui les rassemble et qui nous ressemble. Une ode à la jeunesse et à l’adolescence.Pour écouter la suite de la série, abonnez-vous :Apple Podcast : https://itunes.apple.com/fr/podcast/le-centre-du-monde/id1396541250?mt=2Android : https://subscribeonandroid.com/feed.pippa.io/public/shows/5b1a9309f08736aa7b392e87CRÉDITSLe centre du monde est une production Binge Audio avec Médecins Sans Frontières. Prise de son, réalisation, montage : Julien Cernobori. Mixage : Quentin Bresson. Musique originale : François Clos (batterie : Stan Delannoy, fragments de Schubert interprétés par Julie Roué). Identité graphique : Angélique Bidault (Upian). EQUIPE BINGE AUDIO : Production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Stagiaire : Albane Fily. EQUIPE MSF-FRANCE : Direction de la communication : Claire Magone. Cheffe de mission France : Corinne Torre. Responsable Service Production : Julie Santolini. Relations presse : Lisa Veran. Chargée de communication : Charlotte Nouette-Delorme.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Contraception masculine : au tour des hommes
Jun 07 2018 36 mins  
Éviter une grossesse non souhaitée devrait à priori concerner tout autant les hommes que les femmes engagés dans un rapport hétérosexuel… Pourtant, la responsabilité contraceptive est aujourd’hui principalement prise en charge par des femmes. Où en est l’offre de contraception masculine ? La pilule pour homme, c’est pour bientôt ? Pourquoi la vasectomie (stérilisation masculine) est-elle cinquante fois plus utilisée au Royaume-Uni qu’en France ? Quels tabous culturels pèsent sur les liens faits entre fertilité et virilité ?Réponses avec Cécile Ventola, autrice d’une thèse qui compare la contraception masculine dans les systèmes de santé en France et en Angleterre.CHIFFRES ET RÉFÉRENCES“Prescrire, proscrire, laisser choisir : Autonomie et droits des usagers des systèmes de santé en France et en Angleterre au prisme des contraceptions masculines”, la thèse soutenue par Cécile Ventola en 2017.En France, parmi les femmes exposées au risque de grossesse, 70% ont recours à des méthodes féminines (41% prennent la pilule, 23% un stérilet…) contre 15,5 % ayant recours au préservatif, selon l'enquête FECOND 2010 menée par l’INED. En 2012, 38% des grossesses dans le monde n’ont pas été désirées.Et en musique : la chanson de la vasectomie dans la série “Family Guy”, et “Le sperme est sacré”, la chanson culte du film “Le Sens de la Vie” des Monty Python.RECOMMANDATION DE L’INVITÉECécile Ventola recommande de lire la série de comics Y le dernier homme, par Brian K. Vaughan au scénario et Pia Guerra au dessin.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Pourquoi le sport reste encore un truc de mecs
May 24 2018 32 mins  
Pourquoi le sport reste-il encore aujourd’hui largement une affaire de mecs ? En quoi la culture sportive dominante est-elle une culture viriliste ? Pourquoi ceux qui le pratiquent, ceux qui le regardent, ceux qui gagnent de l’argent avec, ceux qui le dirigent et ceux qui l’enseignent sont-ils encore si souvent des hommes ? Et quel rôle joue le sport dans la construction des masculinités contemporaines ?Réponses avec Thierry Terret, professeur des universités, historien du sport, auteur de "Sport, genre et vulnérabilité au XXème siècle."Un épisode spécial, rencontre des podcasts "Les Couilles sur la Table" et "Du Sport", présenté par Victoire Tuaillon et produit par Binge Audio.RÉFÉRENCESPratiques physiques ou sportives des femmes et des hommes : des rapprochements mais aussi des différences qui persistent (INSEE, novembre 2017)Homosexualité dans le football : perceptions des Français (IPSOS, avril 2018)Sport et Genre, Thierry Terret et co-auteur·es (4 volumes parus chez L’Harmattan, 2006)Sport, Men and the Gender Order (Messner, Sabo, 1990)Masculinities, Gender Relations and Sport (Mb Kay, Messner et Sabo, 2000)RECOMMANDATION DE L’INVITE… regarder tous les films de James Bond !SOURCES AUDIO- Denis Balbir sur W9, 13 avril 2018- “Quand des hommes catholiques suivent des stages pour réaffirmer leur masculinité”, Reportage au 20h de France 2, 30 mars 2017- Guy Lacombe, entraîneur de l’équipe de football de l’AS Monaco, pendant une conférence de presse, 7 décembre 2012- René Malleville, supporter de l’OMCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Qui sont les violeurs ?
May 10 2018 28 mins  
Selon la dernière enquête Ipsos parue en février 2018, 12% des femmes en France ont été violées. Or on sait que 94% des auteurs d’agressions sexuelles sur des femmes sont des hommes. Et comme le dit Virginie Despentes, "Si je suis entourée d’amies qui ont été violées, logiquement je suis entourée d’amis qui ont violé."Dans cet épisode, on réfléchit à ce qu’est le viol. Quelles images a-t-on généralement d’un viol et d’un violeur ? Correspondent-elles à la réalité ? Le viol, est-ce que ça relève du pouvoir ou de la sexualité ?Réponses avec avec Noémie Renard, ingénieure en biologie, essayiste féministe créatrice du site antisexisme.net et autrice de "En finir avec la culture du viol"(Les Petits Matins).RÉFÉRENCESÉnormément de chiffres et de références ont été citées dans cet épisode, on peut tous les retrouver dans le livre de Noémie Renard, "En finir avec la culture du viol" (Les Petits Matins). Son site antisexisme.net, plein de ressources féministes, extrêmement riche, complet, sourcé… et en particulier son travail sur les interactions sexuelles à coercition graduelle.RECOMMANDATION DE L’INVITÉE La chanson "Crying" de Roy OrbisonCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Prostitution : ceux qui disent oui, ceux qui disent non
Apr 26 2018 34 mins  
Être un homme, c'est savoir depuis l’enfance qu’il est possible de payer une femme pour avoir un rapport sexuel. Cela veut aussi dire avoir été racolé au moins une fois dans sa vie. D'ailleurs, la prostitution est partout autour de nous, jusque dans notre langage. “Putain”, “bordel” et “pute” sont des mots que nous prononçons sans y penser parfois plusieurs dizaines de fois par jour…Quel rôle joue la prostitution dans la construction de la virilité ? Pourquoi certains hommes deviennent-ils des “prostitueurs” réguliers, c'est à dire des hommes qui paient des prostituées ? Au contraire, qu’est-ce qui pousse un homme à refuser la prostitution ?Écrivaine et militante féministe depuis 1971, Florence Montreynaud s’est engagée au MLF et au Planning Familial dès les années 70 et a fondé le mouvement Les Chiennes de Garde. Elle a longuement étudié les hommes qui paient des prostitués - les “prostitueurs" - avant de fonder et de fédérer Zéromacho, un réseau international d’hommes engagés contre la prostitution.RECOMMANDATION DE L’INVITÉFlorence Montreynaud recommande “L’attrape-coeurs” de J-D Salinger (1951) et de vous engager dans le réseau Zéromacho, en signant le manifeste “Des hommes disent “NON” à la prostitution”.CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


