Programme B

Aug 19 2019 7.2k

Pour mieux comprendre ce qui se joue dans le monde, Thomas Rozec s’empare d’une question d’actualité et la soumet à celles et ceux qui seront à même d’y répondre. Vingt minutes par jour, cinq jours par semaine, dès 18 heures. Programme B est un podcast de Binge Audio.






« Christine Renon, directrice épuisée » | Épisode 4
Sep 21 2020 17 mins  
Épisode 4 | « Je remercie les parents en général ». Elle s’appelait Christine Renon. Il y a un an jour pour jour, le 21 septembre 2019, elle se donnait la mort dans son école de Pantin, en région parisienne. Si son nom a quitté l’actualité ces derniers mois, le mal-être au travail qui a motivé son terrible geste, lui, reste.  Manque de moyens, manque de temps, fatigue, charge mentale… Le corps enseignant souffre d’une forme d’abandon par ce qu’ils et elles appellent « L’Institution », l’Etat. Christine Renon en est un tragique exemple.  Parce que cette rentrée est encore plus particulière, et que les problèmes liés à la crise du Covid 19 s’accumulent à ceux, non réglés, auxquels font face les écoles depuis des années, Programme B consacre une série à cette femme, Christine Renon, qui par sa mort lança l’alerte, et à son métier. Pour ne pas l’oublier.  « Christine Renon, directrice épuisée » est une série de Rozenn Le Saint, réalisée par Geoffrey Puig. Un remerciement particulier à Dominique Renon, Anne, Pierre, Line de Smet, Caroline Marchand, Marie-Hélène Plard et au Collectif Christine Renon pour nous avoir chaleureusement ouvert leur porte. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


« Christine Renon, directrice épuisée » | Épisode 3
Sep 21 2020 16 mins  
Épisode 3 | « La perspective de tous ces petits riens ». Elle s’appelait Christine Renon. Il y a un an jour pour jour, le 21 septembre 2019, elle se donnait la mort dans son école de Pantin, en région parisienne. Si son nom a quitté l’actualité ces derniers mois, le mal-être au travail qui a motivé son terrible geste, lui, reste.  Manque de moyens, manque de temps, fatigue, charge mentale… Le corps enseignant souffre d’une forme d’abandon par ce qu’ils et elles appellent « L’Institution », l’Etat. Christine Renon en est un tragique exemple.  Parce que cette rentrée est encore plus particulière, et que les problèmes liés à la crise du Covid 19 s’accumulent à ceux, non réglés, auxquels font face les écoles depuis des années, Programme B consacre une série à cette femme, Christine Renon, qui par sa mort lança l’alerte, et à son métier. Pour ne pas l’oublier.  « Christine Renon, directrice épuisée » est une série de Rozenn Le Saint, réalisée par Geoffrey Puig. Un remerciement particulier à Dominique Renon, Anne, Pierre, Line de Smet, Caroline Marchand, Marie-Hélène Plard et au Collectif Christine Renon pour nous avoir chaleureusement ouvert leur porte. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

« Christine Renon, directrice épuisée » | Épisode 2
Sep 21 2020 11 mins  
Épisode 2 | « Les soucis se sont accumulés ». Elle s’appelait Christine Renon. Il y a un an jour pour jour, le 21 septembre 2019, elle se donnait la mort dans son école de Pantin, en région parisienne. Si son nom a quitté l’actualité ces derniers mois, le mal-être au travail qui a motivé son terrible geste, lui, reste.  Manque de moyens, manque de temps, fatigue, charge mentale… Le corps enseignant souffre d’une forme d’abandon par ce qu’ils et elles appellent « L’Institution », l’Etat. Christine Renon en est un tragique exemple.  Parce que cette rentrée est encore plus particulière, et que les problèmes liés à la crise du Covid 19 s’accumulent à ceux, non réglés, auxquels font face les écoles depuis des années, Programme B consacre une série à cette femme, Christine Renon, qui par sa mort lança l’alerte, et à son métier. Pour ne pas l’oublier.  « Christine Renon, directrice épuisée » est une série de Rozenn Le Saint, réalisée par Geoffrey Puig. Un remerciement particulier à Dominique Renon, Anne, Pierre, Line de Smet, Caroline Marchand, Marie-Hélène Plard et au Collectif Christine Renon pour nous avoir chaleureusement ouvert leur porte. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

« Christine Renon, directrice épuisée » | Épisode 1
Sep 21 2020 15 mins  
Épisode 1 | « Une boule dans la gorge ». Elle s’appelait Christine Renon. Il y a un an jour pour jour, le 21 septembre 2019, elle se donnait la mort dans son école de Pantin, en région parisienne. Si son nom a quitté l’actualité ces derniers mois, le mal-être au travail qui a motivé son terrible geste, lui, reste.  Manque de moyens, manque de temps, fatigue, charge mentale… Le corps enseignant souffre d’une forme d’abandon par ce qu’ils et elles appellent « L’Institution », l’Etat. Christine Renon en est un tragique exemple.  Parce que cette rentrée est encore plus particulière, et que les problèmes liés à la crise du Covid 19 s’accumulent à ceux, non réglés, auxquels font face les écoles depuis des années, Programme B consacre une série à cette femme, Christine Renon, qui par sa mort lança l’alerte, et à son métier. Pour ne pas l’oublier.  « Christine Renon, directrice épuisée » est une série de Rozenn Le Saint, réalisée par Geoffrey Puig. Un remerciement particulier à Dominique Renon, Anne, Pierre, Line de Smet, Caroline Marchand, Marie-Hélène Plard et au Collectif Christine Renon pour nous avoir chaleureusement ouvert leur porte. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


5G de discorde et une pincée de débat
Sep 18 2020 22 mins  
A ma droite, le président Emmanuel Macron, qui défend la 5G contre le « retour à la lampe à huile ". A ma gauche, le député François Ruffin, qui appelle à un référendum sur le sujet. On a beau annoncer son arrivée sur le territoire depuis des mois, les désaccords autour de la 5G s’accumulent.  Les critiques et inquiétudes sont principalement basées sur des raisons écologiques et sanitaires, et font entendre l'envie, de la part d'un nombre grandissant de nos concitoyens.ennes, de plus de contrôle de ces technologies parfois déployées un peu rapidement. Mais avons-nous les outils et les institutions pour cela ? Thomas Rozec interroge Sébastien Soriano, président de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes). Cet épisode a été initialement diffusé le 29 Juin 2020. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio : Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






Caster Semenya, sortie des pistes
Sep 11 2020 20 mins  
La triple championne du monde et double championne olympique du 800 mètres, Caster Semenya, devra prendre un traitement hormonal pour pouvoir concourir sur sa distance préférée dans la catégorie femme. C’est la décision rendue par la justice suisse, confirmant la volonté de la Fédération internationale d'athlétisme. La cause : son hyperandrogénie, soit une surproduction de testostérone, considérée comme un avantage génétique. Une décision qui, par ailleurs, illustre surtout la volonté de contrôle du corps des athlètes féminines par les fédérations, une tradition misogyne loin d'être récente. Mélanie Wanga interroge Anaïs Bohuon, professeure des universités en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à l’Université de Paris Sud et autrice des « Tests de féminités dans les compétitions sportives, une histoire classée X ».Cet épisode a initialement été diffusé en février 2019. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec et Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en septembre 2020. Réalisation: Mathieu Thévenon et Vincent Hiver. Production et édition: Lorraine Besse. Générique: François Clos et Thibault Lefranc. Identité sonore Binge Audio: Jean-Benoît Dunckel (musique) et Bonnie El Bokeili (voix). Identité graphique: Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes: Joël Ronez. Direction de la rédaction: David Carzon. Direction générale: Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.











Désordres ordinaires | Épisode 7
Aug 26 2020 15 mins  
Épisode 7 | Un dernier fait-div pour la route Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Désordres ordinaires | Épisode 6
Aug 19 2020 17 mins  
Épisode 6 | Droit de cités Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Désordres ordinaires | Épisode 5
Aug 12 2020 16 mins  
Épisode 5 | Un préfet, des « ripoux », et des emmerdes  Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé onze ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». Onze ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps. Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien, ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en sept épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisode ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Désordres ordinaires | Épisode 4
Aug 05 2020 13 mins  
Épisode 4 | Faits-divers en série Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisode ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Désordres ordinaires | Épisode 3
Jul 29 2020 15 mins  
Épisode 3 | Toutes premières fois Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisode ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Désordres ordinaires | Épisode 2
Jul 22 2020 13 mins  
Épisode 2 | Des faits et du sens Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisode ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Désordres ordinaires | Épisode 1
Jul 15 2020 15 mins  
Épisode 1 | Fait-diversier malgré lui Philippe Pujol, journaliste et écrivain, a passé 11 ans à couvrir les faits-divers pour le journal « La Marseillaise ». 11 ans de cambriolages, de braquages, de meurtres, d'accidents, de trafics de stup, de crimes et de délits. Être faits-diversier, dans un quotidien, c'est un poste particulier. Surtout à Marseille. Surtout aussi longtemps.  Comment ça marche ? Comment on s’insère dans le monde des flics et des voyous quand on n'y connait rien ni personne ? Comment on le fait dans une ville comme Marseille, avec tout ce que ça comporte de réalités sociales parfois complexes ? Comment est-ce qu'on fait vivre, jour après jour, la délinquance du quotidien, celle qui ne fait ni la Une, ni le 20 heures ? Et comment est-ce qu'on en sort, qu'on passe à autre chose ? Dans cette série hebdomadaire en 7 épisodes, sur une idée originale d’Anne-Sophie Lebon, Philippe Pujol se raconte et raconte un certain type de journalisme, au travers d’anecdotes où le tragique le dispute au comique, et où le médiocre n’est jamais très loin du sublime. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisode ont été produits en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon et Quentin Bresson. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique originale : Jean-Michel Burger. Photo : Benjamin Géminel. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Assassinats ciblés, la guerre sans le dire
Jul 08 2020 22 mins  
Depuis les années 2000, on s’est habitué à entendre les armées des pays occidentaux revendiquer l’élimination de tel ou telle terroriste, ennemi·e ou assaillant·e potentiel·le, abattu·e souvent en dehors des zones de combat.  Drones, hélicoptères, avions furtifs, services spéciaux, tous les moyens sont bons pour mener à son terme cette nouvelle façon de régler, voir de prévenir, les conflits armés : les assassinats ciblés. Une pratique théorisée, défendue et façonnée pour entrer le plus possible dans le cadre légal de la fameuse « violence légitime » dont disposent les Etats. Comment cette nouvelle façon de faire la guerre s'est-elle répandue ? Quel est son rôle ? Pourquoi des démocraties en viennent à revendiquer des actions qui ont tous les atours d’un geste autoritaire ? Thomas Rozec reçoit Amélie Férey, chercheuse en sciences politiques, autrice de « Assassinats ciblés, critique du libéralisme armé » (éd. CNRS, 2020). CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2020. Réalisation : Mathieu Thévenon. Production et édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


























Faites entrer l’accusé prend 20 ans | Épisode 4
Jun 02 2020 27 mins  
Épisode 4 | Faites sortir l’accusé 6 Juin 2000. La France a peur, ou presque. Elle frissonne en découvrant le premier épisode de l'émission « Histoires de… », embryon de ce qui allait devenir un rendez-vous incontournable du dimanche soir : « Faites entrer l’accusé ». FELA, de son petit nom, raconte les faits divers français comme on lirait un polar, et les montre comme tel, avec ses visites sur les lieux du crime, ses lumières tamisées, et les inflexions dramatiques de ses présentateurs successifs.  Au delà de ces atours qui frisent parfois le cliché, le programme a aussi et surtout su asseoir une crédibilité rare en terme de traitement du fait criminel, notamment auprès des premiers concernés, des avocats aux policiers en passant par les magistrats, les journalistes, les familles de victimes, voire les accusé·e·s eux-même. Retour sur une émission phénomène.  « Faites entrer l’accusé prend 20 ans » est une série de Marion Lefèvre, réalisée par Geoffrey Puig, et en partenariat avec Slate. REMERCIEMENTS Christian Gerin, Bernard Faroux, Christophe Hondelatte, Claire Sécail, Patricia Tourancheau, Christian Huleu, Daniel Neveu, Pascal Garbarini, Frédérique Lantieri, Yannick Cochennec, Christian Prouteau, Elise Costa. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en mai 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Faites entrer l’accusé prend 20 ans | Épisode 3
Jun 02 2020 26 mins  
Épisode 3 | Du salon à la prison 6 Juin 2000. La France a peur, ou presque. Elle frissonne en découvrant le premier épisode de l'émission « Histoires de… », embryon de ce qui allait devenir un rendez-vous incontournable du dimanche soir : « Faites entrer l’accusé ». FELA, de son petit nom, raconte les faits divers français comme on lirait un polar, et les montre comme tel, avec ses visites sur les lieux du crime, ses lumières tamisées, et les inflexions dramatiques de ses présentateurs successifs.  Au delà de ces atours qui frisent parfois le cliché, le programme a aussi et surtout su asseoir une crédibilité rare en terme de traitement du fait criminel, notamment auprès des premiers concernés, des avocats aux policiers en passant par les magistrats, les journalistes, les familles de victimes, voire les accusé·e·s eux-même. Retour sur une émission phénomène.  « Faites entrer l’accusé prend 20 ans » est une série de Marion Lefèvre, réalisée par Geoffrey Puig, et en partenariat avec Slate. REMERCIEMENTS Christian Gerin, Bernard Faroux, Christophe Hondelatte, Claire Sécail, Patricia Tourancheau, Christian Huleu, Daniel Neveu, Pascal Garbarini, Frédérique Lantieri, Yannick Cochennec, Christian Prouteau, Elise Costa. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en mai 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Faites entrer l’accusé prend 20 ans | Épisode 2
Jun 02 2020 24 mins  
Épisode 2 | Du sang, du sperme et des larmes ? 6 Juin 2000. La France a peur, ou presque. Elle frissonne en découvrant le premier épisode de l'émission « Histoires de… », embryon de ce qui allait devenir un rendez-vous incontournable du dimanche soir : « Faites entrer l’accusé ». FELA, de son petit nom, raconte les faits divers français comme on lirait un polar, et les montre comme tel, avec ses visites sur les lieux du crime, ses lumières tamisées, et les inflexions dramatiques de ses présentateurs successifs.  Au delà de ces atours qui frisent parfois le cliché, le programme a aussi et surtout su asseoir une crédibilité rare en terme de traitement du fait criminel, notamment auprès des premiers concernés, des avocats aux policiers en passant par les magistrats, les journalistes, les familles de victimes, voire les accusé·e·s eux-même. Retour sur une émission phénomène.  « Faites entrer l’accusé prend 20 ans » est une série de Marion Lefèvre, réalisée par Geoffrey Puig, et en partenariat avec Slate. REMERCIEMENTS Christian Gerin, Bernard Faroux, Christophe Hondelatte, Claire Sécail, Patricia Tourancheau, Christian Huleu, Daniel Neveu, Pascal Garbarini, Frédérique Lantieri, Yannick Cochennec, Christian Prouteau, Elise Costa. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en mai 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Faites entrer l’accusé prend 20 ans | Épisode 1
Jun 02 2020 25 mins  
Épisode 1 | Une émission en bande organisée 6 Juin 2000. La France a peur, ou presque. Elle frissonne en découvrant le premier épisode de l'émission « Histoires de… », embryon de ce qui allait devenir un rendez-vous incontournable du dimanche soir : « Faites entrer l’accusé ». FELA, de son petit nom, raconte les faits divers français comme on lirait un polar, et les montre comme tel, avec ses visites sur les lieux du crime, ses lumières tamisées, et les inflexions dramatiques de ses présentateurs successifs.  Au delà de ces atours qui frisent parfois le cliché, le programme a aussi et surtout su asseoir une crédibilité rare en terme de traitement du fait criminel, notamment auprès des premiers concernés, des avocats aux policiers en passant par les magistrats, les journalistes, les familles de victimes, voire les accusé·e·s eux-même. Retour sur une émission phénomène.  « Faites entrer l’accusé prend 20 ans » est une série de Marion Lefèvre, réalisée par Geoffrey Puig, et en partenariat avec Slate. REMERCIEMENTS Christian Gerin, Bernard Faroux, Christophe Hondelatte, Claire Sécail, Patricia Tourancheau, Christian Huleu, Daniel Neveu, Pascal Garbarini, Frédérique Lantieri, Yannick Cochennec, Christian Prouteau, Elise Costa. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en mai 2020. Réalisation : Geoffrey Puig. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Raphaëlle Cassagnes (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Hôpitaux, qu'est-ce qu'on peut faire après ? (2/2)
May 29 2020 21 mins  
Après vingt ans d’exigences budgétaires, peut-on sortir de la logique « comptable » à l'hôpital ? Sortir notre système de soin « en dehors des lois du marché », pour reprendre les termes d’Emmanuel Macron ? À quel prix ? Des ré-ouvertures massives de lits et de structures sont-elles possibles, ou souhaitables ? Pour imaginer le système de soins de demain, Thomas Rozec reçoit Marie-Léandre Gomez, professeure de gestion à l’Essec.  RÉFÉRENCES ET ARCHIVES CITÉES DANS L’ÉMISSION L'usine à soins (INA, 30/01/1968), Allocution du président de la République Emmanuel Macron sur le Coronavirus Covid-19 (12/03/2020), Ouverture du Ségur de la Santé. Edouard Philippe 525/05/2020), Coronavirus au cœur d’une équipe de réanimation Covid-19 (Le Monde, 05/04/2020), Covid-19 mortalité et réanimation (Désintox, Arte, 05/05/2020), Qu'est-ce que la chirurgie ambulatoire ? (Chaîne Youtube de l’APHP avec Allodocteurs, 27/10/2017), Hugo Clément a rencontré des infirmiers de l'hôpital psychiatrique de Rouen en grève de la faim (Kombini, 04/06/2018), Les dernières heures de l'hôpital public (Chaine Youtube Usul, 23/04/2018) CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Adel Ittel el Madani. Productrice : Lorraine Besse. Editrice : Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Hôpitaux, comment on en est arrivé·e·s là ? (1/2)
May 28 2020 23 mins  
La pandémie de Covid-19 est venue percuter un hôpital déjà exsangue. Alors, jusqu’où remontent les racines de la crise que traverse le système de santé français ? Comment des réformes idéologiques ont-elles été présentées comme des choix « techniques » ? Comment et pourquoi a-t-on demandé aux personnels soignants de travailler plus, dans des conditions dégradées, avec un pouvoir d’achat en baisse ?  Avec Frédéric Pierru, chercheur en sciences sociales et politiques au CNRS et auteur de l’ouvrage « Santé : urgences », Thomas Rozec retrace 20 ans de réformes hospitalières, de la tarification à l’activité dans les années 2000 aux mobilisations des urgences en 2019.  RÉFÉRENCES ET ARCHIVES CITÉES DANS L’ÉMISSION Dans les hôpitaux d'aujourd'hui, les malades sont des hôtes (02 mai 1962), Depuis plusieurs mois, les hospitaliers dénoncent « une situation catastrophique » (15 mai 2018, Radio Parleur), A Paris, médecins et infirmiers défilent avant la grande manifestation du 14 novembre (01 novembre 2019, Radio Parleur), Entre 10 et 15.000 manifestants pour un défilé unitaire à Lyon (14 mai 2019), Assemblée Nationale, débat houleux entre Jean-Marie Le Guen et Roselyne Bachelot (14 mai 2009), Mobilisation contre la loi Bachelot sur l'hôpital (05 mars 2009), Les hôpitaux de France asphyxiés par une dette colossale (19 nov 2019, CNEWS), André Grimaldi "L'hôpital entreprise, un système de tensions et de dysfonctionnements" (21 mars 2018, France Culture), Hôpital public des décennies d'économies (26 mars 2020, Brut) CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Adel Ittel el Madani. Productrice : Lorraine Besse. Editrice : Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Argentine, les touristes toussent, le pays souffre
May 27 2020 21 mins  
On est toujours le contaminateur de quelqu’un. Et à force de chercher qui a importé le coronavirus en France, on en vient à oublier que des Français·es aussi ont exporté le covid-19 à l’étranger. En Argentine notamment, où un groupe de retraité·e·s a été à l’origine de la contamination d’une région du pays début mars. La journaliste Aude Villiers-Moriamé raconte depuis Buenos-Aires comment le pays vit cette pandémie. La perception des touristes français·es a-t-elle changé suite à ce fait divers ? En quoi malgré un nombre de décès faible au niveau national, la situation dans les quartiers populaires est-elle inquiétante ? Et comment l’Argentine voit-elle son avenir économique, déjà touché par une crise conséquente ? RÉFÉRENCES ET ARCHIVES CITÉES DANS L’ÉMISSION El presidente Alberto Fernández anunció un aislamiento social desde el 20 hasta el 31 de marzo (Television Publica Noticias, 2020), En Argentine, les cas de Covid-19 explosent dans le bidonville Villa 31 (France 24), Populisme et pandémie, le choc brésilien (France 24). CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Adel Ittel el Madani. Productrice : Lorraine Besse. Editrice : Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Patient zéro, chercher et guérir
May 26 2020 20 mins  
En pleine pandémie, certain·e·s scientifiques se sont lancé·e·s dans la recherche d'un vaccin, pendant que d'autres ont remonté la chaîne des transmissions pour retrouver la source de l'infection : le fameux patient zéro.  Mais est-il bien indispensable de le retrouver ? Thomas Rozec et le médecin Luc Perino retracent l’histoire du patient zéro et l’émergence de ce concept. Quelle est sa signification, et son rôle ? Et à quel moment cette recherche de « première victime » devient-elle celle du « premier·e responsable » ? RÉFÉRENCES ET ARCHIVES CITÉES DANS L’ÉMISSION « Patients zéro. Histoires inversées de la médecine » de Luc Perino (La Découverte, 2020), Sciences - Sida : patient zéro (Télématin, France 2, 2016), Mary « Typhoïde » : 26 ans en quarantaine ! - Petite histoire et grande épidémie #8 (RFI, 2020), #JeNeSuisPasUnVirus: quand le coronavirus attise le racisme anti-asiatique (BFMTV, 2020), Les épidémies et les hommes, une longue histoire (Nouvo, RTS, 2020). CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Adel Ittel el Madani. Productrice : Lorraine Besse. Editrice : Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Twilight, ça mord encore ?
May 19 2020 22 mins  
Début mai, on apprenait que Stéphanie Meyer allait publier à l'été 2020, soit 15 ans après la parution du premier tome, un nouvel opus de la saga Twilight. Le roman, "Midnight Sun", racontera l'histoire d'amour entre Bella et Edward du point de vue de ce dernier. Symbole de notre époque paradoxale, Twilight est à la fois un mastodonte de l'édition (100 millions d'exemplaires vendus), adapté au cinéma, adulé par de nombreux fans dévoués, mais aussi au coeur de nombreuses polémiques, d'aucuns lui reprochant son hétéronormativité, sa tendance à l'appropriation culturelle, ou plus généralement son conservatisme. Comment expliquer ce mélange de succès et de désaveu ? Dans quelle histoire et dans quelles traditions la saga s'inscrit-elle ? Quel est son héritage aujourd'hui ? Thomas Rozec interroge Isabelle Rachel Casta, professeure émérite à l'université d'Artois et Lucie Bernard, professeure à l'université de Bourgogne. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Mort à la ligne | Épisode 4
May 15 2020 18 mins  
Épisode 4 | Va-t-on disrupter la mort ? Une bonne partie de nos vies, désormais, s'écrit, se construit, se passe sur le web. On pourrait donc penser, assez logiquement, que la mort elle aussi y a trouvé sa place. Mais est-ce si simple ? Certes, la crise du Covid-19 a précipité l'invention de nouveaux usages pour «gérer» le deuil à distance. Malgré cela, les univers numériques, les réseaux sociaux où la mise en scène du bonheur prime bien souvent sur la tristesse, sont encore loin d'avoir totalement accepté la mort. Comment se vit la mort en ligne ? Comment effacer les souvenirs du défunt, ou au contraire les garder ? Comment vivre avec les fantômes d’internet ? « Mort à la ligne » est une série de Lucie Ronfaut, réalisée par Quentin Bresson.  REMERCIEMENTS Philippe Meyralbe, Axelle Lemaire, Hélène Bourdeloie, Tiffany Sarrazin, Perrine Signoret, toute l'équipe de SOS Amitié Ile-de-France, Marcus Dupont-Besnard, Catherine Dufour, Laurence Devillers, et celles et ceux qui ont bien voulu me confier leurs histoires: Dorothée, Elise, Julia, Tristan et Valentin.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mort à la ligne | Épisode 3
May 14 2020 18 mins  
Épisode 3 | Internet et le suicide. Une bonne partie de nos vies, désormais, s'écrit, se construit, se passe sur le web. On pourrait donc penser, assez logiquement, que la mort elle aussi y a trouvé sa place. Mais est-ce si simple ? Certes, la crise du Covid-19 a précipité l'invention de nouveaux usages pour «gérer» le deuil à distance. Malgré cela, les univers numériques, les réseaux sociaux où la mise en scène du bonheur prime bien souvent sur la tristesse, sont encore loin d'avoir totalement accepté la mort. Comment se vit la mort en ligne ? Comment effacer les souvenirs du défunt, ou au contraire les garder ? Comment vivre avec les fantômes d’internet ? « Mort à la ligne » est une série de Lucie Ronfaut, réalisée par Quentin Bresson.  REMERCIEMENTS Philippe Meyralbe, Axelle Lemaire, Hélène Bourdeloie, Tiffany Sarrazin, Perrine Signoret, toute l'équipe de SOS Amitié Ile-de-France, Marcus Dupont-Besnard, Catherine Dufour, Laurence Devillers, et celles et ceux qui ont bien voulu me confier leurs histoires: Dorothée, Elise, Julia, Tristan et Valentin.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mort à la ligne | Épisode 2
May 13 2020 18 mins  
Épisode 2 | La mort est-elle instagrammable? Une bonne partie de nos vies, désormais, s'écrit, se construit, se passe sur le web. On pourrait donc penser, assez logiquement, que la mort elle aussi y a trouvé sa place. Mais est-ce si simple ? Certes, la crise du Covid-19 a précipité l'invention de nouveaux usages pour «gérer» le deuil à distance. Malgré cela, les univers numériques, les réseaux sociaux où la mise en scène du bonheur prime bien souvent sur la tristesse, sont encore loin d'avoir totalement accepté la mort. Comment se vit la mort en ligne ? Comment effacer les souvenirs du défunt, ou au contraire les garder ? Comment vivre avec les fantômes d’internet ? « Mort à la ligne » est une série de Lucie Ronfaut, réalisée par Quentin Bresson.  REMERCIEMENTS Philippe Meyralbe, Axelle Lemaire, Hélène Bourdeloie, Tiffany Sarrazin, Perrine Signoret, toute l'équipe de SOS Amitié Ile-de-France, Marcus Dupont-Besnard, Catherine Dufour, Laurence Devillers, et celles et ceux qui ont bien voulu me confier leurs histoires: Dorothée, Elise, Julia, Tristan et Valentin.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mort à la ligne | Épisode 1
May 12 2020 13 mins  
Épisode 1 | Des fantômes et des données en ligne Une bonne partie de nos vies, désormais, s'écrit, se construit, se passe sur le web. On pourrait donc penser, assez logiquement, que la mort elle aussi y a trouvé sa place. Mais est-ce si simple ? Certes, la crise du Covid-19 a précipité l'invention de nouveaux usages pour «gérer» le deuil à distance. Malgré cela, les univers numériques, les réseaux sociaux où la mise en scène du bonheur prime bien souvent sur la tristesse, sont encore loin d'avoir totalement accepté la mort. Comment se vit la mort en ligne ? Comment effacer les souvenirs du défunt, ou au contraire les garder ? Comment vivre avec les fantômes d’internet ? « Mort à la ligne » est une série de Lucie Ronfaut, réalisée par Quentin Bresson.  REMERCIEMENTS Philippe Meyralbe, Axelle Lemaire, Hélène Bourdeloie, Tiffany Sarrazin, Perrine Signoret, toute l'équipe de SOS Amitié Ile-de-France, Marcus Dupont-Besnard, Catherine Dufour, Laurence Devillers, et celles et ceux qui ont bien voulu me confier leurs histoires: Dorothée, Elise, Julia, Tristan et Valentin.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Trump-Macron, bas les masques
May 07 2020 29 mins  
Programme B s’associe à Twenty Twenty, le podcast du bureau de l’AFP à Washington pour cet épisode. Le décalage est assez saisissant. Le 5 mai dernier, deux présidents font parler d’eux à cause d’une des composantes majeures de cette crise : les masques. D’un côté, Emmanuel Macron, en visite dans une école, arbore ce jour-là un masque noir floqué du drapeau tricolore.  De l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain, Donald Trump, fait tout l’inverse. Arpentant les allées d’une usine de masques en Arizona, il s’affiche visage découvert, se tenant bien trop près de ses interlocuteurs.  On ne découvre pas aujourd’hui que les deux dirigeants ont des styles assez différents. Mais on peut se demander ce que leurs gestions respectives de la pandémie révèle de leurs desseins politiques. Ce qu’ils nous disent, l’un et l’autre, qu’est-ce que cela nous dit d’eux ? Antoine Boyer et Thomas Rozec interrogent Anne-Marie Cammisa, professeur de science politique à l’université Georgetown de Washington, et Pierre-Emmanuel Guigo, enseignant-chercheur à l’Université Paris-Est Créteil et à Sciences Po Paris et chercheur associé au CNRS. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


















Dématérialisez-moi, mais pas trop vite
Apr 14 2020 22 mins  
La crise sanitaire que nous vivons et le confinement qu'elle entraîne ont forcé la généralisation de formes d’organisation dématérialisées et numériques.  Télétravail, apéros, concerts, cours de sport et de cuisine en vidéoconférence, tutoriels à suivre… Toutes nos habitudes quotidiennes ou presque trouvent une déclinaison en ligne.  Cette dématérialisation à marche forcée ne comporte-t-elle pas des angles morts ? Est-elle tenable à long terme ? Ne se fait-elle pas au détriment de quelques fondamentaux, comme la sécurité des données ? Thomas Rozec interroge Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information et auteur du blog affordance.info. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation  : Mathieu Thévenon. Productrice et éditrice  : Lorraine Besse. Chargées de production : Diane Jean, Juliette Livartowski et Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique  : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique  : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes  : Joël Ronez. Direction de la rédaction  : David Carzon. Direction générale  : Gabrielle Boeri-Charles. // Vous pouvez télécharger l’application éducative de notre sponsor La Maternelle Montessori en cliquant sur ce lien : edoki.fr/binge. Vous bénéficierez même de -50% sur votre première année d’abonnement ! //  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

La langue des signes ne se tait plus
Apr 10 2020 22 mins  
La saison 5 de la série française Skam mettait en scène un personnage devant s’habituer à sa surdité. L’occasion - rare - de voir représentée à l’écran une communauté souvent invisibilisée et isolée, la communauté sourde. Aux traducteur·ice·s incombe alors la responsabilité de faire le lien avec le monde des entendant·e·s. Militante, indispensable, rare… À quels défis font face la langue des signes française et ses interprètes ? Thomas Rozec interroge Laurie Hazan et Eve Caristan, interprètes diplômées.  TRANSCRIPT Un transcript de cet épisode est disponible ici. Il a été automatisé, d’où certaines erreurs de syntaxe et d’orthographe. Si vous souhaitez la transcription d’un autre épisode, demandez le à [email protected] CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation  : Mathieu Thévenon. Productrice et éditrice  : Lorraine Besse. Chargées de production : Diane Jean, Juliette Livartowski et Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique  : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique  : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes  : Joël Ronez. Direction de la rédaction  : David Carzon. Direction générale  : Gabrielle Boeri-Charles. // Vous pouvez télécharger l’application éducative de notre sponsor La Maternelle Montessori en cliquant sur ce lien : edoki.fr/binge. Vous bénéficierez même de -50% sur votre première année d’abonnement ! //  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Télévision, phare dans la crise
Apr 09 2020 26 mins  
Confiné·e·s que nous sommes, les liens avec l’extérieur sont notamment entretenus par les médias : internet, la radio, et la télévision.  Alors que les annonceurs fuient, le petit écran a vu sa durée d’écoute augmenter ces dernières semaines, passant à 4h30 par jour en moyenne. Une hausse qui concerne aussi la tranche stratégique des 15-24 ans, qui l’avaient pourtant délaissé. Divertissement, lien social, rendez-vous dans la journée… Comment la télévision gère-t-elle cette crise ?  Thomas Rozec interroge Laurence Leveneur, maîtresse de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Toulouse 1 Capitole, et Virginie Spies, sémiologue et maîtresse de conférences à l’Université d’Avignon. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation  : Mathieu Thévenon. Productrice et éditrice  : Lorraine Besse. Chargées de production : Diane Jean, Juliette Livartowski et Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique  : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique  : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes  : Joël Ronez. Direction de la rédaction  : David Carzon. Direction générale  : Gabrielle Boeri-Charles. // Vous pouvez télécharger l’application éducative de notre sponsor La Maternelle Montessori en cliquant sur ce lien : edoki.fr/binge. Vous bénéficierez même de -50% sur votre première année d’abonnement ! //  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Mardi 7 avril : Naître
Apr 07 2020 19 mins  
Pendant ce confinement, la vie continue, littéralement. Des bébés continuent de naître, dans des circonstances inédites et particulières. Entre le 17 mars - début officiel du confinement et le jour où nous diffusons cet épisode, il y a déjà eu environ 40 000 naissances en France. Comment vivre sa grossesse en confinement ? Comment accompagner une naissance ? Où trouver la force de donner la vie lorsque la planète compte ses morts ? RESSOURCES Si vous êtes enceinte, le collectif Ciane a mis en place une écoute téléphonique bénévole et gratuite pour vous accompagner et répondre à vos questions. Toutes les informations se trouvent au bout de ce lien : https://ciane.net/2020/03/mise-en-place-dune-ecoute-telephonique-benevole-et-gratuite/  Si vous êtes enceinte et que cette grossesse est non désirée, vous pouvez contacter un professionnel·le de santé via ce site http://ivglesadresses.org ou en appelant le numéro vert du planning familial : 0 800 08 11 11. Si vous êtes victimes ou témoins de violences domestiques, vous pouvez : - – appeler le 3919, numéro géré par la Fédération nationale solidarité femmes, pour recevoir de l’aide anonymement et gratuitement ; en cas d’urgence, appeler le 17. - – consulter la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr ; - – vous rendre sur l’application gratuite App-Elles à destination des femmes et des victimes de violences ; - – profiter du dispositif d’alerte mis en place dans les pharmacies depuis le début du confinement. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Diane Jean. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Chargée de production : Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Mercredi 1er avril : Vivre ensemble
Apr 01 2020 15 mins  
Hier, Programme B évoquait la difficulté de vivre ce confinement isolé·e. Pour d’autres, la question se pose de le vivre ensemble.  Confiné·e·s en couple, en colocation, en famille… Tant d’expériences de vie qui semblent naturelles et évidentes en temps normal. Des situations ordinaires pourtant mises à l’épreuve en cette période inédite. Quel impact ce confinement à plusieurs a sur nos vies en commun ? Comment bien vivre ensemble ? Si vous êtes victimes ou témoins de violences domestiques, vous pouvez : - - appeler le 3919, numéro géré par la Fédération nationale solidarité femmes, pour recevoir de l’aide anonymement et gratuitement ; en cas d’urgence, appeler le 17. - - consulter la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr ; - - vous rendre sur l’application gratuite App-Elles à destination des femmes et des victimes de violences ; - - profiter du dispositif d’alerte mis en place dans les pharmacies depuis le début du confinement. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Diane Jean. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation : Mathieu Thévenon. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Chargée de production : Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Jeudi 26 mars : Être en prison
Mar 26 2020 22 mins  
Depuis le début de cette crise sanitaire, Programme B récolte les témoignages des auditeur·ice·s francophones confiné·e·s du monde entier.  Mais il est autre population, déjà confinée avant la pandémie, et dont la situation silencieuse est devenue critique : les détenu·e·s. En prison aussi, le virus menace et les détenu·e·s sont inquiet·e·s et isolé·e·s.  Comment se vit la crise sanitaire depuis les prisons ? Témoignages recueillis par Olivia Muller. RÉFÉRENCES DE L’ÉMISSION  Hunger (Steve McQueen, 2008) Midnight Express (Alan Parker, 1978) Desperate Housewives (Marc Cherry, 2004 - 2012) Blood in, Blood Out (Taylor Hackford, 1993) Qu’un seul tienne et les autres suivront (Léa Fehner, 2009) The Wire (David Simon, 2002 - 2008) Dead Man Walking (Tim Robbins, 1995) Orange is the new black (Jenji Kohan, 2013-2019) CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Marion Lefèvre. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation : Quentin Bresson. Productrice et éditrice : Lorraine Besse. Chargées de production : Diane Jean, Juliette Livartowski et Dieynaba Thioune (stagiaire). Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.









Lundi 16 mars : Et la France bascule dans l'inconnu
Mar 16 2020 9 mins  
Depuis le jeudi 12 mars à 20h, les Français·e·s sont fortement encouragé·e·s à rester chez eux pour éviter la propagation du coronavirus Covid-19. D’abord menace lointaine, venue de Chine, celle-ci a fini par atteindre nos voisin·e·s italien·ne·s. Et comme le veut la règle implicite dans les médias du “mort au kilomètre”, plus ça se rapproche… plus on s’inquiète.  La France est à l’arrêt, enfin presque, pas celles et ceux qui pensent pouvoir profiter des premiers rayons de soleil de cette fin d’hiver. Et le couperet tombe à nouveau, les commerces ferment, les écoles aussi, les transports sont réduits, le télétravail encouragé. Encouragé aussi chez Binge Audio, où toute l’équipe planche déjà depuis vendredi à des nouveaux modes de production. Pour continuer de diffuser des podcasts, pour nos auditeur·ice·s confiné·e·s. Et pour continuer de faire notre travail. Se sentir utile. Ne serait-ce qu’occuper le temps. Alors on produit depuis chez nous, avec nos téléphones, nos enregistreurs, en s’appelant via la messagerie de l’entreprise. On reste soudé·e·s en produisant ces épisodes de Programme B.   CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2020 à domicile. Réalisation : Mathieu Thévenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Torturés au LSD parce qu'ils étaient gays
Mar 09 2020 21 mins  
[Avertissement : cet épisode peut heurter et certains faits relatés dans cet épisode peuvent être choquants] En Alsace dans les années 60, Michel et Bernard, alors âgés de 15 et 18 ans, sont placés en hôpital psychiatrique. La raison ? Ils sont homosexuels, ce qui, aux yeux de la médecine et de la justice françaises, est encore à l'époque considéré comme une maladie. Les deux jeunes hommes vont alors subir une thérapie de conversion d’une extrême violence, à base notamment de drogues hallucinogènes.  Une histoire unique et terrifiante, révélée par le magazine Néon grâce aux travaux d’une chercheuse en histoire, qui sonne comme un terrible rappel de ce qu’était l’homophobie dans ces années-là. Thomas Rozec interroge Mathias Chaillot, journaliste à Néon et auteur d’un article sur le sujet, et Zoé Dubus, doctorante à Aix Marseille Université.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Mathieu Thévenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.







Face à l’oubli | Épisode 4
Feb 28 2020 22 mins  
Épisode 4 : Inventer l’avenir. Enseignante en philosophie, la mère d’Agathe Charnet a été diagnostiquée, à 53 ans, d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, elle est désormais incapable de faire cours face à ses élèves. En France, environ 35 000 personnes de moins de 65 ans sont atteints d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée. Une réalité méconnue qui se répercute à toutes les étapes de la prise en charge. Dans la série “Face à l’oubli”, Agathe Charnet tente de donner une voix à ceux et celles qui sont considéré·e·s comme "trop jeunes" pour oublier. Une série réalisée par Geoffrey Puig. Remerciements : Maya Ernest, Augustin Charnet, Claude-Renée Roubinet, Alessia Smaniotto, Pierre Mounier, Jonathan Chibois, Aude Lorriaux, et toutes celles et ceux qui ont accepté de participer à la réalisation comme à la production de ce documentaire. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Alexandra Ortiz Caria, chercheure en sciences sociales, chargée d’études à l’EHESS (OpenEdition) et coordonné par l’EHESS, financé par le Ministère de la Culture. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits entre octobre 2020 et février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Geoffrey Puig. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Face à l’oubli | Épisode 3
Feb 27 2020 13 mins  
Épisode 3 : Vivre avec l’oubli. Enseignante en philosophie, la mère d’Agathe Charnet a été diagnostiquée, à 53 ans, d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, elle est désormais incapable de faire cours face à ses élèves. En France, environ 35 000 personnes de moins de 65 ans sont atteints d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée. Une réalité méconnue qui se répercute à toutes les étapes de la prise en charge. Dans la série “Face à l’oubli”, Agathe Charnet tente de donner une voix à ceux et celles qui sont considéré·e·s comme "trop jeunes" pour oublier. Une série réalisée par Geoffrey Puig. Remerciements : Maya Ernest, Augustin Charnet, Claude-Renée Roubinet, Alessia Smaniotto, Pierre Mounier, Jonathan Chibois, Aude Lorriaux, et toutes celles et ceux qui ont accepté de participer à la réalisation comme à la production de ce documentaire. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Alexandra Ortiz Caria, chercheure en sciences sociales, chargée d’études à l’EHESS (OpenEdition) et coordonné par l’EHESS, financé par le Ministère de la Culture. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits entre octobre 2020 et février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Geoffrey Puig. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Face à l’oubli | Épisode 2
Feb 26 2020 16 mins  
Épisode 2 : Ne pas guérir, mais soigner. Enseignante en philosophie, la mère d’Agathe Charnet a été diagnostiquée, à 53 ans, d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, elle est désormais incapable de faire cours face à ses élèves. En France, environ 35 000 personnes de moins de 65 ans sont atteints d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée. Une réalité méconnue qui se répercute à toutes les étapes de la prise en charge. Dans la série “Face à l’oubli”, Agathe Charnet tente de donner une voix à ceux et celles qui sont considéré·e·s comme "trop jeunes" pour oublier. Une série réalisée par Geoffrey Puig. Remerciements : Maya Ernest, Augustin Charnet, Claude-Renée Roubinet, Alessia Smaniotto, Pierre Mounier, Jonathan Chibois, Aude Lorriaux, et toutes celles et ceux qui ont accepté de participer à la réalisation comme à la production de ce documentaire. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Alexandra Ortiz Caria, chercheure en sciences sociales, chargée d’études à l’EHESS (OpenEdition) et coordonné par l’EHESS, financé par le Ministère de la Culture. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits entre octobre 2020 et février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Geoffrey Puig. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Face à l’oubli | Épisode 1
Feb 25 2020 14 mins  
Épisode 1 : La mémoire qui flanche. Enseignante en philosophie, la mère d’Agathe Charnet a été diagnostiquée, à 53 ans, d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, elle est désormais incapable de faire cours face à ses élèves. En France, environ 35 000 personnes de moins de 65 ans sont atteints d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée. Une réalité méconnue qui se répercute à toutes les étapes de la prise en charge. Dans la série “Face à l’oubli”, Agathe Charnet tente de donner une voix à ceux et celles qui sont considéré·e·s comme "trop jeunes" pour oublier. Une série réalisée par Geoffrey Puig. Remerciements : Maya Ernest, Augustin Charnet, Claude-Renée Roubinet, Alessia Smaniotto, Pierre Mounier, Jonathan Chibois, Aude Lorriaux, et toutes celles et ceux qui ont accepté de participer à la réalisation comme à la production de ce documentaire. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Alexandra Ortiz Caria, chercheure en sciences sociales, chargée d’études à l’EHESS (OpenEdition) et coordonné par l’EHESS, financé par le Ministère de la Culture. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits entre octobre 2020 et février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Geoffrey Puig. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Face à l'oubli | Bande annonce
Feb 24 2020 3 mins  
Enseignante en philosophie, la mère d’Agathe Charnet a été diagnostiquée, à 53 ans, d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui, elle est désormais incapable de faire cours face à ses élèves. En France, environ 35 000 personnes de moins de 65 ans sont atteints d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée. Une réalité méconnue qui se répercute à toutes les étapes de la prise en charge. Dans la série “Face à l’oubli”, Agathe Charnet tente de donner une voix à ceux et celles qui sont considéré·e·s comme "trop jeunes" pour oublier. Une série réalisée par Geoffrey Puig, diffusée sur Programme B du 25 au 28 Février. Remerciements : Maya Ernest, Augustin Charnet, Claude-Renée Roubinet, Alessia Smaniotto, Pierre Mounier, Jonathan Chibois, Aude Lorriaux, et toutes celles et ceux qui ont accepté de participer à la réalisation comme à la production de ce documentaire. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Alexandra Ortiz Caria, chercheure en sciences sociales, chargée d’études à l’EHESS (OpenEdition) et coordonné par l’EHESS, financé par le Ministère de la Culture. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Mathieu Thévenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Ce que cache l’agribashing
Feb 19 2020 22 mins  
« Agribashing ». Ce mot fleurit dans l’actualité au gré des manifestations des agriculteur·ice·s en colère : apparu à leur initiative, il désigne l’ensemble des critiques qui entretiennent un sentiment de défiance envers eux. Le tout dans un contexte de mal-être généralisé : le taux de pauvreté est plus élevé que les autres catégories socioprofessionnelles, et le taux de suicide bien plus élevé que celui du reste de la population. D’où vient la défiance à laquelle doivent faire face les agriculteurs·rices ? Qu’est-ce que cela dit de notre société ? La réponse des pouvoirs publics est-elle adaptée ?  Marion Lefèvre interroge François Purseigle, professeur des universités à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse, et Romain Espinosa, chercheur au CNRS en économie, et spécialisé dans l’étude de la condition animale et l’alimentation végétale. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Marion Lefèvre. Cet épisode a été produit en février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Ouïgour·e·s, surveillé·e·s jusqu’en France
Feb 18 2020 19 mins  
Ethnie minoritaire musulmane du nord-ouest de la Chine, les Ouïghour·e·s vivent un enfer depuis trois ans dans leur région autonome : le régime chinois les enferme dans des camps, prétextant lutter contre le terrorisme.  Mais la répression continue même hors des frontières. Messages téléphoniques cryptiques, colis mystérieux, intimidations en tout genre, les Ouïghour·e·s de la diaspora sont surveillé·e·s partout dans le monde. Ils·elles sont mille en France à peu près, et se battent à la fois contre cette surveillance, et pour la préservation de leur culture. Comment (sur)vivent les Ouïghour·e·s en France aujourd’hui ? Comment parviennent-ils·elles à mener leur vie en exil ? Comment vivent-ils cette surveillance permanente et insidieuse ? Marion Lefèvre rencontre Merdan Memet, réfugié politique ouïghour habitant à Paris, et Dilnur Reyhan, sociologue d’origine ouïghoure et enseignante à l’Inalco. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Marion Lefèvre. Cet épisode a été produit en février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.