En regardant du porno
Apr 12 2018 31 mins  
On apprend tant de choses en regardant du porno. La manière dont il est pensé, tourné, consommé, les scénarios fréquemment utilisés ou encore les chorégraphies des acteurs nous renseignent sur les normes des masculinités hétérosexuelles et homosexuelles.Dans cet épisode, il est question du fantasme de “masculinité brute”, du rôle que joue le porno dans les sociabilités gays, mais aussi du passé colonial français, à travers les stéréotypes raciaux fréquents. Car nos fantasmes sont à la fois intimes… et politiques.Florian Vörös est enseignant-chercheur en études culturelles, il a soutenu en 2015 sa thèse sur les usages sociaux de la pornographie en ligne et les constructions de la masculinité.RÉFÉRENCESFlorian Vörös, Cultures pornographiques - Anthologie des porn studies (Amsterdam), 2015Florian Vörös, “Les usages sociaux de la pornographie en ligne et les constructions de la masculinité : une sociologie matérialiste de la réception des médias” - Thèse de doctorat en sociologie, sous la direction de Michel Bozon, soutenue en 2015 à l’EHESSMathieu Trachman, Le travail pornographique - Enquête sur la production de fantasmes (La Découverte) 2013RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉLe travail de l’acteur X/blogueur Conner Habib : “Il propose une réflexion sur l’industrie du porno en général et sur les enjeux de racialisation”Le travail de l’acteur X James Darling : “Un acteur trans female to male, assigné au sexe féminin à la naissance et son site FTM FUCKER (avec beaucoup de sexe gay avec des mecs trans)”Le travail de Tom de Pékin : “Graphiste et dessinateur, il participe à l’imaginaire visuel gay alternatif”CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Après #MeToo : ce que peuvent faire les hommes
Mar 29 2018 27 mins  
Sans la participation des hommes, l’égalité réelle est impossible. Le journaliste et activiste Jérémy Patinier vient donc de rédiger à leur attention un petit guide du féminisme extrêmement bien fait.Quizz, chiffres, glossaires, recommandations, et même des exercices féministes : dans cet épisode comme dans le guide, voici des conseils très concrets pour tous ceux qui veulent appliquer leurs convictions à leur vie personnelle. Jérémy Patinier nous raconte aussi comment il est devenu féministe. Pourquoi et comment peut-on se rééduquer ? Qu’est-ce que les hommes peuvent espérer retirer de cet engagement ?RÉFÉRENCES - Petit Guide du Féminisme Pour Les Hommes, de Jérémy Patinier, éd. Textuel - La maison d’édition LGBT “Des Ailes sur un Tracteur”RECOMMANDATION DE L’INVITÉ Le documentaire "The Mask You Live In", 2015, visible sur Netflix. A travers des interviews d'experts et d'universitaires, ce documentaire sur les garçons américains esquisse des pistes pour élever une génération d'hommes plus sains.CRÉDITS Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Ingénieur du son : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Sexe sans consentement : le rôle des hommes
Mar 01 2018 39 mins  
Elles ont cédé, ou capitulé. Ce rapport sexuel, elles n’en voulaient pas. Le garçon avec qui elles étaient n’a pas compris - ou pas voulu comprendre - leur “non”. La journaliste et réalisatrice Delphine Dhilly a rencontré des femmes qui ont eu des rapports sexuels non désirés au début de leur vie sexuelle : une expérience très répandue et souvent traumatisante.Six d’entre elles témoignent face caméra dans son documentaire "Sexe Sans Consentement", diffusé sur France 2 le 6 mars 2018 à 22h55. Delphine Dhilly a aussi pris le parti d’interroger une cinquantaine de garçons sur la séduction et le consentement. C’est à eux, à ce qu’ils disent, et à ce qu’ils racontent de notre culture sexuelle, que l’on va s’intéresser dans cet épisode.Pourquoi ces garçons ne comprennent-ils pas, ou refusent-ils d’entendre, le non d’une fille à une relation sexuelle? Comment leur est (ou non) transmise cette notion de consentement ? Dans quelle mesure ces violences peuvent s’expliquer par des injonctions viriles conquérantes, le poids de l’éducation ? Et si toute notre culture nous montrait que le non-consentement d’une femme est plus excitant que son désir ?RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉE "Clèves" de Marie Darrieussecq, éditions P.O.L. 2011."Mémoire de fille" de Annie Ernaux, éditions Gallimard (2016), et la chanson “Je veux te baiser" de Odezenne (et tout leur album, Dolziger Str. 2).CRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Ingénieur du son : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.