Anticor, contre le virus de la corruption
Feb 05 2020 19 mins  
Depuis 2002, l'association d’élus et de citoyens Anticor, dont le président vient de démissionner pour se consacrer aux municipales à Nice, lutte pour une vie politique plus éthique et contre la corruption dans ce milieu. Au coeur de leur mission : rétablir la confiance entre les citoyen·ne·s et les forces gouvernantes, en passant par la case justice s’il le faut. Ennemie jurée du clan Sarkozy, peu aimée par l’actuelle majorité, où certains estiment que l'association est une officine téléguidée par la gauche, Anticor tient une place à part dans un univers politique français où les “affaires” se suivent et se ressemblent parfois beaucoup.  Quelle est l'histoire d'Anticor ? Comment fonctionne-t-elle ? Avec quels outils et quels moyens ? Thomas Rozec interroge Timothée Vilars, journaliste à l'Obs, et Jean-Christophe Picard, ancien président d'Anticor. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en février 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Adel Ittel El Madani. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Marseille, vue sur les pauvres | Épisode 4
Jan 30 2020 24 mins  
Épisode 4 : l’évolution de Noailles et de la gouvernance de Marseille au cours d’une marche avec Michel Peraldi, sociologue. Fin 2018, rue d’Aubagne à Marseille, des immeubles s'effondrent, causant la mort de 8 personnes. Symbole d’une terrible crise du logement, spécifique à Marseille, où les quartiers populaires sont au centre de la ville. Quartiers qui attirent de nouvelles populations, à la recherche d’une certaine “authenticité”... Quitte à la détruire. Les riches y viennent en touristes, engendrant la construction d’un hôtel de luxe qui cohabite avec la misère. Comment se déroule cette cohabitation ? Comment la ville se transforme-t-elle ? Comment les habitants vivent-ils cette évolution ? Visite guidée. « Marseille, vue sur les pauvres », est une série en quatres épisodes de Khedidja Zerouali et Thomas Plé. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en janvier 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Jon Worth / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




La mécanique Qwantique
Jan 24 2020 17 mins  
Courant 2020, le moteur de recherche français Qwant sera installé par défaut sur l’ensemble des terminaux, ordinateurs et mobiles, de l'administration française. Un joli coup pour l'entreprise, qui entre dans une nouvelle phase de son histoire. Plein de promesses, Qwant s’est au fil du temps construit autour de deux engagements principaux : protéger les données de ses usagers, et bâtir un moteur de recherches souverain, indépendant des GAFAM. Mais l’année 2019 a été compliquée, avec de nombreux mouvements à la tête de l’entreprise, après une succession d’articles mettant en doute ses capacités techniques et la gestion de ses dirigeants. Où en est Qwant aujourd'hui ? Quelles perspectives d'avenir pour celui qu’on a, par un joli contresens médiatique, trop longtemps baptisé le “Google français” ? Thomas Rozec interroge Jean-Marc Manach, journaliste d'investigation, et Tristan Nitot, Vice-président de Qwant. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Adel Ittel El Madani. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Police, le choix des armes
Jan 23 2020 25 mins  
Après des mois de déni, l’exécutif esquisse un début de prise de conscience du problème que sont devenues les violences policières. Désormais au coeur du débat, elles sont cependant régulièrement traitées uniquement du point de vue de la doctrine du maintien de l’ordre ou de l’usure - réelle - des forces de l’ordre très sollicitées. Une autre question, pourtant, reste en suspens, celle de l’arsenal utilisé par ces dernières. Ces armes, dont les noms reviennent souvent dans l’actualité, ces LBD, ces grenades de désencerclement, ces gazs lacrymogènes, ont aussi un sens politique. Comment et pourquoi ces armes ont-elles fait leur apparition ? De quelle façon et dans quel but sont-elles utilisées ? Thomas Rozec reçoit Paul Rocher, économiste et auteur de « Gazer, mutiler, soumettre : Politique de l’arme non létale » (éd. La Fabrique, 2020).  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Adel Ittel El Madani. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.















Matzneff, moi, et les autres
Jan 06 2020 26 mins  
Depuis la toute fin de l’année 2019, la bienveillance dont bénéficiait encore l’écrivain Gabriel Matzneff, pédophile revendiqué, a volé en éclats. Avec son livre « Le consentement », l’éditrice et autrice Vanessa Springora, a remis sous l’oeil du public les agissements, les déclarations et surtout la complaisance d’une grande partie du milieu culturel envers celui qui, dès les années 70, professait publiquement son goût pour « les moins de 16 ans ». Se rendre compte que l’on a participé, à sa petite échelle, à ce blanc-seing global laissé à Matzneff est assez douloureux, d’autant plus que des voix s’étaient élevées pour le dénoncer par le passé, comme celle de l’écrivain et médecin Christian Lehmann.  Qu’est-ce qui fait qu’on se laisse malgré tout avoir par le mythe de l’écrivain « sulfureux » ? Thomas Rozec interroge Christian Lehmann. Et sa maman. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2020 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Mathieu Thévenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épilogue
Jan 02 2020 7 mins  
Épilogue. En décembre 2019, Surya Bonaly a été récompensée par la légion d’honneur. 21 ans après son saut périlleux aux JO de Nagano au terme d'une carrière exceptionnelle en compétition, elle est enfin décorée officiellement par son pays. Entourée par sa famille et ses proches, elle rayonne. Anne-Cécile Genre l’a retrouvée, un an après.  Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement. À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite. Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 6
Dec 31 2019 21 mins  
Épisode 6 : La tête à l'envers. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement. À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite. Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 5
Dec 30 2019 18 mins  
Épisode 5 : Être née quelque part. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement. À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite. Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 4
Dec 27 2019 19 mins  
Épisode 4 : Le paramètre humain. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement. À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite. Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 3
Dec 26 2019 17 mins  
Épisode 3 : Le feu des projecteurs. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement.  À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite.  Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 2
Dec 24 2019 16 mins  
Épisode 2 : Dépassement. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement.  À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite.  Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Surya Bonaly, corps et lames | Épisode 1
Dec 23 2019 16 mins  
Épisode 1 : Un corps extraordinaire. Ce sont des images que les télévisions du monde ont diffusées en boucle : le 20 février 1998, sur la glace des Jeux Olympiques de Nagano, au Japon, la Française Surya Bonaly crée l’événement.  À la fin de son programme de 4 minutes, elle saute, se renverse en arrière, comme suspendue dans les airs, et atterrit sur le pied droit. Le public du stade et les commentateurs du monde entier en restent bouche bée. Elle est la première patineuse de l’histoire à avoir osé réaliser un salto arrière en compétition. La figure est considérée comme trop dangereuse par la Fédération, et donc officiellement interdite.  Aujourd’hui encore, Surya reste la seule athlète à réussir cette figure, hommes et femmes confondus. Que s’est-il passé dans les patins de Surya Bonaly quand elle a décidé de réaliser ce geste fou devant le monde entier ? Quand elle a décidé de ne pas respecter un programme pourtant millimétré et minutieusement répété pendant 2 ans ? Quand elle a décidé de risquer sa santé, voire sa vie, pour quelques secondes de spectacle ? Anne-Cécile Genre a rencontré Surya aux Etats-Unis où elle vit actuellement, et ensemble nous avons pris le temps de remonter l’histoire, son histoire, pour tenter d’expliquer ce qui s’est joué dans sa tête, et surtout dans son corps, sur la glace de Nagano. Surya Bonaly, corps et lames est un podcast initialement diffusé en novembre 2018. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Ces épisodes ont été produits en novembre 2018 et décembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Théo Boulanger, Quentin Bresson et Mathieu Thévenon. Musique originale, montage et mixage : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Identité graphique : Sébastien Brothier, Thomas Steffen et Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






Le revers de la médaille | Épisode 4
Dec 14 2019 19 mins  
ÉPISODE 4 Quelque part vers Colmar, une famille ressort un dossier volumineux : le procès contre l’entraîneur de judo de leur fille, condamné pour agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans. L’homme a été confondu par son ADN. C’était en 2007. Contre toute attente, quelques années après sa sortie de prison, l’entraîneur revient près des tatamis. La famille alerte toutes les instances sportives. Malgré son passé, l’homme est toujours en poste dans un club de la plaine d’Alsace. Dernièrement, il a même reçu une médaille. Pendant huit mois, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose ont enquêté dans les clubs de sport amateurs et professionnels français. Cette investigation révèle les failles d’un système impliquant les associations sportives, les fédérations, puis la justice et l’Etat, et qui a permis à de nombreuses affaires de violences sexuelles sur mineur·e·s d’avoir eu lieu, puis d’être étouffées. Depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, près de 300 victimes, pour la plupart mineures au moment des faits, ont subi des violences sexuelles de la part de leurs entraîneur·e·s, coach·e·s ou encadrant·e·s sportifs. En France, 28 disciplines sportives sont concernées. Parmi ces 77 affaires, certaines auraient pu être évitées, et d’autres ont été étouffées. Mal accompagnées, parfois isolées dans leurs communes, les familles se sont retrouvées à enquêter elles-mêmes, remplaçant ainsi la justice jugée trop lente. D’autres victimes et leurs familles se retrouvent elles désoeuvrées face au système qui permet aux agresseur·e·s condamné·e·s d’exercer à nouveau auprès d’enfants. Vous entendrez leurs témoignages dans cette enquête en quatre épisodes, menée par Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose, et réalisée par Solène Moulin de Binge Audio. Un podcast de Disclose.ngo en partenariat avec Binge Audio. EDIT : nous utilisons le mot "pédophilie" car toutes les affaires de cette enquête ne sont pas criminelles, certaines étant délictuelles ou n'étant pas encore jugées. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Photos : Martina Cirese. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le revers de la médaille | Épisode 3
Dec 13 2019 23 mins  
ÉPISODE 3 Quelque part vers Colmar, une famille ressort un dossier volumineux : le procès contre l’entraîneur de judo de leur fille, condamné pour agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans. L’homme a été confondu par son ADN. C’était en 2007. Contre toute attente, quelques années après sa sortie de prison, l’entraîneur revient près des tatamis. La famille alerte toutes les instances sportives. Malgré son passé, l’homme est toujours en poste dans un club de la plaine d’Alsace. Dernièrement, il a même reçu une médaille. Pendant huit mois, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose ont enquêté dans les clubs de sport amateurs et professionnels français. Cette investigation révèle les failles d’un système impliquant les associations sportives, les fédérations, puis la justice et l’Etat, et qui a permis à de nombreuses affaires de violences sexuelles sur mineur·e·s d’avoir eu lieu, puis d’être étouffées. Depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, près de 300 victimes, pour la plupart mineures au moment des faits, ont subi des violences sexuelles de la part de leurs entraîneur·e·s, coach·e·s ou encadrant·e·s sportifs. En France, 28 disciplines sportives sont concernées. Parmi ces 77 affaires, certaines auraient pu être évitées, et d’autres ont été étouffées. Mal accompagnées, parfois isolées dans leurs communes, les familles se sont retrouvées à enquêter elles-mêmes, remplaçant ainsi la justice jugée trop lente. D’autres victimes et leurs familles se retrouvent elles désoeuvrées face au système qui permet aux agresseur·e·s condamné·e·s d’exercer à nouveau auprès d’enfants. Vous entendrez leurs témoignages dans cette enquête en quatre épisodes, menée par Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose, et réalisée par Solène Moulin de Binge Audio. Un podcast de Disclose.ngo en partenariat avec Binge Audio. EDIT : nous utilisons le mot "pédophilie" car toutes les affaires de cette enquête ne sont pas criminelles, certaines étant délictuelles ou n'étant pas encore jugées. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Photos : Martina Cirese. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le revers de la médaille | Épisode 2
Dec 12 2019 23 mins  
ÉPISODE 2 Dans la campagne de Montauban, trois mères de famille apprennent le pire en 2018. Leurs petites filles racontent que le professeur de gymnastique les aurait attouchées lors d’activités périscolaires. Face à la lenteur de la machine judiciaire, elles décident de mener l’enquête de leur côté. Elles découvrent d’autres victimes présumées qui avaient pourtant donné l’alerte quelques années auparavant. Le silence d’une mairie, d’une association et de la justice aurait fini par causer d’autres drames. Pendant huit mois, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose ont enquêté dans les clubs de sport amateurs et professionnels français. Cette investigation révèle les failles d’un système impliquant les associations sportives, les fédérations, puis la justice et l’Etat, et qui a permis à de nombreuses affaires de violences sexuelles sur mineur·e·s d’avoir eu lieu, puis d’être étouffées. Depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, près de 300 victimes, pour la plupart mineures au moment des faits, ont subi des violences sexuelles de la part de leurs entraîneur·e·s, coach·e·s ou encadrant·e·s sportifs. En France, 28 disciplines sportives sont concernées. Parmi ces 77 affaires, certaines auraient pu être évitées, et d’autres ont été étouffées. Mal accompagnées, parfois isolées dans leurs communes, les familles se sont retrouvées à enquêter elles-mêmes, remplaçant ainsi la justice jugée trop lente. D’autres victimes et leurs familles se retrouvent elles désoeuvrées face au système qui permet aux agresseur·e·s condamné·e·s d’exercer à nouveau auprès d’enfants. Vous entendrez leurs témoignages dans cette enquête en quatre épisodes, menée par Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose, et réalisée par Solène Moulin de Binge Audio. Un podcast de Disclose.ngo en partenariat avec Binge Audio. EDIT : nous utilisons le mot "pédophilie" car toutes les affaires de cette enquête ne sont pas criminelles, certaines étant délictuelles ou n'étant pas encore jugées. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Photos : Martina Cirese. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le revers de la médaille | Épisode 1
Dec 11 2019 20 mins  
ÉPISODE 1 Dans la campagne de Montauban, trois mères de famille apprennent le pire en 2018. Leurs petites filles racontent que le professeur de gymnastique les aurait attouchées lors d’activités périscolaires. Face à la lenteur de la machine judiciaire, elles décident de mener l’enquête de leur côté. Elles découvrent d’autres victimes présumées qui avaient pourtant donné l’alerte quelques années auparavant. Le silence d’une mairie, d’une association et de la justice aurait fini par causer d’autres drames. Pendant huit mois, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose ont enquêté dans les clubs de sport amateurs et professionnels français. Cette investigation révèle les failles d’un système impliquant les associations sportives, les fédérations, puis la justice et l’Etat, et qui a permis à de nombreuses affaires de violences sexuelles sur mineur·e·s d’avoir eu lieu, puis d’être étouffées.  Depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, près de 300 victimes, pour la plupart mineures au moment des faits, ont subi des violences sexuelles de la part de leurs entraîneur·e·s, coach·e·s ou encadrant·e·s sportifs. En France, 28 disciplines sportives sont concernées. Parmi ces 77 affaires, certaines auraient pu être évitées, et d’autres ont été étouffées.  Mal accompagnées, parfois isolées dans leurs communes, les familles se sont retrouvées à enquêter elles-mêmes, remplaçant ainsi la justice jugée trop lente. D’autres victimes et leurs familles se retrouvent elles désoeuvrées face au système qui permet aux agresseur·e·s condamné·e·s d’exercer à nouveau auprès d’enfants.  Vous entendrez leurs témoignages dans cette enquête en quatre épisodes, menée par Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose, et réalisée par Solène Moulin de Binge Audio.  Un podcast de Disclose.ngo en partenariat avec Binge Audio. EDIT : nous utilisons le mot "pédophilie" car toutes les affaires de cette enquête ne sont pas criminelles, certaines étant délictuelles ou n'étant pas encore jugées. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Photos : Martina Cirese. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.









Desproges reviens
Nov 29 2019 21 mins  
On peut supposer que, s’il avait si peur de mourir, c’est en grande partie parce que Pierre Desproges savait très bien ce qu’il arrive aux personnages publics une fois le dernier clou de leur cercueil planté. Statufiés, divinisés, condamnés au culte, leur postérité se divise souvent entre les imbécilités que l’on dit à leur sujet et les imbécilités que l’on met dans leur bouche. Ainsi Desproges, disparu en 1988, est tour à tour dépeint comme un génie insurmontable, un symbole merveilleux d’une liberté de ton perdue sous la pression du politiquement correct, ou un odieux antisémite bavant de haine. Étonnant, pour quelqu’un qui vomissait les étiquettes et les icônes. Du journal l’Aurore, jusqu’à la scène, en passant par le Tribunal des flagrants délires et les Chroniques de la haine ordinaire sur France Inter, retour sur la vie de Pierre Desproges, avec son ami Antoine de Caunes. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Mathieu Thévenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Wikimedia Commons / CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Stand-up, bande de rigolos ! | Épisode 4
Nov 28 2019 15 mins  
Épisode 4 - Voler des blagues Depuis 2017, le youtubeur Copycomic met en évidence le vol de blagues entre comiques, parfois de nationalités différentes. Plusieurs humoristes très connus ont été mis en cause, comme Gad Elmaleh, ce qui, paradoxalement, a contribué à la mise en avant du milieu du stand-up, jusqu’ici relativement confidentiel en France. Les blagues ont-elles déjà toutes été faites ? Peut-on protéger une blague ? Passer des heures à trouver la meilleure tournure de phrase pour faire rire un public différent tous les soirs, c’est le quotidien des stand-uppers, ces orfèvres de la blague. Une ambition qui peut vite virer au sacerdoce, car être drôle auprès de ses ami•es ne suffit pas, les bides en début de carrière sont très nombreux, et beaucoup abandonnent en cours de route. Et puis il y a tout le reste : trouver le moyen de percer grâce au réseautage, passer au travers des guerres d’égo, éviter de se faire piquer ses blagues par de plus gros que soi… Et durer dans un métier qui ne vous fait aucun cadeau. Stand-up, bande de rigolos ! est une série d’Anouk Perry et Louise Pétrouchka. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Louise Pétrouchka. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Stand-up, bande de rigolos ! | Épisode 3
Nov 27 2019 13 mins  
Épisode 3 - Vivre grâce au stand up Il y a plusieurs façons de gagner sa vie grâce au stand-up, mis-à-part la scène. Parmi elles, l’écriture au service d’autres et les cours. Le salaire régulier permet une vie plus stable, tout en restant proche de l’univers du stand-up. Mais ce n’est pas sans défi. Comment vivre de l’humour tout en restant dans l’ombre ? Passer des heures à trouver la meilleure tournure de phrase pour faire rire un public différent tous les soirs, c’est le quotidien des stand-uppers, ces orfèvres de la blague. Une ambition qui peut vite virer au sacerdoce, car être drôle auprès de ses ami•es ne suffit pas, les bides en début de carrière sont très nombreux, et beaucoup abandonnent en cours de route. Et puis il y a tout le reste : trouver le moyen de percer grâce au réseautage, passer au travers des guerres d’égo, éviter de se faire piquer ses blagues par de plus gros que soi… Et durer dans un métier qui ne vous fait aucun cadeau. Bande de rigolos ! est une série d’Anouk Perry et Louise Pétrouchka.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Louise Pétrouchka. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Stand-up, bande de rigolos ! | Épisode 2
Nov 26 2019 14 mins  
Épisode 2 - Vivre (ou pas) du stand up En ce qui concerne le stand-up, il y a celles et ceux qui cherchent à en vivre, et celles et ceux qui réussissent. La seule règle, c’est qu’il n’y a pas de règles pour réussir. Shirley Souagnon vit du stand-up depuis des années, grâce à un mélange de travail acharné, de contexte favorable, et de chance. Comment commence-t-on à en vivre ? A quel moment plaque-t-on tout pour s’y consacrer ? Quel rôle joue le·la producteur·ice ? Passer des heures à trouver la meilleure tournure de phrase pour faire rire un public différent tous les soirs, c’est le quotidien des stand-uppers, ces orfèvres de la blague. Une ambition qui peut vite virer au sacerdoce, car être drôle auprès de ses ami•es ne suffit pas, les bides en début de carrière sont très nombreux, et beaucoup abandonnent en cours de route. Et puis il y a tout le reste : trouver le moyen de percer grâce au réseautage, passer au travers des guerres d’égo, éviter de se faire piquer ses blagues par de plus gros que soi… Et durer dans un métier qui ne vous fait aucun cadeau. Bande de rigolos ! est une série d’Anouk Perry et Louise Pétrouchka. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Louise Pétrouchka. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Stand-up, bande de rigolos ! | Épisode 1
Nov 25 2019 16 mins  
Épisode 1 - Commencer dans le stand up Les débuts dans le stand-up, ce sont surtout des moments de solitude et d’incertitude. Ce métier, car c'en est-un, demande du travail et de la patience, pas seulement la capacité de faire rire. Qu’est-ce qui pousse les jeunes humoristes à commencer dans le stand-up ? Comment se faire connaître et sortir du lot ? Passer des heures à trouver la meilleure tournure de phrase pour faire rire un public différent tous les soirs, c’est le quotidien des stand-uppers, ces orfèvres de la blague. Une ambition qui peut vite virer au sacerdoce, car être drôle auprès de ses ami•es ne suffit pas, les bides en début de carrière sont très nombreux, et beaucoup abandonnent en cours de route. Et puis il y a tout le reste : trouver le moyen de percer grâce au réseautage, passer au travers des guerres d’égo, éviter de se faire piquer ses blagues par de plus gros que soi… Et durer dans un métier qui ne vous fait aucun cadeau. Stand-up, bande de rigolos ! est une série d’Anouk Perry et Louise Pétrouchka.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Louise Pétrouchka. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.











Mark vs. Jack
Nov 13 2019 22 mins  
Mark Zuckerberg était récemment interrogé par le Congrès américain pour justifier de la fuite des données personnelles de millions d’utilisateurs de Facebook. Le patron du réseau social n’en était pas à sa première convocation : il avait notamment été appelé pour se justifier de son rôle dans l’ingérence russe dans la dernière campagne présidentielle.  Alors que la prochaine campagne pour la Maison blanche se prépare, un sujet s’impose : l’autorisation, ou non, des publicités politiques sur les réseaux sociaux. Jack Dorsey, dirigeant de Twitter, indiquait récemment vouloir les interdire. Faut-il y voir une déclaration opportuniste, ou la révélation d’une opposition plus profonde entre les deux plateformes ? Thomas Rozec reçoit Lucie Ronfaut, journaliste spécialisée tech, et Julien Le Bot, auteur de « Dans la tête de Mark Zuckerberg » (éd. Actes Sud, 2019).   CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Mathieu Thevenon. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La Brise de Mer, une histoire corse
Nov 08 2019 24 mins  
L’histoire criminelle de la Corse est à la fois familière et mystérieuse. Familière car on s’est, au fil du temps, habitués à l’idée de voir l’île secouée ponctuellement par des vagues de violences. Mystérieuse, car la complexité des réseaux à l’oeuvre les rend bien souvent difficiles à comprendre.  Une partie de cette histoire est associée à un nom, celui du gang de la Brise de Mer. Décimée par une guerre fratricide, dont la justice tente en ce moment de démêler les responsabilités, l’organisation mafieuse est désormais aux mains des héritiers de ses fondateurs assassinés, eux-mêmes embourbés dans des conflits meurtriers. D’où vient la Brise de Mer ? Qu’est-ce qui a permis au gang de prospérer durant tant d’années ? Qu’est-ce qui a entraîné la chute et la mort brutale de ses parrains ? Thomas Rozec interroge Violette Lazard, journaliste à L'Obs, spécialiste du banditisme corse. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Ronan Farrow, aux origines de #MeToo
Nov 05 2019 22 mins  
Les révélations d’Adèle Haenel à Médiapart sur les agressions sexuelles qu’elle a subies lors de ses débuts ouvrent la voie à une possible remise en question des systèmes d’abus qui régissent, notamment, le monde du cinéma. Ces révélations sont rendues possibles grâce, entre autres, à l’enquête longue et minutieuse de la journaliste Marine Turchi. C’est d’ailleurs le sérieux et la rigueur de ces enquêtes qui, souvent, permettent à ces sujets d’éclore et d’éveiller les consciences.  C'est un autre journaliste, Ronan Farrow, qui a ouvert la voie à ces révélations, en libérant la parole sur une affaire similaire par bien des aspects : l’affaire Weinstein. Il publie aujourd'hui un livre, « Les faire taire » (éd. Calmann-Levy, 2019), qui raconte l'enquête qui a initié le mouvement #MeToo. D’où vient Ronan Farrow ? Comment a-t-il mêlé travail et vie privée, lui dont le père est accusé d'agression sexuelle ? Thomas Rozec interroge Lucas Armati, journaliste à Télérama. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Victor Dubin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Amour, gloire et opioïdes | Épisode 4 (non traduit)
Nov 01 2019 16 mins  
Attention : les interviews de ce podcast sont en anglais non traduit. Épisode 4 : 2000 plaintes, zéro procès. C’est la « chute » pour la famille Sackler, devenue paria aux yeux de l'opinion publique américaine : 2400 plaintes ont été déposées par des villes, comtés, et états américains contre les Sackler.  Pour s’en sortir, l’entreprise pharmaceutique tente de régler le problème en proposant un accord financier aux victimes. Pendant ce temps, dans le reste du monde, l’OxyContin continue de circuler grâce aux mêmes méthodes. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers.  Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème.  Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria.  « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Amour, gloire et opioïdes | Épisode 3 (non traduit)
Nov 01 2019 13 mins  
Attention : les interviews de ce podcast sont en anglais non traduit. Épisode 3 : L’art de se faire oublier. La photographe Nan Goldin, elle-même victime des opioïdes, se mobilise contre les musées qui acceptent les généreuses donations de la famille Sackler. Pendant des années, les Sackler ont eu recours à « l'achat » de respectabilité, à travers l'art, les fondations, et le financement de programmes scientifiques dans le monde entier (dont la France). Ils faisaient partie de la bonne société new-yorkaise, et leur philanthropie a participé au long silence entourant leurs activités. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers. Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème. Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria. « Amour, gloire et opioïdes »est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 2 (non traduit)
Nov 01 2019 16 mins  
Attention : les interviews de ce podcast sont en anglais non traduit. Épisode 2 : « Laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l'avons trouvé » (Arthur Sackler, 1987). Cet épisode retrace l'histoire de la famille, notamment le parcours des trois frères Sackler (Arthur, Mortimer et Raymond) des années 1940 jusqu'en 1996, date de lancement de l'OxyContin sur le territoire américain. La catastrophe sanitaire des opioïdes ne relève pas du hasard, mais est bien l'aboutissement de décennies de méthodes décriées dans le monde médical. Arthur Sackler a ainsi participé à inonder le marché américain de Valium dans les années 1970 et a déjà dû par le passé, répondre de ses pratiques devant deux commissions sénatoriales. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers. Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème. Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria. « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 1 (non traduit)
Nov 01 2019 15 mins  
Attention : les interviews de ce podcast sont en anglais non traduit. Épisode 1 : L'oxycontin, le médicament qui tue 130 personnes par jour. Au musée du Louvre au mois de juillet 2019, une manifestation anti-Sackler était organisée pour protester contre le mécénat de la famille Sackler, considérée comme responsable de la crise des opioïdes aux Etats-Unis. 400 000 personnes seraient mortes. À l’origine de cette crise sanitaire, la diffusion d’un médicament, l'OxyContin. Les Sackler, famille propriétaire du laboratoire qui l’a produit, ont ignoré les signaux d’alerte et plutôt poussé la publicité autour du médicament, avec l’aide de médecins payés par le laboratoire et grâce à de fausses déclarations sur l’innocuité du produit. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers. Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème. Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria. « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 4
Oct 31 2019 16 mins  
Épisode 4 : 2000 plaintes, zéro procès C’est la « chute » pour la famille Sackler, devenue paria aux yeux de l'opinion publique américaine : 2400 plaintes ont été déposées par des villes, comtés, et états américains contre les Sackler.  Pour s’en sortir, l’entreprise pharmaceutique tente de régler le problème en proposant un accord financier aux victimes. Pendant ce temps, dans le reste du monde, l’OxyContin continue de circuler grâce aux mêmes méthodes. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers.  Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème.  Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria.  « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 3
Oct 30 2019 13 mins  
Épisode 3 : L’art de se faire oublier La photographe Nan Goldin, elle-même victime des opioïdes, se mobilise contre les musées qui acceptent les généreuses donations de la famille Sackler. Pendant des années, les Sackler ont eu recours à « l'achat » de respectabilité, à travers l'art, les fondations, et le financement de programmes scientifiques dans le monde entier (dont la France).  Ils faisaient partie de la bonne société new-yorkaise, et leur philanthropie a participé au long silence entourant leurs activités. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers.  Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème.  Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria.  « Amour, gloire et opioïdes »est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 2
Oct 29 2019 16 mins  
Épisode 2 : « Laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l'avons trouvé » (Arthur Sackler, 1987) Cet épisode retrace l'histoire de la famille, notamment le parcours des trois frères Sackler (Arthur, Mortimer et Raymond) des années 1940 jusqu'en 1996, date de lancement de l'OxyContin sur le territoire américain.  La catastrophe sanitaire des opioïdes ne relève pas du hasard, mais est bien l'aboutissement de décennies de méthodes décriées dans le monde médical. Arthur Sackler a ainsi participé à inonder le marché américain de Valium dans les années 1970 et a déjà dû par le passé, répondre de ses pratiques devant deux commissions sénatoriales. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers.  Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème.  Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria.  « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Amour, gloire et opioïdes | Épisode 1
Oct 28 2019 16 mins  
Épisode 1 : L'oxycontin, le médicament qui tue 130 personnes par jour Au musée du Louvre au mois de juillet 2019, une manifestation anti-Sackler était organisée pour protester contre le mécénat de la famille Sackler, considérée comme responsable de la crise des opioïdes aux Etats-Unis. 400 000 personnes seraient mortes.  À l’origine de cette crise sanitaire, la diffusion d’un médicament, l'OxyContin. Les Sackler, famille propriétaire du laboratoire qui l’a produit, ont ignoré les signaux d’alerte et plutôt poussé la publicité autour du médicament, avec l’aide de médecins payés par le laboratoire et grâce à de fausses déclarations sur l’innocuité du produit. La crise des opioïdes est désormais mondiale : 34 million de personnes en consomment, 27 millions y sont accros, et les morts se comptent par centaines de milliers.  Cette crise est particulièrement forte aux Etats-Unis, où une famille est considérée comme responsable de cette addiction généralisée : les Sackler, propriétaires des laboratoires Purdue Pharma qui commercialisent l’OxyContin, le médicament à l’origine du problème.  Retour sur l’histoire de cette famille, milliardaire et mécène, devenue paria.  « Amour, gloire et opioïdes » est une série de Lucas Armati, réalisée par Vincent Hiver.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Smithsonian / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






L'increvable nébuleuse néo-fasciste
Oct 22 2019 20 mins  
Dans les débats publics, à travers la planète, la tendance est claire : l'extrême-droite et ses théories opèrent une montée en puissance évidente. En parallèle, les groupes les plus radicaux, et les plus violents, prennent également de l’ampleur.    Le 21 octobre, Programme B se plongeait dans les mouvements terroristes d'extrême-droite allemands. Avec une remarque : ils ne sont pas les seuls, et s’inscrivent dans une histoire plus vaste, entamée dès la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le démantèlement récent de la cellule française AFO (action des forces opérationnelles), qui projetait des attaques islamophobes, en est un parfait exemple.   Comment ces réseaux, qui puisent leurs racines dans les totalitarismes des années 30-40, ont-ils survécu à leur chute ? Comment ont-ils évolué pour s’adapter aux mouvements de la société ? Y-a-t’il une internationale fasciste ?   Thomas Rozec reçoit Nicolas Lebourg, historien et auteur de « Les nazis ont-ils survécu ? » (éd. Seuil, 2019).   CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Il y a les bons et les mauvais manifestants
Oct 16 2019 19 mins  
Les Gilets jaunes et les black blocs, Hong Kong et ses manifestant·e·s aux techniques futuristes... Dans un contexte de mobilisations populaires de plus en plus nombreuses, l'oeil médiatique est sur ceux qui y participent : les manifestant·e·s, surtout lorsque leurs mouvements virent à l’affrontement avec les forces de l’ordre. Mais selon qu'elles se passent dans les rues françaises ou à 10 000 kilomètres, la vision et le discours qui accompagnent ces explosions de colère sont radicalement différentes.  Pourquoi cette perception varie-t-elle autant ? Et pourquoi a-t-on autant de mal à saisir le sens de l’émeute quand elle se produit sous nos fenêtres ? Thomas Rozec reçoit Romain Huët, maitre de conférences à l'université de Rennes 2, et auteur de « Le vertige de l'émeute, de la Zad aux Gilets jaunes » (éd. PUF, 2019). CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Ev / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






Le mythe du chiffre tout puissant
Oct 09 2019 20 mins  
Les statistiques sont souvent présentées comme impartiales et objectives. Or, elles sont forcément politiques. Par exemple, on recense aujourd’hui le nombre de femmes qui ont été tuées par leurs conjoints en France, mais plusieurs militant·e·s relèvent qu'elles ne sont pas inclusives. Sont exclues des statistiques de violences les femmes trans, les mineures, et les personnes au dessus de 75 ans. Les statistiques et la façon dont elles sont faites sont-elles biaisées ? Comment sont choisis les groupes étudiés ainsi que les limites de ces groupes (âge, classe sociale, etc.) ? Quand est-ce que ces limites ont une valeur pour l'étude, et quand est-ce qu'elles sont arbitraires (et le sont-elles vraiment) ?  Thomas Rozec rencontre Pascale Petit, maître de conférences en sciences économiques à l'Université Paris-Est et Joanie Cayouette-Remblière, sociologue et chargée de recherche à l'INED.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en octobre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Inde, quand une démocratie s'assombrit
Oct 04 2019 20 mins  
L'Inde et sa démocratie éclairée conserve, aux yeux du monde, une image de modèle républicain en Asie, notamment en comparaison à une Chine forcément dictatoriale. Pourtant, le pays traverse depuis plusieurs années, un crise politique profonde assortie d'un virage autoritaire incarné par son Premier ministre, Narendra Modi. Premières à en souffrir, les minorités religieuses, tout spécialement les musulman·e·s. Plusieurs millions de personnes ont ainsi été déchues de leur citoyenneté, considérées comme des étranger·e·s illégaux, et pour certaines détenues dans des camps d’internements.  Pourquoi a-t-on du mal à percevoir l'Inde comme un état autoritaire ? Quel contexte, à la fois historique et politique, pourrait expliquer la situation ? Thomas Rozec reçoit Ingrid Therwath, journaliste et chercheuse. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Petit rappel (nécessaire) sur le consentement
Oct 01 2019 18 mins  
En janvier dernier, un collectif de 100 femmes publiait dans le journal Le Monde une tribune appelant à la « Liberté d’importuner », précisant que « la drague insistante n’est pas un délit ». Si aujourd'hui et pour certain·e·s le consentement semble un aspect évident de nos relations, d'autres peinent à le percevoir dans toute sa complexité.  Par ailleurs, on continue d’entendre les mêmes clichés, qui présupposent que consentement, notamment dans les relations sexuelles, et drague sont incompatibles. Comment démêler tout ça ? Petite séance de rappel.  Thomas Rozec reçoit Alexia Boucherie, autrice de « Troubles dans le consentement » (éd. François Bourin, 2019). RECOMMANDATIONS DE L’ÉPISODE « Tout de suite les grands mots », par Norah Benarrosh-Orsoni pour Transmission : https://soundcloud.com/radio_narration_partage/tout-de-suite-les-grands-mots CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Des minorités asiatiques de moins en moins silencieuses
Sep 30 2019 19 mins  
Les signes extérieurs du racisme anti-asiatique ou d’agression contre cette communauté peuvent prendre des formes variées. Cela va du sketch “Les Chinois” de Kev Adams et Gad Elmaleh à des formes encore plus graves. Ainsi, le 26 mars 2017, le ressortissant chinois Liu Shaoyao était tué par la police à son domicile. Les agent ont justifié avoir agi en “légitime défense”, car Liu Shaoyao les avait menacés avec une paire de ciseaux. Pour la famille, il s’agit d’une bavure et une grande manifestation a été organisée pour réclamer justice.  De nouvelles et nouveaux activistes et militant·e·s prennent désormais la parole et montent au créneau pour protester contre ce racisme.  Mélanie Wanga a rencontré deux d'entre eux·elles : Grace Ly, autrice et réalisatrice, et Kelsi Phung, auteurice et réalisateurice.  CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Derrière L’écran / Youtube . Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Tecktonik : danser, mourir, recommencer | Épilogue
Sep 27 2019 16 mins  
ÉPISODE 4 : ÉPILOGUE Aujourd’hui, grâce aux compétitions de danse électro et de Vertifight, la Tecktonik continue de vivre de façon underground et plus cachée, notamment en Amérique du Sud. C’est aussi le temps de la réflexion pour les ancien·ne·s danseur·se·s : quels apprentissages en ont-ils tiré ? Nous sommes en 2002, les soirées « Tecktonik Killer » font rage au Métropolis, à Rungis, en banlieue parisienne. Leur but : promouvoir le « jumpstyle » et le « hardstyle », deux mouvements musicaux venus des Pays-Bas et de Belgique.  Le phénomène Tecktonik devient un univers, puis une marque : il associe danse, musique, style vestimentaire et boissons énergétiques.  Cette popularité, assortie d’une médiatisation à grande vitesse, vont accélérer la ringardisation du mouvement, qui disparaît aussi brutalement qu’il est apparu, avant de tomber dans un relatif oubli. Jusqu’à aujourd’hui. Près d’une décennie après l’apogée de la Tecktonik, quel est son héritage ?  « Tecktonik : danser, mourir, recommencer » est une série de Karim Boukercha, réalisée par Quentin Bresson. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Philippe Leroyer / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Tecktonik : danser, mourir, recommencer | Épisode 3
Sep 26 2019 15 mins  
ÉPISODE 3 : DISPARITION Le rachat de la license par TF1 signe son arrêt de mort. À la fin des années 2000, la Tecktonik devient ringarde. Récupérée par les enfants dans les cours de récré, elle devient un sujet de moquerie.  Nous sommes en 2002, les soirées « Tecktonik Killer » font rage au Métropolis, à Rungis, en banlieue parisienne. Leur but : promouvoir le « jumpstyle » et le « hardstyle », deux mouvements musicaux venus des Pays-Bas et de Belgique. Le phénomène Tecktonik devient un univers, puis une marque : il associe danse, musique, style vestimentaire et boissons énergétiques. Cette popularité, assortie d’une médiatisation à grande vitesse, vont accélérer la ringardisation du mouvement, qui disparaît aussi brutalement qu’il est apparu, avant de tomber dans un relatif oubli. Jusqu’à aujourd’hui. Près d’une décennie après l’apogée de la Tecktonik, quel est son héritage ? « Tecktonik : danser, mourir, recommencer » est une série de Karim Boukercha, réalisée par Quentin Bresson. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Philippe Leroyer / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Tecktonik : danser, mourir, recommencer | Épisode 2
Sep 25 2019 24 mins  
ÉPISODE 2 : DANS LA RUE La Tecktonik, popularisée dans les clubs et les soirées attitrées, finit par en sortir et arrive dans la rue, notamment grâce à internet et ses réseaux de l’époque, comme les Skyblogs. Sa popularisation grandissante culmine avec un rachat de la licence par TF1… qui signera sa perte. Nous sommes en 2002, les soirées « Tecktonik Killer » font rage au Métropolis, à Rungis, en banlieue parisienne. Leur but : promouvoir le « jumpstyle » et le « hardstyle », deux mouvements musicaux venus des Pays-Bas et de Belgique.  Le phénomène Tecktonik devient un univers, puis une marque : il associe danse, musique, style vestimentaire et boissons énergétiques.  Cette popularité, assortie d’une médiatisation à grande vitesse, vont accélérer la ringardisation du mouvement, qui disparaît aussi brutalement qu’il est apparu, avant de tomber dans un relatif oubli. Jusqu’à aujourd’hui. Près d’une décennie après l’apogée de la Tecktonik, quel est son héritage ?  « Tecktonik : danser, mourir, recommencer » est une série de Karim Boukercha, réalisée par Quentin Bresson. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Philippe Leroyer / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Tecktonik : danser, mourir, recommencer | Épisode 1
Sep 24 2019 29 mins  
ÉPISODE 1 : AU MÉTROPOLIS Au début des années 2000, les soirées sont déchaînées au Métropolis, en région parisienne. Dans ce premier épisode, nous partons à la découverte de l’endroit et de l’ambiance, dans laquelle a pu naître le mouvement Tecktonik. Nous sommes en 2002, les soirées « Tecktonik Killer » font rage au Métropolis, à Rungis, en banlieue parisienne. Leur but : promouvoir le « jumpstyle » et le « hardstyle », deux mouvements musicaux venus des Pays-Bas et de Belgique.  Le phénomène Tecktonik devient un univers, puis une marque : il associe danse, musique, style vestimentaire et boissons énergétiques.  Cette popularité, assortie d’une médiatisation à grande vitesse, vont accélérer la ringardisation du mouvement, qui disparaît aussi brutalement qu’il est apparu, avant de tomber dans un relatif oubli. Jusqu’à aujourd’hui. Près d’une décennie après l’apogée de la Tecktonik, quel est son héritage ?  « Tecktonik : danser, mourir, recommencer » est une série de Karim Boukercha, réalisée par Quentin Bresson. CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Philippe Leroyer / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.















Vie et mort de la télé-réalité française
Sep 06 2019 20 mins  
Symbolique s'il en est, la « maison des secrets », utilisée par TF1 dans le cadre de son émission de télé-réalité Secret Story de 2007 à 2017 et laissée à l'abandon depuis, va être détruite.  Aujourd'hui sur les écrans, les Loft et autres villas où les chaînes isolent les candidats n'ont pas complètement disparu, en témoignent les nombreuses déclinaisons des « Ch’tis » et « Marseillais » dans diverses villes du monde. Et si ces émissions ont perdu la force de frappe de leurs prédécesseuses, il n’en demeure pas moins que les codes initiés par ces dernières font désormais partie du langage commun, notamment dans nos vies numériques.  Comment la télé-réalité a-t-elle façonné nos façons de concevoir le divertissement ? Quelles traces a-t-elle laissé ? Comment celles et ceux qui, dès l’arrivée du Loft, s’inquiétaient de ses conséquences pour nos sociétés, perçoivent cet héritage ? Thomas Rozec interroge Vincent Cespedes, philosophe et auteur de « I Loft You », le premier livre en français sur la téléréalité (éd. Mille et Une Nuits), et Nathalie Nadaud-Albertini, sociologue au Centre de recherche sur les médiations, et autrice de « 12 ans de téléréalité. Au-delà des critiques morales » (éd. INA). CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en septembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : M6. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Les luttes féministes, on en est où ?
Aug 19 2019 25 mins  
Parité en politique, égalité des salaires, droit à l’avortement, mouvement de libération de la parole des femmes… Les luttes féministes ne faiblissent pas, et ont connu un regain d’attention médiatique cette année. Pour cette raison, mais aussi parce qu’elles incarnent des valeurs qui tiennent à coeur à la rédaction de Binge Audio, elles ont été le sujet de plusieurs épisodes de Programme B, d’où l’envie de remonter le fil de ces nombreuses actualités et de les remettre en perspective avec cet entretien.Thomas Rozec rencontre Marie-Jo Bonnet, historienne et militante féministe. LES ÉPISODES CITÉS DANS L’ÉMISSIONBeaucoup de lois, peu d’élues / Épisode 67L’impossible éducation sexuelle / Épisode 80L’IVG au quotidien / Épisode 127Harcèlement, le prix des mots / Épisode 141La grève des femmes, Suisse repetita / Épisode 143CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Gustave Deghilage / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les mobilisations, on en est où ?
Aug 12 2019 30 mins  
Gilets jaunes, grève des femmes pour l’égalité en Suisse, conflits sociaux à l’hôpital ou à la SNCF…  L’année 2019 a été plutôt chargée en mobilisations, toutes riches de nombreuses questions sur nos systèmes politiques et médiatiques, et sur nos sociétés en crises. Questions qui restent majoritairement sans réponses, d’où les nombreux épisodes de Programme B à ce sujet, et cet entretien qui vise à refaire le chemin de nos réflexions de la saison passée.Thomas Rozec reçoit Danièle Tartakowsky, spécialiste des mouvements sociaux et ancienne présidente de l’Université Paris-8. LES ÉPISODES CITÉS DANS L’ÉMISSIONComment Facebook a viré au jaune / Épisode 18Où sont les casseuses ? / Épisode 21Leader minimo, mouvement maximo / Épisode 28Pourquoi on n’en a pas fini avec le IIIe Reich / Épisode 103Être journaliste, c’est quoi ? / Épisode 124CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Patrice Calatayu / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le climat, on en est où ?
Aug 05 2019 29 mins  
La venue de la militante suédoise Greta Thunberg à l’Assemblée Nationale en juillet 2019 a donné lieu à des remarques qu’on qualifiera pudiquement de “paternalistes” de la part de certains de nos député·e·s. Dans un contexte où les discussions sur le climat sont toujours plus polarisées, que ce soit dans les sphères politiques, militantes, et populaires sur les réseaux sociaux, ce genre de séquence nous conforte dans l’idée que la crise écologique est un sujet inédit, angoissant, mais indispensable à traiter. Petit retour sur les enseignements et les questionnements qui ont croisé notre route cette saison.Thomas Rozec rencontre Lola Vallejo, directrice du programme climat au sein de l’IDDRI, l’Institut du développement durable et des relations internationales.LES ÉPISODES CITÉS DANS L’ÉMISSIONYoutubeurs et climat, contradictions d’une lutte / Épisode 03Ce que nous coûte la viande / Épisode 139Jeunes, mobilisation en climat tempéré / Épisode 84Militant·e·s écolos, action ou rébellion ? / Épisode 163CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson et Louise Petrouchka. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Tommi Bloom / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le travail, on en est où ?
Jul 29 2019 28 mins  
Précarisation grandissante, dérégulation, privatisation, start-up nation. Le travail, en plus d’être central dans la vie et le pouvoir d’achat des Français, est au coeur de bien des interrogations dans notre société. Le terme de mutation semble presque être un euphémisme quand on s’arrête sur les bouleversements auxquels il fait face, surtout si on y ajoute le fait, de plus en plus évident, que les aspirations des nouvelles générations arrivant sur le marché, soucieuses de trouver du sens dans leurs tâches, ne sont pas forcément en accord avec le virage qui s’amorce.Thomas Rozec rencontre Laurent Berger, syndicaliste et secrétaire général de la CFDT. LES ÉPISODES CITÉS DANS L’ÉMISSIONGilets Jaunes, pourquoi les syndicats sont dépassés / Épisode 16Hôpitaux, prognostic vital engagé / Épisode 121Allô, c’est pour signaler un accident du travail / Épisode 128CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Taylor Herring / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les sociétés numériques, on en est où ?
Jul 22 2019 38 mins  
Pendant les vacances d’été, Programme B change de rythme pour proposer un entretien hebdomadaire revenant sur les grandes thématiques qui ont traversé cette première saison. Premier de ces grands sujets : la dématérialisation de nos sociétés, qui va de paire avec l’apogée du numérique, source de bouleversements multiples dans les moindres recoins de nos vies, de nos familles à nos emplois en passant par nos cerveaux ou nos rapports sociaux. Thomas Rozec rencontre Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information. Plume bien connue des amateurs de culture web, il écrit régulièrement sur le sujet dans la presse, sur les réseaux sociaux, et sur son blog affordance.info, une référence en la matière. LES ÉPISODES CITÉS DANS L’ÉMISSIONDisques Junkies / Episode 96Sans Myspace, personne ne t’entend crier / Episode 90Comment Facebook a viré au jaune / Episode 18La Famille Instagrams / Episode 83CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Samuel Zeller / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.