Cédric - Portrait d'un masculin singulier
Nov 23 2017 36 mins  
Rencontre avec Cédric, un homme hétérosexuel, marié et père d’un enfant. Très influencé par les travaux féministes, il réfléchit depuis des années au mythe viril, et à ses conséquences concrètes dans sa vie personnelle. Il tient un super blog de bande dessinée - le Mecxpliqueur - qui explique des trucs de mecs aux mecs.Comment et pourquoi peut-on refuser la virilité ? Comment cette réflexion change-t-elle la manière dont il élève son fils ? Sa vie de couple ? Sa sexualité ?“On peut être un homme hétérosexuel et avoir une masculinité qui ne correspond pas au mythe viril unique, être très à l’aise, heureux dans sa vie. Être émotionnellement satisfait de pouvoir exprimer toute une palette d’émotion qui va au delà de la frustration et de la colère. Je suis heureux de pouvoir être ami avec des femmes sans en attendre toujours des faveurs sexuelles. Je suis heureux de pouvoir être ami avec des hommes et leur parler de tout, y compris de sujets très engageants personnellement. Je ne suis pas dans une recherche de la séduction permanente avec les femmes, ni dans la recherche de prouver ma virilité de façon avec les autres hommes.” RECOMMANDATION DE L’INVITÉ Regarder le dessin animé Steven UniverseSigner la pétition pour un congé paternité digne de ce nomCRÉDITSLes couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Générique : Théo Boulenger.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.