Il est libre le Québec (2/2) : Robert Comeau
Jul 12 2019 30 mins  
Au Québec, les années 1960 et 1970 ont été le théâtre d’un bouillonnement politique, avec en toile de fond des velléités indépendantistes qui n’ont pas abouti à l’autonomie de la province québécoise. Jusqu’à présent. Programme B propose deux entretiens avec des personnalités de l’époque. Dans ce deuxième épisode, dialogue avec Robert Comeau, ancien membre du Front de Libération du Québec. Tout au long des années 1960, ces autonomistes ont été à la fois l’avant-garde, la fraction la plus dure et l’épouvantail de la cause indépendantiste. Robert Comeau, universitaire et historien, a suivi et vécu de l’intérieur les soubresauts d’un activisme qui n’a eu de cesse de se renouveler avant de se perdre dans le terrorisme.« Il est libre le Québec », deuxième partie, c’est un reportage de Thomas Rozec réalisé par Vincent Hiver. CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





Il est libre le Québec (1/2) : Monique Simard
Jul 05 2019 35 mins  
Au Québec, les années 1960 et 1970 ont été le théâtre d’un bouillonnement politique, syndical, féministe et culturel sans précédent, conduisant à de nombreux changements sociaux et sociétaux. Avec en toile de fond des velléités indépendantistes qui n’ont pas abouti à l’autonomie de la province québécoise. Jusqu’à présent.Programme B propose deux entretiens avec des personnalités de l’époque. Premier épisode avec Monique Simard, figure féministe, culturelle et syndicale. Elle s’est retrouvée au cœur du massacre masculiniste de l’Ecole Polytechnique de Montréal, le 6 décembre 1989, puisque le meurtrier de masse l’avait placée sur sa “kill list”. Écouter son histoire, c’est remonter le temps pour rencontrer le présent. Et retourner aux racines de la lutte.« Il est libre le Québec », première partie, c’est un reportage de David Carzon, réalisé par Solène Moulin. CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juillet 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : abdallahh / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.







On en a déjà plein le SNU
Jun 27 2019 20 mins  
Adolescent·e·s au garde à vous en plein soleil jusqu’à l’évanouissement, levers de drapeau et autres activités peu réjouissantes… Même si les vidéos montrant les premier·ère·s volontaires ont suscité, au mieux l'amusement, au pire l'effroi sur les réseaux sociaux, le service national universel est bien voué à devenir obligatoire dans les prochaines années. Il doit remplacer le service militaire obligatoire qui avait disparu en 1996, pour se transformer en simple Journée d’Appel à la Défense. Pourquoi cette obsession politique de la conscription et du service militaire ? En a-t-on vraiment besoin ? Comment s'organise déjà la mobilisation contre le SNU ? Thomas Rozec interroge Annie Crépin, historienne de la conscription, Louis Boyard, président de l'Union Nationale des Lycéens, et Louise Tourret, journaliste et autrice d'un article sur l'objection de conscience familiale.ÉDIT : dans une première version de ce texte, nous avions comparé le SNU à des activités de scout. Or les mouvements des scouts de France nous ont fait part de leur opposition à ce SNU. Nous avons donc modifié ce texte.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en juin 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : LB/PN. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






Femmes et autistes, la double peine
Jun 20 2019 22 mins  
Imprécis, voire fourre-tout, le terme “autisme” recouvre énormément de réalités et agrège de nombreux préjugés. Lorsqu’on est une femme considérée comme autiste, c’est la double-peine : non seulement elles doivent affronter les idées reçues liées à leur neuroatypie, mais elles souffrent bien souvent en plus d’un retard de diagnostic, et donc de prise en charge.Comment lutter à la fois contre les stéréotypes de genre et ceux liés à l’autisme ? Comment se construit-on en tant que femme considérée comme autiste dans une société qui est tout sauf pensée pour ça ?Mélanie Wanga interroge Elise, documentaliste, et Julie Dachez, docteure en psychologie sociale et militante française pour les droits des personnes autistes. Les deux jeunes femmes ont toutes les deux été diagnostiquées comme présentant le syndrome d’Asperger, qui appartient au champ des troubles du spectre autistique.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en juin 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





La grève des femmes, Suisse repetita (3/3)
Jun 13 2019 33 mins  
Dans ce troisième et dernier épisode, rencontre avec les femmes suisses qui se préparent pour leur nouvelle grève, qui aura lieu le vendredi 14 juin. Pourquoi ce besoin de se mobiliser à nouveau ? Comment préparer les manifestations pour qu’elles soient aussi importantes et déterminantes, si ce n’est plus, que celles d’il y a 29 ans ? Comment les rendre inclusives ?Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Près de 28 ans après, l’égalité n’a toujours pas été obtenue. De très nombreuses femmes préparent donc une nouvelle journée de grève, qui aura lieu le 14 juin 2019.CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Musique : François Clos, Thibault Lefranc et Solène Moulin. Chanson : Lily Gasc sur des paroles d'Hélène Pauchon et Nadia Lamamra. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La grève des femmes, Suisse repetita (2/3)
Jun 12 2019 23 mins  
Le mouvement de la première grève des femmes en 1991 a pris la société suisse par surprise. Dans ce deuxième épisode, retour sur l’histoire de cette première grève. Qu’est-ce qui a poussé les femmes à se mobiliser à ces dates ? Que s’est il passé au moment de la grève ? Et ensuite ?Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Près de 28 ans après, l’égalité n’a toujours pas été obtenue. De très nombreuses femmes préparent donc une nouvelle journée de grève, qui aura lieu le 14 juin 2019.CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Musique : François Clos, Thibault Lefranc et Solène Moulin. Chanson : Lily Gasc sur des paroles d'Hélène Pauchon et Nadia Lamamra. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

La grève des femmes, Suisse repetita (1/3)
Jun 11 2019 29 mins  
Dans ce premier épisode, Victoire Tuaillon et Émilie Gasc font l’état des lieux de la situation des femmes en Suisse. Quel est leur quotidien et quels sont leurs droits ? Comment chaque histoire particulière s’inscrit dans une problématique universelle ? Comment chacune raconte ce que toutes vivent ?Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Près de 28 ans après, l’égalité n’a toujours pas été obtenue. De très nombreuses femmes préparent donc une nouvelle journée de grève, qui aura lieu le 14 juin 2019.CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyon et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Musique : François Clos, Thibault Lefranc et Solène Moulin. Chanson : Lily Gasc sur des paroles d'Hélène Pauchon et Nadia Lamamra. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Bande annonce : La grève des femmes, Suisse repetita
Jun 06 2019 1 mins  
Il y a vingt-huit ans, le 14 juin 1991, en Suisse, plus de 500 000 femmes descendaient dans la rue pour réclamer l’application de l’article constitutionnel sur l’égalité entre hommes et femmes. Au bureau, à l’usine, à la maison, à l’école, elles décident de pas travailler pendant une journée, pour montrer que sans leur travail, la société ne peut continuer à fonctionner… Vingt-huit ans plus tard, l’égalité n’ayant toujours pas été obtenue, de très nombreuses femmes préparent une nouvelle journée de grève qui aura lieu le 14 juin prochain. Au pays de la « paix du travail », c’est un événement absolument exceptionnel, pour lequel se mobilisent particulièrement les jeunes générations de femmes.Victoire Tuaillon du podcast Les Couilles Sur La Table, et Emilie Gasc, journaliste à la Radio Télévision Suisse, ont interrogé ces femmes d’hier et d’aujourd’hui qui incarnent ce combat. Un documentaire en trois épisodes, à retrouver à partir du 11 juin dans Programme B pour Binge Audio, et sur Play RTS, Apple Podcasts et Spotify pour la RTS.CRÉDITSLa Grève des femmes, Suisse repetita est un podcast co-produit par Binge Audio et la RTS. Cet épisode a été enregistré en mai et en juin 2019 en Suisse, notamment à Lausanne, Genève et Nyons et dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Journalistes : Emilie Gasc et Victoire Tuaillon. Réalisation : Solène Moulin. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Chargées de production : Albane Fily et Lorraine Besse. Chargées d’édition : Diane Jean et Camille Regache. Identité graphique : Florian Tranchet (RTS). BINGE AUDIO / Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. RTS / Directrice du département Société & Culture : Philippa de Roten. Responsable Contenus numériques : Armelle Roullet.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.













SNCF, un France Télécom bis ?
May 21 2019 20 mins  
Les accidents du travail touchent encore de nombreuses personnes en France aujourd’hui, comme Programme B l’a décrypté dans son épisode « Allô, c’est pour signaler un accident du travail ». La question qui se pose désormais, c’est de savoir si les leçons du scandale de France Télécom ont été retenues. Il y a de quoi s’interroger quand on regarde ce qu’il se passe en ce moment à la SNCF. L’entreprise est en pleine mutation et pourtant, les employé·e·s n'ont pas été consulté·e·s sur ces changements, la brutalité des services de relations humaines a été dénoncée par les syndicats, et on y dénombre aussi de nombreuses dépressions et des suicides.Thomas Rozec interroge Mathilde Goanec, journaliste à Médiapart.RÉFÉRENCE CITÉE DANS L’ÉMISSIONAllô, c’est pour signaler un accident du travail (Programme B, Binge Audio, 2019)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mai 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Lian YuPei / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.





La tyrannie du blockbuster
May 15 2019 22 mins  
Le fait que les blockbusters règnent en maîtres sur nos salles de cinéma ne surprendra personne, tant il est vrai que ces super-productions occupent les meilleures places du box office. Non contents d’avoir des budgets dantesques, elles génèrent par ailleurs des recettes énormes : 2,48 milliards de dollars au niveau mondial pour Avengers Endgame à ce jour.Le même modèle a désormais migré sur les écrans de télévision et autres Netflix, inspirant la façon dont les séries sont produites et diffusées. Game of Thrones en est le dernier exemple en date, avec 12,5 millions de téléspectateurs pour le dernier épisode.Les deux mastodontes de la pop culture partagent d’ailleurs un autre point commun : celui de faire reposer une bonne partie de leur succès sur une stratégie de communication où le spoiler, et la peur de se faire gâcher d’éventuelles surprises si on ne se précipite pas, tient une place décisive.Qu’est-ce que cette façon de fabriquer et de diffuser ces films et ces séries nous dit de l’état de la production culturelle, et de nos propres attentes ?Thomas Rozec interroge Rafik Djoumi, journaliste, créateur de l’émission BiTS, et chroniqueur pour NoCiné.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Giphy. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Être journaliste, c'est quoi ?
May 14 2019 25 mins  
L'arrestation de Gaspard Glanz en marge d'une manifestation de Gilets jaunes il y a quelques semaines a soulevé la question de la définition du journaliste dans notre société. Profession à la fois scrutée quotidiennement par le public et cruellement méconnue, voire excessivement fantasmée, le journalisme présente des visages et des réalités multiples, parfois contradictoires.Pour faire entendre un peu de la grande diversité de ce métier, une dizaine de journalistes se prêtent à une rapide auto-analyse en tentant, chacun à leur manière, de répondre à cette question : ça veut dire quoi, être journaliste ?Thomas Rozec et Caroline Fillette interrogent Olivier Truchot, Anne-Sophie Novel, Rémy Buisine, Caroline Tourbe, Denis Robert, Matilde Meslin, Benoît Gallerey, Anne Nivat, Daniel Schneidermann, et Marie Turcan.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Voix : Juliette Livartowski. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : 20th Century Fox. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les oublié·e·s des Outre-mer
May 13 2019 20 mins  
Des milliers d’habitant·e·s des outre-mer, incité·e·s par l’Etat à quitter leurs familles et leurs foyers. C’est le résultat des actions du Bumidom, ou Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer, entre 1963 et 1981. Retour sur un chapitre méconnu de notre histoire, mais qui laisse encore des traces.Mélanie Wanga et Diane Jean interrogent Audrey Célestine, maîtresse de conférence en sciences politiques et spécialiste en civilisations anglophones à l’université de Lille, et Jessica Oublié, autrice de la BD « Peyi An Nou ».RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONPeyi An Nou (Jessica Oublié, éd. Steinkis, 2017), Le mythe des Français·e·s de souche (Kiffe ta race, Binge Audio, 2019), Rapport général du Sénat fait par M. Marcel PELLENC, annexe n°23 au procès-verbal de la séance du 12 novembre 1964, Etude de la transplantation de mineurs de La Réunion en France hexagonale (1962-1984) publiée en avril 2018ARCHIVES SONORES Mélopé Bumidom (Mélopé music, YouTube, 2015), BANDE-ANNONCE LE RÊVE FRANÇAIS (Sandro Agénor, YouTube, 2017), Invité du Jour le comédien et réalisateur Robert Georges. (1ère outre-mer, YouTube, 2018), Charles de Gaulle : voyage en Martinique (Ina, avril 1964), l'avenir est ailleurs (nightofbox, YouTube, 2007),CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Voix : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : affiche réalisée par des étudiants des Beaux Arts, 1968. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Hôpitaux, pronostic vital engagé
May 09 2019 21 mins  
La vraie-fausse intrusion de manifestants à la Pitié Salpêtrière, un jour de défilé parisien des Gilets jaunes, ce n’est pas le problème principal de l’institution hospitalière. Cette polémique montée de toutes pièces cache une réalité beaucoup plus inquiétante : l’hôpital va mal et rien ne semble fait pour la guérir de ses maux, alors qu’elle reste un des fondements de notre société.Pour preuve, depuis mars, les services d'urgences se mettent en grève les uns après les autres pour dénoncer des conditions de travail insupportables. Moins d'argent, moins de personnel, désengagement de l'Etat, le tout accompagné d'une hausse des violences envers les employé·e·s.Comment sortir de cette impasse ? Quel est le quotidien des soignant·e·s dans le système de santé français ? Comment faire comprendre qu’il y a urgence ?Thomas Rozec interroge Sabrina Ali Benali, autrice et réalisatrice, et Thomas Lilti, réalisateur et scénariste.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Illustration : Luis Mendelez / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Tu seras danseur, mon fils
May 03 2019 24 mins  
Le twist, le twerk et l’arabesque seraient une affaire de femmes. C’est bien connu, les hommes qui s’élancent, se déhanchent en cadence ne sont pas « des vrais » au regard de la société. Et ce, dès le plus jeune âge.Aujourd’hui encore, les garçons sont poussés à jouer au foot, à cogner un puching-ball quand les filles sont encouragées à chausser des pointes et à porter des tutus roses.Dix-neuf années après le film-événement «  Billy Elliot  », pourquoi est-il aussi difficile de s’assumer comme danseur ? Pourquoi, aujourd’hui encore, des garçons ne peuvent toujours pas dire à leur famille qu’ils dansent ?« Tu seras un homme, mon fils » est un reportage de Bastien Munch réalisé par Solène Moulin.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Billy Elliot (Stephen Daldry, 2000), Kid (Eddy de Pretto, Cure, 2018)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril et mai 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Billy Elliot. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Hackers, la menace fantôme
May 02 2019 23 mins  
Ils sont devenus l’épouvantail moderne. Sans que jamais leur nom ne soit dévoilé, les hackers russes sont cité·e·s partout comme un ennemi invisible capable de déstabiliser les démocraties occidentales.Aux Etats-Unis, peu avant l’élection présidentielle de 2016, le bras armé du Kremlin sur Internet – le GRU – est accusé d’être impliqué dans le piratage du Parti démocrate. Depuis, de nombreux pays ont attribué des cyberattaques, plus ou moins vastes, à la Russie.Qui sont les hackers russes ? Sont-ils soutenus par Moscou ou sont-ils de simples militants agissant en franc-tireur ? En quoi leurs opérations d’ingérence numérique peuvent déstabiliser un pays ?Thomas Rozec questionne Boris Razon et Etienne Hiver, journalistes et auteurs de «  Nouvelles guerres, sur la piste des hackers russes  » (éd. Stock, 2019).ARCHIVES SONORESUne vaste cyberattaque touche le monde entier (Europe 1, 27 juin 2017), Hackers russes : crimes financiers, espionnage politique (AFP, YouTube, 2016)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril et mai 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Pixabay / CC / Joffi. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Qui êtes-vous, Madame Schiappa ?
Apr 30 2019 24 mins  
Elle est une ministre sans filtre, un soutien sans faille d’Emmanuel Macron. C’est à l’ex-blogueuse militante de « Maman Travaille », aussi championne des bad buzz, à qui l’on doit la loi sur les violences sexuelles et sexistes de 2018.Celle qui est entrée en politique comme on entre en guerre continue de monter au front. Férue de communication, elle n’hésite pas à défendre coûte que coûte l’action du gouvernement devant toutes les caméras. Au point de renier certaines de ses convictions féministes jusqu’ici chevillées au corps.Qu’est ce que le style Schiappa ? Qui est vraiment la secrétaire d’État chargée de l’égalité et de la lutte contre les discriminations ? Comment expliquer son ascension fulgurante au gouvernement ?Pour dresser le portrait de l’une des ministres les plus populaires du gouvernement, Mélanie Wanga interroge Fanny Marlier, journaliste et rédactrice en chef adjointe des Inrocks, et Isabelle Germain, journaliste.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONloi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, mamantravaille.typepad.fr, Osez l’amour des rondes (Marlène Schiappa, éd. Broché, 2010), lesnouvellesnews.fr, Vrai ou Fake (Franceinfo, 7 avril 2019)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Wikimedia / CC / Nantilus. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les lois de l’attention
Apr 29 2019 19 mins  
« Notre concurrent, c’est Fortnite. » Netflix l’a bien compris : dans un monde où les écrans se multiplient, il faut redoubler d’idées pour conserver l’attention d’un auditoire plus que jamais sollicité. Narration, diffusion, écriture, c’est toute la chaîne de fabrication des productions culturelles qui est sommée de faire sa mue pour capter l’oeil des spectateur·rice·s.Pourquoi l’attention est-elle devenue un tel enjeu, sociétal et économique ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment ces mutations influencent le travail des créateur·rice·s d’aujourd’hui ? Thomas Rozec interroge Jean-Philippe Lachaux, neurobiologiste et directeur de recherches au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, et David Hourrègue, réalisateur de « Skam France », une série diffusée en temps réel sous forme de « clips » de deux minutes, de posts Instagram et d’épisodes plus traditionnels.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Fortnite. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Quartiers d'été - Les souvenirs
Apr 26 2019 14 mins  
Cinquième et dernier épisode de la série « Quartiers d’été ». Ici, on prend du recul. Âgés de 33 à 40 ans, Nantou, Blade et Abdel analysent leurs vacances. Ils reviennent avec leurs mots d’adultes sur ces séjours qui ont tant marqué leur enfance et leur vie.« Et toi, tu vas où en vacances ? » Question anodine, lancée sans y réfléchir, lorsqu’on a la chance de partir régulièrement. Question angoissante, peut-être humiliante, si ce n’est pas le cas.Pour certaines familles habitant les banlieues des agglomérations françaises, une solution pour partir malgré tout, est d’aller dans une autre cité. Voyager, ne serait-ce qu’une poignée de kilomètres, le temps d’un été, riche en expériences, en découvertes et en souvenirs.Maïram Guissé a rencontré Abdel, Natou et Blade, qui ont comme elle profité de ces quartiers d’été.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cette série a été produite en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique : Trabendo Music et Blade Mc AliMBaye. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Quartiers d'été - Le retour et l'après
Apr 25 2019 17 mins  
Quatrième épisode de la série « Quartiers d’été ». Ça y est, c’est la fin des vacances. Il y a un peu de tristesse et de nostalgie. Mais aussi la joie de rentrer chez soi. C’est l’heure du bilan. Maintenant qu’ils sont adultes, Nantou, Blade et Abdel ont-ils d’autres réflexes de voyage ? Reproduisent-ils ces vacances en cité avec leurs enfants ?« Et toi, tu vas où en vacances ? » Question anodine, lancée sans y réfléchir, lorsqu’on a la chance de partir régulièrement. Question angoissante, peut-être humiliante, si ce n’est pas le cas.Pour certaines familles habitant les banlieues des agglomérations françaises, une solution pour partir malgré tout, est d’aller dans une autre cité. Voyager, ne serait-ce qu’une poignée de kilomètres, le temps d’un été, riche en expériences, en découvertes et en souvenirs.Maïram Guissé a rencontré Abdel, Natou et Blade, qui ont comme elle profité de ces quartiers d’été.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cette série a été produite en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique : Trabendo Music et Blade Mc AliMBaye. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Quartiers d'été - Le séjour bat son plein
Apr 24 2019 18 mins  
Troisième épisode de la série « Quartiers d’été ». Nantou, Abdel et Blade racontent comment le quartier de leurs cousin·e·s devient un peu le leur... Ils reviennent sur leurs activités, pas si nombreuses d’ailleurs. Qu’importe, ces moments de vie, en famille, restent sacrés.« Et toi, tu vas où en vacances ? » Question anodine, lancée sans y réfléchir, lorsqu’on a la chance de partir régulièrement. Question angoissante, peut-être humiliante, si ce n’est pas le cas.Pour certaines familles habitant les banlieues des agglomérations françaises, une solution pour partir malgré tout, est d’aller dans une autre cité. Voyager, ne serait-ce qu’une poignée de kilomètres, le temps d’un été, riche en expériences, en découvertes et en souvenirs.Maïram Guissé a rencontré Abdel, Natou et Blade, qui ont comme elle profité de ces quartiers d’été.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cette série a été produite en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique : Trabendo Music. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Quartiers d'été - Le nouveau terrain de jeu
Apr 23 2019 18 mins  
Deuxième épisode de la série « Quartiers d’été ». L'arrivée dans une nouvelle cité, c’est quelque chose. Pour Nantou, Abdel et Blade, c’est tout simplement le début des vacances. Dans cet épisode, ils nous font découvrir leur « quartier d’été ».« Et toi, tu vas où en vacances ? » Question anodine, lancée sans y réfléchir, lorsqu’on a la chance de partir régulièrement. Question angoissante, peut-être humiliante, si ce n’est pas le cas.Pour certaines familles habitant les banlieues des agglomérations françaises, une solution pour partir malgré tout, est d’aller dans une autre cité. Voyager, ne serait-ce qu’une poignée de kilomètres, le temps d’un été, riche en expériences, en découvertes et en souvenirs.Maïram Guissé a rencontré Abdel, Natou et Blade, qui ont comme elle profité de ces quartiers d’été.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cette série a été produite en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique : Trabendo Music. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Quartiers d'été - D'une cité à l'autre
Apr 22 2019 22 mins  
« Et toi, tu vas où en vacances ? » Question anodine, lancée sans y réfléchir, lorsqu’on a la chance de partir régulièrement. Question angoissante, peut-être humiliante, si ce n’est pas le cas.Pour certaines familles habitant les banlieues des agglomérations françaises, une solution pour partir malgré tout, est d’aller dans une autre cité. Voyager, ne serait-ce qu’une poignée de kilomètres, le temps d’un été, riche en expériences, en découvertes et en souvenirs.Maïram Guissé a rencontré Abdel, Natou et Blade, qui ont comme elle profité de ces quartiers d’été. « Quartiers d’été » est une série en cinq épisodes.Épisode 1 - D’une cité à l’autreAvant le départ en vacances, il y a tout un rituel. Dans ce premier épisode, Nantou, Blade et Abdel évoquent les préparatifs, les au revoirs, le départ. Ils racontent leur excitation à prendre la route, le train ou, pour Nantou, à se rendre en vacances… à pied !CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cette série a été produite en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musique : Trabendo Music. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Que reste-t-il de Wikileaks ?
Apr 18 2019 19 mins  
Après avoir vécu près de quatre ans reclus à l’ambassade d’Equateur à Londres, Julian Assange, leader et fondateur de Wikileaks, a finalement été arrêté la semaine dernière. Enième rebondissement dans l’histoire de l’organisation, qui en un peu moins de dix ans est passée du statut de parangon de la liberté d’expression et de contre-pouvoir démocratique, à celui d’agent déstabilisateur à l’agenda politique trouble.Ce revirement est-il une construction médiatique, ou s’inscrit-il dans un vrai changement de ligne de l’organisation ? Au-delà de son controversé leader, quel héritage laissera Wikileaks ? Et à quoi (ou qui) sert-elle encore dans le monde d’aujourd’hui ?Thomas Rozec reçoit Martin Untersinger et Amaëlle Guiton, journalistes ; et Jean-Philippe Foegel, coordinateur de la maison des lanceurs d’alerte en France.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Wikileaks / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

L'Espagne, l'amnistie ou la paix
Apr 17 2019 30 mins  
Le passé franquiste de l’Espagne reste difficile à conjuguer au présent. En 1977, une loi d'amnistie concernant les crimes commis pendant la période du franquisme a bien été votée mais elle s’est appliquée aussi bien au camp républicain qu’aux franquistes, et notamment les responsables des pires exactions qui ont pu avoir lieu sous ce régime. Un large mouvement populaire appelle désormais à revenir sur cette loi. Car tant que ce ne sera pas fait, l’Espagne ne pourra jamais tourner la page et faire la paix avec son histoire.Thomas Rozec et Caroline Filliette interrogent Manuelle Peloille, professeure de civilisation contemporaine espagnole ; Elena Gaju, avocate ; Emita Diaz de Begar, vice-présidente de l’association « Fils et Filles de Républicains espagnols et enfants de l’exode » ; et Xavier Ladjointe, réalisateur du documentaire « Armonia, Franco et mon grand-père ».CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Biblioteca Virtual de Defensa / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Que sont devenus les "experts en séduction" ?
Apr 12 2019 42 mins  
Les pick-up artists sont loin d’être tous à l’image Will Smith dans Hitch. Ces prétendus « experts en séduction » théorisent l’art de la drague et en font un commerce, proposant leurs services aux plus timides pour les aider à « conquérir » par tous les moyens, parfois même les plus manipulateurs.Très populaires il y a encore quelques années, ces messieurs voient clairement leurs pratiques et leurs modes de pensée entrer en collision avec les changements que traversent notre société depuis la déferlante #MeToo, notamment sur toutes les questions de consentement et de rapports hommes-femmes.Comment vivent-ils cette prise de conscience collective ? Prennent-ils du recul sur leurs pratiques à l’aune du renouveau du discours féministe ? Et comment justifient-ils la manière très limite qu’ils ont d’aborder le consentement ?Certains des propos tenus par les intervenants de ce reportage peuvent heurter et/ou déranger.Pick Up « Artist » ? est un reportage d’Anouk Perry réalisé par Quentin Bresson.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Hitch. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Pourquoi on n'en a pas fini avec le IIIe Reich
Apr 11 2019 20 mins  
Pas un mois ne passe sans qu’un livre, un documentaire ou une série évoque le nazisme. Responsable de l’élimination de plus de six millions de personnes, cette idéologie mise en place pendant le IIIe Reich d’Adolf Hitler, de 1933 à 1945, continue de faire parler d’elle.Les fils d’actualité sont régulièrement envahis de réminiscences de cette période. Par exemple, fin mars, une historienne a raconté, dans un ouvrage, le passé nazi du Dr Asperger.Pourquoi le IIIe Reich continue d’être commenté, étudié ? Qu’est-il encore possible d’apprendre de cette époque ? Mode de participation des citoyens à la société, droit des minorités... Quelles nouvelles perspectives d’études sont portées par un regard du XXIe siècle ?Thomas Rozec reçoit Christian Ingrao, historien et directeur de recherche au CNRS, spécialiste du nazisme.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse, Diane Jean et Camille Regache. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Deutsches Bundesarchiv / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Affaire Barbarin, grâce à eux
Apr 10 2019 28 mins  
Peu à peu, dans la douleur, le voile se lève sur un mal longtemps caché : l’étendue des abus sexuels au sein de l’Eglise catholique. Une prise de conscience qui n’aurait pas été possible sans la détermination des victimes, à l’image des membres de l’association lyonnaise La Parole Libérée. Ils accusent le père Preynat de les avoir agressé durant leur enfance, et ils ont mené durant près de trois ans une lutte acharnée pour faire reconnaître leurs souffrances.Leur combat, porté à l’écran par François Ozon dans son film “Grâce à Dieu”, a connu récemment un aboutissement crucial, avec la condamnation du Cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuel. Une décision contestée par l’intéressé, qui a l’intention de faire appel, soutenu par les plus hautes instances de l’Eglise, le Pape ayant refusé sa démission.Thomas Rozec revient avec François Devaux, l’un des fondateurs de La Parole Libérée, sur ce parcours unique et cet engagement farouche à mettre les institutions religieuses face à leurs responsabilités.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Qui êtes-vous, Madame Despentes ?
Apr 08 2019 27 mins  
L’icône punk de la littérature contemporaine a un style qui dérange, un verbe qui tranche. Révélée avec son premier roman « Baise-moi » dans les années 1990, Virginie Despentes est toujours aussi enragée. Celle qui dépeint tous les recoins de la société française avec une voix féministe, une plume acerbe et un rare franc parler est devenue un phénomène. Membre de l’académie Goncourt depuis 2016, ses oeuvres, comme « King Kong Théorie » ou « Vernon Subutex », sont adaptées au théâtre, sur petit comme sur grand écran.« Qui êtes-vous, Madame Despentes? » est le 100e épisode de Programme B. Une dédicace spéciale à une autrice si appréciée à Binge Audio que l’un de ses studios porte son nom.Thomas Rozec interroge Florent Massot, créateur de deux maisons d’édition éponymes, Laurent Telo, journaliste au Monde, et Béatrice Dalle, actrice et amie de Virginie Despentes.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : ActuaLitté / CC / Wikimedia Commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






YouTube est-il à l'article (17) de la mort ?
Apr 01 2019 20 mins  
Rarement dossier n’a suscité autant d’affrontements au Parlement européen. Après deux années de débats houleux, les député·e·s europén·ne·s ont adopté fin mars la directive dite « copyright » censée harmoniser le droit de la propriété intellectuelle dans l’Union européenne.L’article 13 - devenu l’article 17 - a fait beaucoup parlé de lui. Censé protéger les auteur·rice·s face au « pillage » de leurs oeuvres sur les plateformes en ligne comme YouTube, il a provoqué l’ire des défenseur·euse·s de la liberté d’expression.Le langage du web est-il conciliable avec le droit ? La liberté d’expression sur les plateformes en ligne est-elle vraiment menacée ?Thomas Rozec interroge Vincent Manilève, journaliste, et Eloïse Wagner, avocate et youtubeuse sur la chaîne« 911 avocat ».RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION911 AVOCAT (YouTube, 2016), « Fonctionnement de Content ID » publié sur support.google.comCRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en avril 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Brick 101 / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Changer les règles du jeu
Mar 29 2019 29 mins  
En janvier, la faculté de Lille annonçait qu’elle allait proposer gratuitement des «kits de protections hygiéniques» à ses 55 000 étudiant·e·s. Promesse tenue quelques jours plus tard, pas moins de 30 000 kits étaient disponibles sur les trois sites du campus. Avec un accès simple : il suffisait de présenter sa carte d’étudiant pour les récupérer. Une distribution qui sera renouvelée tous les ans.On estime aujourd’hui que le coût des protections hygiéniques reviendrait à environ 600 euros par an. Pour certain·e·s, cela représente une somme non négligeable alors qu’il s’agit de produits de première nécessité. Il n’est pas rare que des étudiant·e·s ou sans domicile fixe, se retrouvent alors dans une précarité menstruelle.Pourquoi ces protections hygiéniques sont-elles considérées comme un produit de luxe ? Comment changer les choses ?Un reportage de Matilde Meslin, réalisé par Solène Moulin.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION28 jours (Angèle Marrey, Justine Courtot et Myriam Attia, 2018), « Hygiène et précarité en France » réalisé par l’Ifop publié en mars 2019, « Women Spend More Than £18,000 On Having Periods In Their Lifetime, Study Reveals » écrit par Rachel Moss publié le 3 septembre 2015 sur huffingtonpost.co.uk, flux instinctif libre, « Free bleeding », collectif Georgette Sand, Article 278-0 bis du Code général des impôts sur la suppression de la « taxe tampon », Irene (@irenevrose, Instagram), Les GlorieusesCRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Josephin / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Tueurs en série, malaise à la tronçonneuse
Mar 28 2019 22 mins  
Depuis plus d’un siècle, l’affaire de Jack l’Éventreur fascine toujours autant. Une nouvelle étude publiée mi-mars prétend confirmer le nom de l’un des plus célèbres meurtriers, analyses ADN à l’appui. La méthodologie des deux chercheurs est très vite contestée. Et l’identité du tueur de Whitechapel de rester un mystère irrésolu.La fascination des scientifiques et des auteur·rice·s pour ce mythique « cold case » interroge. Jusqu’à parfois déranger. Comment est traitée la figure du tueur en série dans la pop culture ? Pourquoi ces histoires reviennent-elles sans cesse dans les journaux, les films et les séries ? Pourquoi se plaît-on à faire des « serial killer » des héros presque romantiques ?Thomas Rozec interroge Patricia Tourancheau, journaliste pour le site Les Jours, et Axel Cadieux, journaliste et auteur d’« Une série de tueurs » aux éditions Capricci.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Vortex, Inc. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Le poil réincarné
Mar 27 2019 17 mins  
Hommes et femmes sont inégaux face à leurs poils. Là où il est le bienvenue chez les hommes, la société oblige les femmes à le traquer à coups de rasoirs, pinces, et cires. Le fait de résister aux injonctions à s’épiler est d’ailleurs devenu une forme d’engagement féministe. De nombreux comptes Instagram essaient de montrer des corps différents, qu’ils soient poilus, gros, ou les deux, palliant ainsi aux manquements de l’éducation.Comment se réconcilier avec ses poils ? Comment faire pour que chacun·e les traite comme bon lui semble ? Comment les poils protègent-ils le corps humain ?Thomas Rozec et Jennifer Padjemi, du podcast Miroir miroir, reçoivent Claire Sarfati, créatrice du compte Instagram « Nos poils » lancé en mars 2019.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLES RECOS DE CLAIRE : Syndrome prémenstruel Ta Mère (@spmtamere, Instagram), T’as joui ? (@tasjoui, Instagram), La fémiliste (@lafemiliste, Instagram)LES RECOS DE JENNIFER : Style Like U (@stylelikeu, Instagram), Pit Angels (@pitangels, Instagram), JanuHairy (@janu_hairy, Instagram)RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION« Januhairy : quel est ce nouveau défi qui affole Instagram ? » écrit par Cynthia Lahoma publié sur elle.fr le 7 janvier 2019, Microbiote vaginal : la révolution rose (Jean-Marc Bohbot, Rica Etienne, éd. Marabout, 2018)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Karolina Mis / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Peut-on lutter contre la Chine ?
Mar 26 2019 17 mins  
Paris, Berlin, Bruxelles ensemble face à Pékin. Xi Jinping, le président chinois, a rencontré le 26 mars, à Paris, Emmanuel Macron, Angela Merkel, la chancelière allemande, et Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Derrière l'apparat et les conventions, les implications de cette réunion sont aussi complexes que gigantesques.L’Europe semble depuis peu avoir pris conscience de l’expansionnisme chinois, de son poids grandissant dans l’économie mondiale, de son influence politique de plus plus palpable en Asie, en Afrique et jusqu’aux portes de l’UE.Le réveil du continent européen n’est-il pas un peu tardif ? Est-ce que la guerre économique contre la Chine n’est pas déjà perdue ?Thomas Rozec reçoit François Bougon, journaliste et ancien correspondant de l’AFP à Pékin, auteur du livre « Dans la tête de Xi Jinping » aux éditions Actes Sud.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : APEC 2013 / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Glottophobie, façons de parler
Mar 22 2019 25 mins  
Fin 2018, Jean-Luc Mélenchon a imité l’accent toulousain d’une journaliste. Cette moquerie a attiré au chef de file de la France Insoumise et ancien eurodéputé du Sud-Ouest de nombreuses critiques. À tel point qu’un projet de loi contre les discriminations linguistiques a été évoqué. À tel point qu’un terme, jusque-là méconnu, était sur toutes les lèvres : glottophobie.Il s’agit du rejet des différentes façons de parler et des accents. Cela peut se traduire par des moqueries mais plus grave encore, par des discriminations, et notamment à l’embauche.À quel point les individus sont-ils aujourd’hui stigmatisés en France à cause de leur façon de parler ? D’où vient cette idée que tout le monde devrait parler de la même façon ? Pourquoi la société française est-elle si crispée sur son rapport à la langue ?Un reportage d’Émilie Laystary, réalisé par Vincent Hiver.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONDiscriminations : combattre la glottophobie (Philippe Blanchet, éd. Textuel, 2016), article 225-1 du code pénal sur la définition d’une discrimination, Je n’ai plus osé ouvrir la bouche… (Philippe Blanchet, Stéphanie Clerc Conan, éd. Lambert-Lucas, 2018)CRÉDITS Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : LCI. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Recherche streameuse désespérément
Mar 18 2019 23 mins  
La communauté du streaming de jeux vidéos a ses champions, mais peu de championnes. Sur les plate-formes comme Twitch où les joueur·euse·s diffusent leurs parties en direct, les femmes sont rares, souvent discriminées, parfois harcelées, voire exclues. L’une des superstars du milieu, Tyler Blevins alias « Ninja » suivi par dix millions d’abonné·e·s, a même refusé de s’afficher avec des femmes dans ses directs, sans réaliser la portée de sa décision.Un #MeToo dans le streaming du jeux vidéos est-il possible ? Pourquoi existe-t-il une présomption d’incompétence concernant les joueuses de jeux vidéos ? Que reste-t-il du « GamerGate », ce mouvement disparate créé en 2014 après plusieurs campagnes de harcèlement en ligne de militantes féministes ?Thomas Rozec interroge Caroline, streameuse dont le nom a été changé à sa demande, et Marie Turcan, rédactrice en chef adjointe de Numerama.com.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONFortnite (Epic Games, People Can Fly, 2017), Apex Legends (Respawn Entertainment, 2019), SQUEEZIE GAMING (Squeezie, YouTube, 2011), Le Premier ministre sur le plateau d'Accropolis ! [Le Grand Débathon (1/7) - 19/02/2019] (Accropolis Replays, YouTube, 2019), « Ninja, le joueur le plus célèbre de Fortnite, refuse de jouer avec des femmes » écrit par Marie Turcan publié sur numerama.com le 13 août 2018CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Alex Haney / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Jeunes, mobilisation en climat tempéré
Mar 15 2019 24 mins  
Partout dans le monde, des jeunes sèchent les cours ce vendredi 15 mars pour alerter leur dirigeant·e·s sur l’urgence climatique. À l’origine de cette grève internationale, une ado suédoise, militante écologiste nommée pour le prix Nobel de la paix, devenue l’icône d’une génération : Greta Thunberg.Véritable égérie de la lutte contre le changement climatique, elle a appelé, fin décembre 2018, les jeunes du monde entier à faire grève pour la planète. Sauf qu’en France, la mobilisation s’est faite timide et tardive.Pourquoi le mouvement peine à décoller en France alors qu’il rencontre un franc succès dans d’autres pays européens ? Marches, ateliers de désobéissance civile, débats…quels sont les meilleurs moyens de se mobiliser ? Ces jeunes ont-ils une chance de faire bouger les lignes ?Juliette Loiseau a rencontré les jeunes manifestant·e·s français·e·s. Un reportage réalisé par Vincent Hiver.RÉFÉRENCE CITÉE DANS L’ÉMISSIONLe discours de Greta Thunberg à la COP 24 (Brut, YouTube, 2018)POUR ALLER PLUS LOIN« Climat : il y a un espoir de limiter le réchauffement mais au prix d’un sursaut international » écrit par Pierre Le Hir publié sur lemonde.fr le 8 octobre 2018, « Greta Thunberg, la gravité de la Terre » écrit par J.M.G. Le Clezio publié sur liberation.fr le 13 mars 2019CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : campact / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

La famille Instagrams
Mar 14 2019 21 mins  
Mieux vaut réfléchir à deux fois avant de partager sur les réseaux sociaux une photo de son petit dernier déguisé en Zorro ou de sa fille sur le pot. Publier les exploits de ses enfants veut parfois dire les afficher dans des situations embarrassantes pour leur vie future, construire leur identité numérique sans leur avis voire même, si les paramètres de confidentialité sont mal réglés, de les mettre en danger.Faut-il embarquer ses enfants dans une vie numérique sur laquelle ils n’ont aucun contrôle ? Une fois adulte, peut-on reprendre le contrôle sur les photos de soi, enfant, publiées par ses parents ? Quels sont les risques d’exposer sa progéniture sur les réseaux sociaux ?Thomas Rozec reçoit Clara Benyamin, avocate et animatrice du podcast Besoin de rien, envie de droit de Binge Audio, et Justine Atlan, directrice générale de l’association e-Enfance.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


L'IA, c'est toi
Mar 13 2019 22 mins  
Les robots et les ordinateurs n’ont pas pris le pouvoir. Du moins, pas encore. Des femmes et hommes, essentiel·le·s à la bonne marche des algorithmes et des technologies dites d’intelligence artificielle (IA), opèrent dans l’ombre. Dans la salle des machines de l’internet, des ouvriers sont payés quelques centimes pour quelques clics. En 2019, la France compte plus de 250 000 micro-travailleur·euse·s, selon un groupe de chercheurs de Télécom ParisTech, du CNRS et de MSH Paris Saclay.Comment travaillent ces petites mains qui permettent à Facebook, Amazon et autres géants du numérique de vendre les révolutions de demain ? Qui sont les « digital workers », précaires et invisibilisés ? D’où viennent-ils ? En quoi consistent leurs tâches fragmentées et anonymisées ? Assiste-t-on à la création d’un nouveau prolétariat ?Thomas Rozec interroge Sophian Fanen, journaliste au site Les Jours, et Antonio Casilli, maître de conférences en humanités numériques à Télécom ParisTech.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION En attendant les robots (2019, éd. Seuil), La série « Working Class Robot, dans la peau des ouvriers invisibles de l’internet » écrite par Sophian Fanen publiée sur LesJours.fr en 2019CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : allocine.com. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