4.6 • 21 Ratings

manulecoop Aug 07 2020
Super emission, tres interessante où les conceptions culturelles, les heritages comportementaux, les influences biologiques se rencontrent pour y voir plus clair dans la realite vecue par les hommes et par les femmes dans le couple

JuDoLiNa Jul 29 2020
Un incontournable qui est rondement mené par V.T. et ses invité.es toujours brillant.es. Merci de ce travail incroyable qui pose les bases des concepts du genre de manière intelligible et pour tous. J'ai tellement appris grâce à ce podcast. Merci merci.

jb Jul 25 2020
Un podcast qui n'a d'autre vocation que de promouvoir une haine des hommes délirante. Je vais chercher un autre Podcast féministe qui envisage tous ces problèmes sous un angle bienveillant et qui procède par des aurgmentations peu plus subtiles que des amalgames et des généralités agressive.


galou Jul 23 2020
Excellent podcast, hautement éducatif. À mettre entre toutes les oreilles! Bravo et longue vie à ce podcast.

gatolofranceinte Jul 20 2020
Très bonne émissions cordialement Gaël 😅❤ et celle sur tout sur la bite et très intéressante cordialement Gaël

losthighway42 Jul 15 2020
Excellent

andreas Jul 06 2020
Excellent épisode, merci.

Morithil Jul 02 2020
Je recommande ce fabuleux podcast sur la masculinité.

alnitrik Jun 30 2020
Excellent

Mélissa M Jun 22 2020
Excellent podcast

Soso Jun 09 2020
Merci de me permettre d'en apprendre beaucoup sur des sujets variés !! Toujours un plaisir à écouter

Coralie Jun 02 2020
Merci infiniment de mettre ces injustices en lumière. Je cours écouter la deuxième partie.

Doo Apr 21 2020
👍


Ralph Machmot Apr 05 2020
Podcast nécessaire et intelligent.

SanLucos May 28 2020
C'est dommage, on n'a l'impression que tout est toujours la faute des hommes. Il n'y a jamais de débats ou de contradictions. La parole n'est que trop peu donnée à la "défense"

Dharma May 21 2020
Très intéressant

Samuel Redbeard May 12 2020
Merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci...

Queleventseleve May 10 2020
Un bijou d'intelligence et de déconstruction.

Nayar May 08 2020
Un podcast qui éclaire vraiment sur le sujet. Ça donne envi de lire le livre d'Isabelle colet :)

3m3lka Apr 28 2020
Un peu déçu par la tournure que prend le podcast. C'est un peu répétitif et lassant la longue... Toujours les mêmes points de vue accusateurs à l'égard du "patriarcat" et aucune réplique possible. En gros, une discussion entre 2 personnes toujours d'accord pour étaler des théories sur la masculinité. Le podcast devient de plus en plus dur à écouter. Espérons que cela évolue dans le bon sens.

ViolaineR. Apr 15 2020
Nécessaire, éclairant, riche. Merci.