L'impossible éducation sexuelle
Mar 11 2019 21 mins  
Ils s’appellent T’as joui, Gangduclito, Jouissance Club, La prédiction, ou Le cul nu, et ces comptes dédiés à l’éducation sexuelle fleurissent sur Instagram. Leur but : être pédagogue et réfléchir avec les internautes sur des questions de désir, de consentement, ou de connaissance de son corps.Pourtant ces comptes sont menacés par les règles du réseau social qui les empêche parfois de poster ou même d’exister. Par ailleurs, l’éducation sexuelle proposée par les cursus scolaires reste disparate.Pour les jeunes et les moins jeunes en quête de réponses sur leur(s) sexualité(s), la question est de savoir vers où ils et elles peuvent se tourner.Thomas Rozec et Victoire Tuaillon reçoivent le militant associatif Dr Kpote et l’illustratrice Jüne qui tient le compte Instagram Jouissance Club.LES RÉFÉRENCES DE L’ÉMISSIONLe livre de Dr Kpote ; l’étude du Haut Conseil à l’Égalité.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse, Camille Regache et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : @itsnotabretzel. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Sorcières connectées
Mar 08 2019 19 mins  
Emoji lion, feu d’artifice, médaille en or, bougie, coeur orange…. finies les baguettes magiques, les sorcières jettent des sorts à coup d’émoticones, les « emoji spell ». Les outils numériques réinventent les pratiques magiques de nombreuses femmes, qui publient leurs tirages de tarot sur Instagram, suivent leur horoscope sur des applications d’astrologie, recréent des communautés grâce aux chaînes Youtube.Comment une tradition orale est-elle devenue une pratique numérique ? Peut-on utiliser le langage informatique binaire, fait de 0 et de 1, pour envoyer des rituels de protection ou de divination ? Rencontre avec certaines de ces sorcières modernes à l'occasion de la deuxième édition de la Semaine des Magies, un festival organisé à Marseille par la tarologue Karlota Alevosia.Un épisode du coven composé d’Arièle Bonte et Lorraine Besse au reportage et de Quentin Bresson à la réalisation.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONVae bataille (YouTube, 2017- ) ; Lilith Tarot Witch (YouTube, 2016-) ; lilith-tarot.jimdo.comPOUR ALLER PLUS LOINRévélez la sorcière qui dort en vous ! (Gabriela Hetsik, éd Marabout, 2019) ; Comment devenir une cosmic girl (Melody Szymczak, éd Hachette, 2019)CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse, Camille Regache et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Dark tourism, week-end à Homs
Mar 05 2019 24 mins  
Après huit ans d’interruption, un voyagiste propose à nouveau des circuits touristiques en Syrie. Cette agence qui organise des séjours dans le pays depuis 1981 propose à partir d’avril des circuits de dix jours dont le « départ est assuré », pour visiter Damas, Bosra, et Palmyre, entre autres, pour 2 950 € minimum. À ce jour, tout déplacement dans la région, dévastée par la guerre, est « formellement déconseillé » par le Quai d’Orsay, qui rappelle que les citoyens français entrant sur le territoire syrien seraient susceptibles de faire l’objet d’une enquête.Visiter des lieux marqués par la catastrophe et la mort a un nom : le « dark tourism » ou tourisme de la désolation. Sur quels ressorts enfouis fonctionne ce business ? Qui sont ces voyageurs ? Sont-ils passionnés d’histoire ou fascinés par le morbide ?Thomas Rozec reçoit Ambroise Tézenas, photographe et auteur du livre « Tourisme de désolation » (éd. Actes Sud, 2014).CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en mars 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse, Camille Regache et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : CC / Pixabay. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Algérie, une soif de changement
Mar 04 2019 21 mins  
« Bouteflika dégage ! » Depuis le 22 février 2019, des dizaines de milliers d’Algérie·ne·s sont descendu·e·s dans les rues et ont scandé leur opposition à un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. À l’approche de l’élection présidentielle prévue le 18 avril, ces protestataires estiment que l’actuel président, victime d’un AVC en 2013 et autrefois symbole de paix, n’est plus en mesure de gouverner le pays.Abdelaziz Bouteflika a officiellement déposé sa candidature le 3 mars devant le Conseil constitutionnel. Dans une lettre lue à la télévision nationale le même jour, il promet un scrutin anticipé auquel il ne participerait pas.Quelle est l’origine de ce mouvement de contestation exceptionnelle qui agite le pays ? Qui sont les Algérien·ne·s qui manifestent pour plus de démocratie ?Mélanie Wanga interroge Salim Mesbah, journaliste au HuffPost Algérie, et Malika Rahal, chargée de recherche à l’Institut du temps présent au CNRS et spécialiste de l’histoire de la colonisation française en Algérie.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Magharebia / CC / Wikimedia commons. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Deepfakes, faux et usages de faux
Feb 28 2019 22 mins  
Barack Obama qui traite Donald Trump de “crétin total et complet”. Ou l’actrice Jennifer Lawrence qui répond aux journalistes mais avec un visage rappelant étrangement celui de l’acteur Steve Buscemi. Ces images sont truquées et elles ont un nom : le deepfake, le “faux approfondi”. Une technologie rendue possible par l’intelligence artificielle.Le deepfake, c’est une manipulation qui permet de combiner ou de superposer des images sur d’autres images. Et donc de créer de fausses vidéos qui ressemblent à s’y méprendre à la réalité. Il existe également des deepfakes auditifs.Les deepfakes s’apparentent à des cousins des fake news qui polluent nos flux de réseaux sociaux à longueur de journée. Mais leurs implications sont encore plus inquiétantes.Comment discerner le vrai dans une fausse vidéo qui a l’air 100% réaliste ? Les deepfakes vont-ils forcément faire de notre vie sur Internet un enfer ?Mélanie Wanga interroge Lucie Ronfaut, journaliste tech au Figaro, et Véronique Aubergé, chercheuse au laboratoire d’informatique de Grenoble et spécialiste de l’intelligence artificielle.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Headliner Voices. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Caster Semenya, hormones à abattre
Feb 27 2019 21 mins  
Trois fois championne du monde du 800 mètres, cette athlète sud-africaine de 28 ans remet en cause des siècles de contrôle systématique du corps des femmes dans le sport. Elle a décidé d’attaquer le règlement du Tribunal arbitral du sport avec le soutien de la Fédération sud-africaine.La Fédération internationale d’athlétisme exige des femmes « hyper androgènes » – c’est à dire produisant un niveau « trop » élevé d’hormones sexuelles mâles – de prendre des médicaments pour le faire baisser, sous peine de ne pas pouvoir participer aux compétitions internationales. Ce nouveau règlement, acté en novembre 2018, concerne uniquement les femmes qui courent dans la catégorie de Caster Semenya. Mélanie Wanga reçoit Anaïs Bohuon, professeure des universités en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à l’Université de Paris Sud et autrice des « Tests de féminités dans les compétitions sportives, une histoire classée X ».CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Jon Connell / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Comment votre webcam est devenue un cheval de Troie
Feb 26 2019 21 mins  
En juin 2016, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, d’Instagram et de Whatsapp notamment, était photographié à côté de son Macbook dont la webcam était recouverte d’un scotch opaque. Et cette image a fait le tour du monde.Certes, l’homme est à la tête d’une fortune de plus de 70 milliards de dollars, raison suffisante pour être la cible numéro 1 des hacker·euse·s du monde entier. Mais il n’est pas le seul à vouloir se protéger du regard des autres : nous sommes de plus en plus nombreux à masquer notre caméra.Il n’y a pas que la webcam qui peut faire peur, il y aussi les emails. Le spam du « cousin nigérian qui a 100 000 euros à te faire parvenir » a évolué en des courriels plus sophistiqués. Ça s’appelle le phishing.Sommes-nous sur écoute et sous observation perpétuelle ? Les hacker·euse·s sont-ils·elles à nos portes ?Mélanie Wanga reçoit Aroua Biri, docteure en cybersécurité de l'Institut Mines-Télécom, réserviste de l'Éducation nationale et experte en big data.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION« Attention : des arnaqueurs utilisent vos mots de passe pour un chantage à la webcam piratée » écrit par Julien Lausson publié sur numerama.com le 5 février 2019, le portail officiel du gouvernement pour signaler des contenus illicites de l'internet, un mode d’emploi du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) publié sur economie.gouv.frPETIT LEXIQUE POUR S’Y RETROUVERPhishing : technique utilisée par les hackeurs et fraudeurs du web dans le but d’obtenir vos données (mot de passe, etc.) pour usurper votre identité.Spear phishing : variante du phishing épaulée par des techniques d'ingénierie sociale.Trigger : déclencheur émotionnel.RDP ou Remote Desktop Protocol : un protocole permettant de se connecter sur un serveur à distance.Keylogger : enregistreur de frappe, logiciel espion ou périphérique qui espionnant électroniquement l'utilisateur d'un ordinateur.Malware : logiciel malveillant créé pour nuire à l’utilisateur sans son consentement.Ransomware : logiciel de rançon malveillant qui prend en otage des données personnelles.Darknet : réseau intégrant des fonctions d’anonymat.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Mélanie Wanga. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Florian Olivo / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Qui êtes-vous, Monsieur Sanders ?
Feb 25 2019 21 mins  
Nous sommes à plus d’un an et demi de la présidentielle américaine et, fascination pour l’Amérique oblige, on s’intéresse déjà au grand bal des candidats potentiels à la Maison-Blanche. Dernier candidat en date à se déclarer : Bernie Sanders. Malheureux à la primaire démocrate de 2016, il est devenu la rock star des progressistes, le champion de la gauche mondiale, et un espoir de renouveau révolté malgré ses 77 ans bien tassés.Comme il semble fasciner un peu tout le monde, alliés comme ses ennemis, et même jusqu’en France, on s’est posé notre question rituelle : qui êtes-vous, Monsieur Sanders ?Thomas Rozec interroge Lauric Henneton, maître de conférences à l’université de Versailles Saint Quentin et auteur de “La fin du rêve américain” aux éditions Odile Jacob, et Elodie Cuzin, journaliste à l’AFP à Washington couvrant le Congrès.LES RÉFÉRENCES DE L’ÉMISSION“Fragments d’Amérique”, le podcast de la rédaction de l’AFP USA.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Phil Roeder / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Point médian, nos infos inclusives
Feb 21 2019 20 mins  
L’écriture inclusive, on en est encore loin. Pour preuve, c’est seulement en cette fin février 2019 que l’Académie s’est résolue à accepter la féminisation des noms de métiers, comme informaticienne, présidente, ou procureure. Alors, pour le point médian, il va encore falloir attendre.D’autant que l’Etat ne risque pas de pousser cette auguste, ancestrale et majoritairement masculine institution dans cette direction puisqu’il a interdit l’usage de l’écriture inclusive dans l’administration, via une circulaire prise il y a 18 mois par le Premier ministre. Une décision aujourd’hui contestée par le Giss, association qui a porté l’affaire devant le Conseil d’État.Thomas Rozec et Victoire Tuaillon interrogent Camille Regache, cheffe d’édition chez Binge Audio, et l’avocat Benjamin Pitcho, l’un des auteurs du recours déposé par le Groupement d'information et de soutien sur les questions sexuées et sexuelles.Les références de l’épisode : La méthode linguistique d’Alpheratz.Un manuel d’écriture inclusive.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Thomas Rozec. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Beaucoup de lois, peu d’élues
Feb 20 2019 21 mins  
A Sarcelles, dans le Val d’Oise, l’élection du conseil municipal a été invalidée par la justice pour cause d’absence de parité le 30 Janvier dernier.Contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant passer rapidement l’info sur nos timelines, cette décision ne fait pas suite à un manque de femmes, mais bien à une trop grande présence de ces dernières : huit, contre six hommes, la loi stipulant qu’il ne faut pas plus d’un élu d’écart entre les deux sexes.Car en France, la parité en politique est encadrée par la loi, inscrite dans la constitution, et régie par un certain nombre de règles. Ceci étant dit, la lecture très particulière des dispositions légales faite par les élus d’opposition de Sarcelles, à l’origine du recours en justice, nous a donné envie de nous replonger dans l’histoire et les ressorts particuliers de la parité. Où en est notre système politique de ce point de vue ? Et, surtout, quel chemin reste-t-il à parcourir pour s’approcher de l’égalité ?Thomas Rozec rencontre Claire Guiraud, secrétaire générale du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : ville de Sarcelles. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Grand débat, où sont les jeunes ?
Feb 18 2019 22 mins  
Nous sommes entrés dans l’ère du grand débat : un tour de France de la consultation dans lequel s’est lancé Emmanuel Macron pour récolter la parole de nos concitoyens et tenter d’apaiser la colère qui gronde actuellement dans le pays. Pourtant, les assemblées réunies sont plutôt composées de personnes d’âge mûr. Comme si la jeunesse n’avait pas grand chose à faire dans ces discussions qui pourtant impliquent directement son avenir, puisqu’on y parle de fiscalité, de gestion des deniers publics, de la mutation de l’Etat.Certes, une rencontre spécifique a été organisée avec des étudiants et des lycéens. C’était en Saône et Loire début février. On vient aussi d’apprendre qu’une dizaine de ministres allaient participer à une vaste discussion en ligne sur la plateforme de streaming Twitch pour capter l’attention des plus jeunes.Tout ça nous interroge : pourquoi a-t-on la sensation que ces derniers sont rangés dans un case à part de cette vaste opération de mise à plat ? Qu’est-ce que ça nous dit du rapport qu’ils entretiennent avec la politique, et que les politiques entretiennent avec eux ?Thomas Rozec interroge la sociologue spécialiste de la socialisation politique Anne Muxel.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : BFMTV. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


La TVA, ça sert à quoi ?
Feb 14 2019 18 mins  
A l’occasion du “grand débat”, ce tour de France d’Emmanuel Macron auprès des électeurs pour tenter d’éteindre les tensions en cours dans le pays, les sujets économiques sont régulièrement mis sur la table. Précisément, tout ce qui touche de près ou de loin à la fiscalité, aux impôts, et à ce qu’il faudrait faire pour qu’ils génèrent plus d’équité. Parmi les sujets soulevés, sans trop de surprises, un grand classique des polémiques sur le pouvoir d’achat : la TVA.Or, si le terme est aussi familier que quotidien, ses rouages précis et son poids réel dans notre économie peuvent aisément nous échapper pour peu que, comme beaucoup, on se sente un peu déboussolé face à l’infinie complexité du système fiscal français. C’est fascinant de voir à quel point ces aspects très concrets de notre vie peuvent susciter l’incompréhension et donc freiner notre capacité à en apprécier les enjeux.On a donc décidé de prendre le problème de zéro : qu’est-ce que la TVA ? A quoi ça sert ? Pourquoi est-ce qu’on en parle autant ? Et, par ailleurs, est-ce qu’on ne pourrait pas tout bonnement s’en passer ?Thomas Rozec interroge Clément Carbonnier, maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise, spécialiste des politiques fiscales et de leur impact social, et Marc Chesney, ancien doyen associé à HEC Paris et aujourd’hui professeur à l’Université de Zurich.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Matt Madd / CC / Sole Treadmill. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Jeunes instits, à quoi servez-vous ?
Feb 13 2019 19 mins  
De nombreuses difficultés bouleversent actuellement le corps professoral : la profession peine à regagner sa place dans la société, et les enseignants ont du mal à se faire entendre… Notamment par leur ministère qui leur demanderait plutôt de se taire, à travers son projet de loi sur l’école de la confiance. Programme B s’était déjà posé la question dans un précédent épisode. Aujourd’hui, nous poursuivons cette réflexion en nous intéressant tout particulièrement à une étape essentielle du parcours éducatif que nous avons tous suivis : l’école primaire.Quel regard portent les futurs instits sur leur métier ? Quels sont leurs craintes, leurs attentes ? Et surtout, qu’est ce qui les pousse à choisir cette voie, ce métier si particulier… Malgré les évidentes difficultés qu’ils connaîtront en route ?Thomas Rozec rencontre Gabriel, Valentine, Jean-Baptiste, Anne-Laure et Isabelle, jeunes instituteurs stagiaires au sein de l’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation de l’université de Cergy-Pontoise, et l’un de leurs enseignants, Philippe Bongrand, maître de conférences en sciences de l’éducation.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Nikhita S / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Procès Baupin, au jour le jour
Feb 12 2019 23 mins  
Pour tout ce qui touche aux violences sexistes et sexuelles, ces derniers jours ont été riches en enseignement. Hier nous évoquions la ligue du LOL et ses ressorts, aujourd’hui, nous allons remonter le fil d’une affaire toute aussi éloquente : celle du procès Baupin.Denis Baupin est un ex-député écologiste et ancien vice-président de l’Assemblée Nationale, dont les agissements et le harcèlement sexuel ont été au coeur du procès qu’il avait intenté à France Inter et Mediapart, et qui s’est tenu du 4 au 8 février dernier.L’affaire en elle-même a éclaté le 9 mai 2016, lorsque les deux médias précités publient conjointement une enquête sur Denis Baupin, dans laquelle quatre femmes (la députée écologiste Isabelle Attard, la porte-parole d’Europe Ecologie Les verts Sandrine Rousseau, l'adjointe chargée de la jeunesse à la mairie du Mans, Elen Debost, et la conseillère régionale d’Île-de-France, Annie Lahmer) l’accusent d’actes de harcèlement et d’agressions sexuelles entre 1998 et 2014.Denis Baupin nie les accusations. Il démissionne de son poste de vice-président de l’Assemblée, conserve son mandat de député, et fait alors l’objet d’une enquête. De nouveaux témoignages sont publiés, et quatre femmes portent plainte contre lui : Isabelle Attard, Elen Debost, Sandrine Rousseau, et Véronique Haché, une ancienne conseillère de Bertrand Delanoë et directrice d’Autolib. Leur plainte est classée sans suite, les faits étant prescrits. Le parquet tient cependant à souligner que leurs accusations ont pu être corroborées, et que certains faits auraient, en temps voulu, pu faire l’objet de poursuites. Denis Baupin porte alors plainte contre France Inter et Mediapart pour diffamation, ce qui nous amène au procès dont il est question dans notre épisode du jour. Un procès où la situation à l’origine inversée, les victimes d’agression se trouvant sur le banc des prévenus, finit par se retourner, laissant entendre la parole de ces femmes, leurs souffrances et leur refus de laisser les harceleurs impunis.Thomas Rozec et Victoire Tuaillon du podcast Les Couilles Sur La Table reçoivent Marie Barbier, journaliste pour L’Humanité, qui a suivi ce procès jour après jour et en a donné un compte-rendu détaillé sur Twitter et dans une série d’articles.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Mathieu Delmestre / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

La Ligue du LOL
Feb 11 2019 25 mins  
Plusieurs de ses membres sont accusés d’avoir harcelé en bande des internautes au début des années 2010. La plupart des victimes connues à ce jour sont des femmes et des militantes féministes. Au-delà du sexisme, des blogueurs ont également fait état d’homophobie ou de racisme. La Ligue du LOL est un groupe privé Facebook composé d’une trentaine de journalistes et communicants particulièrement actifs entre 2009 et 2012. Son existence a été révélée dans un article de « Libération » publié le 8 février dernier après la publication équivoque d’un journaliste sur Twitter.Depuis la parution de cette enquête, de nombreuses personnes témoignent sur les réseaux sociaux et dans les médias d’abus des membres de la Ligue du LOL. Moquées et humiliées, elles décrivent des vies professionnelles et personnelles brisées.Certains des membres de la Ligue du LOL étaient des anciens collègues, des amis. Certains ont été invités dans nos émissions en tant que témoins. Et l’un d’entre eux, Alexandre Hervaud, était chroniqueur récurrent d’un de nos podcasts. Sa participation a depuis été suspendue.D’autres ont été écartés de leurs fonctions après des accusations de cyberharcèlement dont un publicitaire, des journalistes aux « Inrocks » , à « Libération » ainsi qu’à « Usbek et Rica » dans la journée du 11 février.Cela nous interroge donc sur cet état d’esprit toxique à l’oeuvre sur les réseaux sociaux, sur les mécanismes qui conduisent à ces attaques que nous n’avons pas vues, ou pas su voir, et sur ce mode opératoire que l’on retrouve dans d’autres corps de métiers. P.S. : Cet épisode a été diffusé dans la soirée du 11 février et prend donc en compte les développements de cette affaire jusqu’à ce jour.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODEL’article qui a déclenché l’affaire : La Ligue du LOL a-t-elle vraiment existé et harcelé des féministes sur les réseaux sociaux ? écrit par Robin Andraca publié le 8 février 2019 sur liberation.fr.Des témoignages de victimes : témoignage de Mélanie Wanga, chroniqueuse du podcast Le Tchip distribué par Binge Audio, publié sur Twitter le 8 février 2019 ; témoignage de Daria Marx, militante féministe et cofondatrice du collectif Gras Politique, publié sur son site le 10 février 2019 ; témoignage de Florence Porcel, youtubeuse spécialisée dans la vulgarisation scientifique, le 8 février 2019 sur Twitter ; témoignage de Lucile Bellan, journaliste à Slate.fr et collaboratrice occasionelle de NoCiné, produit par Binge Audio, publié sur Twitter le 8 février 2019 ; témoignage de Capucine Piot, journaliste, publié sur Twitter le 8 février 2019 ;

Profession cordiste (2/2)
Feb 08 2019 87 mins  
En 2017, Quentin Zaroui-Bruat, cordiste de 21 ans, meurt enseveli sous les yeux de ses collègues alors qu’il nettoyait des résidus de céréales dans un silo. Pour nettoyer les silos industriels, des professionnels spécialisés descendent le long de cordes et décollent les restes récalcitrants des parois, à coup de pioche et de pelle.Ce n’est pas le premier accident mortel à Bazancourt. Sur un autre site, en 2012, deux cordistes intérimaires meurent, ensevelis sous 3 000 tonnes de sucre sur un site industriel de Cristal Union, deuxième groupe sucrier de France et propriétaire de la marque Daddy.Franck Dépretz a enquêté sur ces accidents mortels dans la Marne et sur cette profession souvent composée d’ouvrier·ère·s itinérant·e·s et mal formé·e·s. C’est une plongée bouleversante dans les réalités d’un boulot méconnu, celui des cordistes, qui travaillent en hauteur, sans échafaudage, dans l’industrie, et dont le métier a été plusieurs fois endeuillé par des accidents terrifiants qui sont passés totalement inaperçus.  Ce reportage en deux parties a été récompensé du Prix de la création documentaire 2019, dans la catégorie « Petites ondes » au festival Longueur d’Ondes de Brest.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Franck Dépretz et Vincent Hiver. Chargées de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musiques originales : Maxime Simone. Son : France Timmermans, Nina Hubinet et Xavier Pardessus. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : cordiste69 / CC / Wikimedia. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Profession cordiste (1/2)
Feb 08 2019 51 mins  
En 2017, Quentin Zaroui-Bruat, cordiste de 21 ans, meurt enseveli sous les yeux de ses collègues alors qu’il nettoyait des résidus de céréales dans un silo. Pour nettoyer les silos industriels, des professionnels spécialisés descendent le long de cordes et décollent les restes récalcitrants des parois, à coup de pioche et de pelle.Ce n’est pas le premier accident mortel à Bazancourt. Sur un autre site, en 2012, deux cordistes intérimaires meurent, ensevelis sous 3 000 tonnes de sucre sur un site industriel de Cristal Union, deuxième groupe sucrier de France et propriétaire de la marque Daddy.Franck Dépretz a enquêté sur ces accidents mortels dans la Marne et sur cette profession souvent composée d’ouvrier·ère·s itinérant·e·s et mal formé·e·s. C’est une plongée bouleversante dans les réalités d’un boulot méconnu, celui des cordistes, qui travaillent en hauteur, sans échafaudage, dans l’industrie, et dont le métier a été plusieurs fois endeuillé par des accidents terrifiants qui sont passés totalement inaperçus.  Ce reportage en deux parties a été récompensé du Prix de la création documentaire 2019, dans la catégorie « Petites ondes » au festival Longueur d’Ondes de Brest.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Franck Dépretz et Vincent Hiver. Chargées de production et d’édition : Lorraine Besse et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Musiques originales : Maxime Simone. Son : France Timmermans, Nina Hubinet et Xavier Pardessus. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : cordiste69 / CC / Wikimedia. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Louis Beauchemin : Comment j'ai été nationalisé par Hugo Chavez
Feb 07 2019 47 mins  
Que se passe-t-il quand vous êtes à la tête d’une entreprise qui se retrouve nationalisée par le président vénézuélien en personne ? Un témoignage exclusif et exceptionnel.Louis Beauchemin était un chef d’entreprise comme il en existe beaucoup. Ce Québécois simple et franc a passé sa vie à diriger des hommes avec un surplus d’humanité qui a fait de lui un patron aimé et respecté. Lorsqu’il débarque à Caracas en 2008 à la tête d’une cimenterie, son objectif est de développer les activités de cette entreprise prospère dans un pays en plein boom économique. Mais c’était sans compter sur la soif de nationalisation d’Hugo Chavez et ça, personne n’est préparé à y faire face quand cela vous arrive du jour au lendemain.Nous allons donc faire un voyage dans le Venezuela de cette époque. Cela fait dix ans désormais que tout cela s’est produit, mais Louis Beauchemin n’a rien oublié. Il parle pour la première fois des coulisses de cette opération, et nous fait vivre de l’intérieur des événements qui d’habitude restent secrets. Il nous fait voyager des bureaux ministériels de Caracas à ceux d’avocats installés en haut de buildings à New York et Paris. Un voyage qui nous permet de comprendre les ressorts du chavisme. Sans jugement. Juste un témoignage rare.CRÉDITS« L'entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée en octobre 2017. Musique originale : Théo Boulenger. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sebastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.Date de publication : 15 mai 2018  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Venezuela, on a (presque) tout compris
Feb 06 2019 17 mins  
Nos hommes politiques semblent nourrir une véritable passion pour le Venezuela : gauche ou droite, Insoumis ou Marcheurs, tous ont un avis sur la crise politique et économique que traverse ce pays, pourtant situé à près de 7000 km de chez nous.Certes, la situation là-bas se tend de jour en jour. Elle a pris un tour critique depuis que l’actuel président de l’Assemblée nationale, Juan Guaido, s’est autoproclamé président de la République pour contrer Nicolas Maduro, qui occupe encore officiellement le poste.Résultat : des manifestations violemment réprimées, le spectre d’une crise humanitaire, et la France qui, comme les États-Unis et pas mal de ses voisins européens, s’en mêle en reconnaissant Guaido comme président par intérim, le pressant d’organiser de nouvelles élections.Que se passe-t-il au Venezuela ? Pourquoi la situation intérieure du pays met à ce point en mouvement les grandes puissances du monde ? Quel intérêt a la France à s’en mêler ?Thomas Rozec reçoit Serge Ollivier, historien et chercheur à l’université Paris 1, spécialiste du Venezuela, auquel il a consacré sa thèse de doctorat.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Eneas De Troya / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mediapart, papiers s'il vous plaît
Feb 05 2019 17 mins  
Nous sommes nombreux.ses, et pas que des journalistes, à avoir découvert avec effroi la tentative de perquisition lundi 4 février chez Mediapart. Nos confrères ont révélé quatre jours avant de nouveaux éléments dans l’affaire Benalla, notamment des enregistrements audios. Résultat : les services du procureur de la République de Paris ont voulu perquisitionner le journal au motif d’une enquête préliminaire pour atteinte à la vie privée. Mais sans l’autorisation d’un juge, les journalistes ont refusé de les laisser entrer.La période est préoccupante pour les journalistes. Le secret des affaires est préservé au détriment des lanceurs d’alerte, on donne des leçons sur la manière dont ils devraient faire leur métier, et dans le même temps, on s’en prend très publiquement à l’un de ses fondamentaux : le fait de protéger leurs sources.On se dit qu’il ne fait pas bon enquêter dans ce pays. Et on a eu envie d’en parler avec les principaux concernés : Thomas Rozec s’est rendu à Mediapart pour rencontrer Antton Rouget, l’un des journalistes à l’origine de l’enquête.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Mediapart. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

2005, l'héritage maudit
Feb 04 2019 20 mins  
En 2005, le référendum sur le traité établissant une constitution pour l’Europe a constitué un véritable séisme politique dont on ressent les effets encore aujourd’hui.Si le non l’a emporté, ce “non” populaire s’est transformé deux ans plus tard, comme par magie, en “oui” étatique. Les dirigeants ont fait comme si de rien était : un nouveau traité, très similaire à celui qui avait été refusé, a été ratifié.Aujourd’hui, le spectre de 2005 est un peu partout. Dans la défiance farouche du peuple envers les médias et les élus. Dans des figures polémiques, comme celle d’Etienne Chouard, qui a émergé lors du référendum avant d’être cannibalisé par l’extrême-droite. Dans l’envie de plus de démocratie directe.Est-ce qu’on en serait là si 2005 n’avait pas eu lieu ? Qu’est-ce qui s’est brisé à cette époque ? Pourquoi ne parvient-on pas à surmonter ce déni de démocratie ?Thomas Rozec interroge Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de gauche, et Elizabeth Drévillon, réalisatrice en 2017 du documentaire “2005 : quand les Français ont dit non à l’Europe”.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Paris Match. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

« CDI x 2, salaires x 4, garants x 2... minimum »
Feb 01 2019 23 mins  
Presque tous ceux qui ont tenté de trouver un appartement dans une grande agglomération connaissent les petits arrangements, les petites libertés que l’on se permet parfois sur notre situation personnelle pour répondre aux exigences du marché ultra concurrentiel de la location.Une fiche de paye qu’on bricole légèrement, un contrat de travail qui passe du CDD au CDI par magie, des feuilles d’impôts légèrement regonflées numériquement : c’est très courant. Si vous ne l’avez fait vous-même, c’est forcément déjà arrivé à l’un de vos proches, ou de vos amis.Est-ce que c’est toujours de la fraude quand c’est tout le système qui déconne ? Et puis, qu’en pensent les principaux intéressés, les fraudeurs comme les fraudés, et surtout les agences immobilières, chargées de récolter le fameux dossier où se regroupent nos documents trafiqués ?C’est un reportage de Samia Basille, réalisé par Théo Boulenger.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Théo Boulenger. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : rawpixel / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Qui êtes-vous, Madame Hidalgo ?
Jan 31 2019 25 mins  
Nous avons tous un avis sur Paris, et plus précisément encore, sur la maire de Paris, Anne Hidalgo. Non seulement parce que la centralisation à la Française concentre une grosse partie de l’action publique, et donc des regards, dans la capitale. Mais aussi parce que diriger la première ville d’un pays, c’est assumer un rôle national, et même international. Depuis 2014, Anne Hidalgo en a la charge.Et si elle polarise l’opinion, notamment sur la question des transports, on s’est aperçus qu’on la connaissait finalement assez peu.Alors on s’est demandé : qui êtes vous, Madame Hidalgo ?Thomas Rozec interroge Marylise Lebranchu, ancienne ministre socialiste dans les gouvernements Jospin et Ayrault, Lionel Bordeaux, ancien directeur adjoint de la communication à la mairie de Paris, et Marie-Anne Gairaud, journaliste au Parisien.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Yann Bohac / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


L'anonymat, ça n'existe pas
Jan 30 2019 22 mins  
L’anonymat, c’est un sujet récurrent d’interrogation dans la culture web.Il y a presque dix ans déjà, à l’amorce du grand virage des réseaux sociaux, Eric Schmidt, qui était alors le PDG de Google, théorisait la fin prochaine de l’anonymat en ligne. Pourtant, se planquer, pour tout un tas de raisons, derrière un pseudo ou une identité fictive dans le cadre de ses activités en ligne, ça n’est toujours pas une pratique qui appartient au passé. La preuve : Emmanuel Macron y a directement fait référence il y a quelques jours lors d’un face à face avec les élus du Lot.Outre la simple possibilité technique et légale d’imposer ce changement de pratique, on s’interroge sur la raison d’être de l’anonymat. Qui sont ceux qui y ont recours ? Pour faire quoi ? Et puis d’ailleurs, est-ce que ça existe réellement, l’anonymat en ligne ?Thomas Rozec reçoit Marie Turcan, rédactrice en chef adjointe du site Numerama, et Clara Benyamin, avocate et animatrice du podcast Besoin de rien, envie de droit, produit par Binge Audio.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Luther Bottrill / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

À la fin, c'est toujours l'Allemagne qui gagne ?
Jan 29 2019 19 mins  
Ces derniers temps, un texte a fait énormément parler de lui : le traité d’Aix-la-Chapelle. Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel l’ont signé il y a une semaine. Il renforce les liens entre nos deux pays, ce fameux couple franco-allemand, sur le plan économique, diplomatique et militaire.Ce traité a généré toute une série de fantasmes complotistes les plus délirants. On a entendu dire que l’on allait rétrocéder l’Alsace et la Lorraine, que la langue administrative de la région allait être officiellement l’allemand… Bref, le texte a été enfoui sous une avalanche de n’importe quoi.Résultat, on a finalement assez peu parlé du fond, et des soucis que pourrait poser le traité. Est-ce que notre relation avec l’Allemagne ne serait pas déséquilibrée ? Est-ce que nous ne sommes pas en train, progressivement, de céder du terrain, notamment dans le secteur crucial des droits sociaux ? Pourquoi ce genre de texte aux conséquences lourdes et durables sur notre politique, se fait sans aucune consultation des citoyens ?Thomas Rozec rencontre l’eurodéputé de gauche Emmanuel Maurel, auteur d’un texte sur le sujet au titre “Macron concède, Merkel empoche”.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver et Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : fervero-67 / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Jeunes profs, à quoi servez-vous ?
Jan 24 2019 22 mins  
Aujourd’hui, la profession d’enseignant a du mal à trouver sa place dans la société. Elle est déconsidérée, que ce soit du côté des élèves ou des parents. Elle peine à se faire entendre, voire, on lui demande de se taire. C’est en tout cas ce que sous entend clairement le ministère de l’Education, avec son projet de loi sur l’école de la confiance, qui, pour les profs, signe la volonté de leur interdire de s’exprimer librement sur leurs difficultés, notamment sur les réseaux sociaux.Les enseignants étaient d’ailleurs dans la rue ce 24 janvier pour protester contre ce texte. Face à tout ça, on peut se demander si le métier de prof fait toujours envie. Qu’est-ce qui coince ? Est-ce qu’on a perdu de vue le rôle crucial des enseignants dans la construction des générations futures ? Qu’en pensent les profs ? Et comment faire pour sortir de cette mauvaise passe ?Thomas Rozec reçoit Catherine Dorison, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise, Damien Baldin, président de l’association Le choix de l’école, et Capucine Collin, jeune professeure en lettres classiques.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Neonbrand / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Psychiatrie, on a marché sur la tête
Jan 23 2019 24 mins  
Ces derniers jours, les soignants en psychiatrie ont lancé un cri d’alerte. Ils ont fait grève et manifesté à Paris le 22 janvier. Autour de ce constat terrible et simple à la fois : ils n’arrivent plus à bosser correctement. Pas assez de moyens, des services engorgés ou inaccessibles… Résultat : des malades qui galèrent, et qui, lorsqu’ils n’ont personne dans leur entourage pour les accompagner, se retrouvent seuls. À la rue, parfois, faute de place et d’un accueil adapté et d’une réelle politique d’insertion des malades dans la vie de tout le monde.La ministre de la santé a promis récemment une rallonge budgétaire de 50 millions d’euros pour le secteur, et une plus grande sensibilisation des généralistes aux questions de psychiatrie. Mais selon les soignants, un élément clé pour rééquilibrer les choses, c’est la nécessité d’une action coordonnée. Car c’est là que cela pèche. Plusieurs voix appellent de leurs voeux la création d’une agence dédiée à la santé mentale, pour centraliser et organiser l’action.Comment est-ce qu’on en est arrivés là ? Est-ce que c’est volontaire, le résultat d’une politique délibérée de remise des malades dans la société ? Ou bien uniquement une succession de choix par défaut ? Comment sortir de ce cercle vicieux où se mélangent la crise de la santé publique en France, et les préjugés tenaces autour de ceux qu’on appelait encore, il n’y a pas si longtemps, les fous ?Thomas Rozec se rend à la manifestation des soignants en psychiatrie pour les rencontrer, et interroge Marie-Jeanne Richard, présidente de l’Unafam. CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : @blousesnoires. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les réfugié.e.s du genre
Jan 22 2019 24 mins  
Depuis le début du mois de janvier, le Brésil a un nouveau président : Jair Bolsonaro. On a beaucoup commenté sa campagne et sa victoire, signe d’un retour aux affaires d’une droite ultra-radicale, à grands coups de sorties toutes plus outrancières les unes que les autres.Bolsonaro est notamment passé maître dans l’art de la petite phrase homophobe. Avec, derrière les mots, une violence latente, qui terrifie une bonne partie de la communauté LGBT brésilienne. Certains se demandant même s’il ne vaudrait pas mieux fuir, quitter le pays… Et devenir des réfugié.e.s du genre.Cette idée nous a trotté dans la tête, et nous nous sommes aperçu que, au-delà du cas particulier du Brésil, il existe déjà de nombreux réfugié.e.s qui fuient les violences et les menaces qui pèsent sur leur vie en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui les a poussés sur les routes ? Et comment sont-ils accueillis, chez nous, en France, où le droit d’asile est par ailleurs en pleine mutation ?Thomas Rozec reçoit Solène Champain, juriste et autrice d’un mémoire sur le sujet, et Marion Jobert, déléguée générale de l’association Kali.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : FancyCrave / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Antivax, aux racines du mal
Jan 21 2019 25 mins  
On parle beaucoup de complotisme ces temps-ci et de l’inévitable masse de désinformation qui l’accompagne. On voit se mettre en branle les habituelles rhétoriques à base de “on-ne-nous-dit-pas-tout”, “on nous ment”, “on nous cache la vérité”... C’est tout sauf un phénomène nouveau. C’est même une habitude très, très ancienne, qui n’a pas attendu l’émergence et l’explosion des réseaux sociaux pour proliférer.Par exemple, sur un sujet qui fait régulièrement l’objet de théories pour le moins discutables : la vaccination. Ces dernières années, les antivax, comme on les appelle, voient leurs arguments sortir des zones infras du complotisme fumeux, et gagner du terrain.Et cela a des conséquences très concrètes, comme le cas de ce médecin d’Angers qui vient d’être suspendu pour avoir délivré un certificat de complaisance de contre-indication à la vaccination d’un petit garçon de 2 ans, à la demande de ses parents. Résultat, sa petite soeur a contracté la coqueluche et a dû être hospitalisée d’urgence.Certes, avec l’obligation vaccinale, et les 11 vaccins obligatoires depuis un an, la couverture vaccinale progresse, c’est un fait. Mais qu’en est-il de la confiance ? Est-elle en passe d’être restaurée ? Et d’ailleurs, d’où vient-elle, cette méfiance envers les vaccins ? Comment s’est-elle développée et répandue ? Quelle forme prend-t-elle aujourd’hui ?Thomas Rozec reçoit l’historien Laurent-Henri Vignaud, co-auteur du livre “Antivax, la résistance aux vaccins du XVIIIe siècle à nos jours”, paru aux éditions Vendémiaire, et le docteur Christian Lehmann, médecin généraliste à Poissy.CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Hyttalo Souza / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



La parité, y’a encore du taf
Jan 17 2019 26 mins  
Avec l’équipe de Programme B, nous nous sommes livrés à un exercice qui nous tenait à coeur. Nous avons fait le compte, au bout de quelques semaines d’existence, de nos invité.e.s pour voir où nous en étions du point de vue de la parité.Même si l’on parle régulièrement d’invisibilisation, d’égalité, de rééquilibrage des rapports hommes femmes, il faut quand même apporter un regard critique sur nos propres pratiques. Et très clairement, la parité, nous nous n’y sommes pas encore…Certes, nous avons évité de cantonner nos intervenantes féminines aux rôles de témoins ou de victimes, et nous avons favorisé les expertes. Mais malgré tout, sur les 58 invité.e.s, 39 étaient des hommes, et 19 seulement des femmes. Soit un ratio de 33% de femmes environ. : pas de quoi être fiers.Nous comptons faire bien mieux, mais cet exercice nous a poussé à nous interroger. Pourquoi est-ce qu’on galère à trouver des invité.e.s femmes ? Pourquoi est-ce qu’il est plus facile de trouver des intervenants mâles, surtout lorsqu’on va sur le terrain de la recherche et des sciences ?Thomas Rozec s’entretient avec Sylvaine Turck-Chièze, ancienne présidente de l’association Femmes & Sciences, Pauline Chabbert, co-fondatrice du site Les Expertes, et Caroline De Haas, militante féministe. CRÉDITSProgramme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Caroline Minor Christensen / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Qui êtes-vous, Monsieur Ruffin ?
Jan 15 2019 28 mins  
En ce moment, c’est un peu le bordel, politiquement parlant, dans notre beau pays, notamment dans les rangs des différentes formations. Prenez, par exemple, la France Insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Auréolée d’un beau score en 2017, mais secouée par des luttes intestines entre les différentes écoles de pensée de la gauche radicale qu’elle tente de maintenir unies. Et au beau milieu, une figure étrange, un peu isolée, unique en son genre : celle de François Ruffin. Le député reporter, comme il se présente, a de nouveau fait parler de lui à l’occasion des Gilets Jaunes, sur lesquels il prépare un film. Quoi qu’on pense du personnage, une chose est sûre : il bouscule les codes et nous interroge sur ce que faire de la politique veut dire. Ceci dit, ses objectifs et ses ambitions semblent être autant un mystère pour ses camarades de l’Assemblée que pour nous, simples observateurs. D’où la question… Qui êtes vous, Monsieur Ruffin ? Thomas Rozec reçoit les journalistes Benoît Gallerey de RTL et Slate, Laure Equy de Libération et Abel Mestre du Monde. CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : capture d’écrans du film “Merci Patron !” (F. Ruffin, 2016). Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Comment éduquer à la tolérance ?
Jan 14 2019 22 mins  
Juste avant les fêtes de fin d’année, on a vu passer une étude signée par une boîte d’intelligence artificielle et Amnesty International : Troll Patrol.Certes, des études, on en voit souvent, et parfois elles sont contradictoires. Mais celle-ci nous a fait tiquer : elle s’intéresse à la violence sur les réseaux sociaux, et l’une de ses conclusions est que la première cible des injures sur Twitter, ce sont les femmes, et précisément, les femmes noires.Cela peut paraître évident, mais cela devient un peu lassant de se contenter du constat un peu fataliste que le racisme et le sexisme refluent difficilement, comme si on ne pouvait rien y faire.Car c’est faux : on peut lutter, et on peut faire bouger les choses. La question, c’est de quelle façon ? Avec quels outils ? Et, derrière, on peut se demander : est-ce que la clé ne se trouve pas du côté des plus jeunes, des futurs citoyens ? Comment éduquer les nouvelles générations à la tolérance ?Thomas Rozec reçoit Rokhaya Diallo du podcast Kiffe Ta Race produit par Binge Audio, et Virginie Sassoon, chercheuse en éducation, qui oeuvre au sein du CLEMI, le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information.CRÉDITS Réalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mannequins à l'heure de #MeToo (5/5) : Emmanuelle
Jan 04 2019 7 mins  
Il y a quelques semaines, Programme B vous présentait le témoignage de Loulou Robert, romancière et ancienne mannequin, qui offrait un éclairage assez saisissant de la violence sexiste qu’il peut exister dans ce milieu de la mode.Cela nous a donné envie d’aller encore plus loin, et de donner la parole à une nouvelle génération de mannequins engagées : la génération de l’après #MeToo, celle qui a bien compris les travers du milieu et intégré les limites à poser.Elles sont noires, asiatiques, elles font du 46, elle font de la recherche en intelligence artificielle, et parlent librement anti-capitalisme. Nous revenons avec elles sur leurs parcours, leur rapport à leur métier et à leur image.Programme B propose cinq portraits, signés Jessica Gordon Braye, styliste et photographe.Episode 5 : EmmanuelleSi elle est française, Emmanuelle a grandi un peu partout en Afrique de l’Ouest. Elle amène le regard de quelqu’un sans doute touché différemment par la question identitaire ayant grandi dans des pays où noire était la norme. Elle est aussi étudiante en maths à Dauphine et passionnée de photographie. Elle raconte qu’on peut très bien avoir une relation saine avec son agence de mannequin qui l’a soutenue alors qu’elle passait le bac tout en allant à ses premiers castings.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons . Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mannequins à l'heure de #MeToo (4/5) : Gabrielle
Jan 04 2019 10 mins  
Il y a quelques semaines, Programme B vous présentait le témoignage de Loulou Robert, romancière et ancienne mannequin, qui offrait un éclairage assez saisissant de la violence sexiste qu’il peut exister dans ce milieu de la mode.Cela nous a donné envie d’aller encore plus loin, et de donner la parole à une nouvelle génération de mannequins engagées : la génération de l’après #MeToo, celle qui a bien compris les travers du milieu et intégré les limites à poser.Elles sont noires, asiatiques, elles font du 46, elle font de la recherche en intelligence artificielle, et parlent librement anti-capitalisme. Nous revenons avec elles sur leurs parcours, leur rapport à leur métier et à leur image.Programme B propose cinq portraits, signés Jessica Gordon Braye, styliste et photographe.Episode 4 : GabrielleGabrielle est petite pour une mannequin, elle est aussi franco-vietnamienne, brodeuse, ancienne étudiante aux studios Berçot. Mais sa vie, ce n’est pas que ça. Engagée, elle distribue des repas bénévolement à NY entre les castings et participe avec sa famille à l’éducation de chiens guide d’aveugle. Bref, on ne la résume pas facilement.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons . Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mannequins à l'heure de #MeToo (3/5) : Céline
Jan 04 2019 10 mins  
Il y a quelques semaines, Programme B vous présentait le témoignage de Loulou Robert, romancière et ancienne mannequin, qui offrait un éclairage assez saisissant de la violence sexiste qu’il peut exister dans ce milieu de la mode.Cela nous a donné envie d’aller encore plus loin, et de donner la parole à une nouvelle génération de mannequins engagées : la génération de l’après #MeToo, celle qui a bien compris les travers du milieu et intégré les limites à poser.Elles sont noires, asiatiques, elles font du 46, elle font de la recherche en intelligence artificielle, et parlent librement anti-capitalisme. Nous revenons avec elles sur leurs parcours, leur rapport à leur métier et à leur image.Programme B propose cinq portraits, signés Jessica Gordon Braye, styliste et photographe.Episode 3 : CélineCéline, c’est un peu un ovni. Blanche, mince, brune, de très grand yeux, jusqu’ici ça colle à l’image de la mannequin. Mais elle est aussi étudiante à Dauphine en intelligence artificielle, reine du codage et du machine learning, passionnée de géométrie. Elle raconte comment elle réussit à mettre des carrés dans des ronds.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons . Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Mannequins à l'heure de #MeToo (2/5) : Maria
Jan 04 2019 12 mins  
Il y a quelques semaines, Programme B vous présentait le témoignage de Loulou Robert, romancière et ancienne mannequin, qui offrait un éclairage assez saisissant de la violence sexiste qu’il peut exister dans ce milieu de la mode.Cela nous a donné envie d’aller encore plus loin, et de donner la parole à une nouvelle génération de mannequins engagées : la génération de l’après #MeToo, celle qui a bien compris les travers du milieu et intégré les limites à poser.Elles sont noires, asiatiques, elles font du 46, elle font de la recherche en intelligence artificielle, et parlent librement anti-capitalisme. Nous revenons avec elles sur leurs parcours, leur rapport à leur métier et à leur image.Programme B propose cinq portraits, signés Jessica Gordon Braye, styliste et photographe.Episode 2 : MariaMaria est calme et réservée, et dégageait déjà à 18 ans la force qu’ont les femmes qui savent qui elles sont. Elle parle dans cet entretien de comment elle a construit son identité de femme noire, seule, dans une famille blanche, et comment son coming-out l’a amené au métier de mannequin.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons . Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Mannequins à l'heure de #MeToo (1/5) : Léna
Jan 04 2019 14 mins  
Il y a quelques semaines, Programme B vous présentait le témoignage de Loulou Robert, romancière et ancienne mannequin, qui offrait un éclairage assez saisissant de la violence sexiste qu’il peut exister dans ce milieu de la mode.Cela nous a donné envie d’aller encore plus loin, et de donner la parole à une nouvelle génération de mannequins engagées : la génération de l’après #MeToo, celle qui a bien compris les travers du milieu et intégré les limites à poser.Elles sont noires, asiatiques, elles font du 46, elle font de la recherche en intelligence artificielle, et parlent librement anti-capitalisme. Nous revenons avec elles sur leurs parcours, leur rapport à leur métier et à leur image.Programme B propose cinq portraits, signés Jessica Gordon Braye, styliste et photographe.Episode 1 : LénaLéna a été découverte sur les insta stories de Waia, un nouveau média en ligne. Elle a un avis tranché sur tout, y compris sur elle-même. Elle joue de son corps comme elle l’entend mais seulement dans les conditions où elle est à l’aise et ne se sent pas humiliée. Elle amène le regard d’une femme racisée, « plus size », très loin des clichés.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons . Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Elle en est où la start-up nation ?
Jan 02 2019 18 mins  
Où est donc passée la start-up nation ? Du temps de sa campagne, le président de la République l’a beaucoup mise en avant, l’érigeant en point cardinal de son mandat, et en multipliant les rencontres avec les grands acteurs des nouvelles technologies.Le terme a été repris - parfois raillé - à de nombreuses reprises, sans que l’on sache forcément de quoi il s’agit, et comment cette volonté de transformer notre économie nationale pouvait se concrétiser.Dix-huit mois après l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, où en sommes-nous ? La France actionne-t-elle tous les leviers possibles pour opérer sa mutation, notamment dans le domaine de la recherche, incontournable pour qui veut s’imposer dans le secteur des nouvelles technologies ? Qu’en pensent, sur le terrain, les entrepreneurs ?Thomas Rozec reçoit Romain Dillet, journaliste pour TechCrunch, Sylvia Garzon, co-directrice des programmes pour l’incubateur Willa, et Sophie Rama, co-fondatrice de l’entreprise Ikkoé.CRÉDITS Réalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons / D'HALLOY / IMAGE & CO. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Les moutons se sont pendus - Épisode 5
Dec 28 2018 17 mins  
Programme B vous propose un conte de Noël… Une histoire de sorcellerie, de moutons, et de rengaines entre voisins. Ce conte est une histoire vraie, qui s’est déroulée dans le Berry à partir des années 50.Épisode 5 : Le secretMalgré toutes les tentatives de désenvoûtement, le Dr. Lavaronnière est frappé par une crise qui l’immobilise durant plusieurs semaines. Paralysé, défiguré, il tente un dernier recours en faisant appel à un prêtre exorciste féru de magie noire, et d’un autre spécialiste en démonologie. Mais, au-delà du mystique et de l’inexplicable, les exorcistes tentent surtout de percer le secret d’Henri Lavaronnière et de son incroyable malédiction.CRÉDITSÉcrit et raconté par Lelo Jimmy Batista. Réalisation : Vincent Hiver. Voix additionnelles : Quentin Bresson, David Carzon, Juliette Livartowski, Camille Regache, Joël Ronez et Thomas Rozec. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Production : Binge Audio. Remerciements : INA, Jean-Baptiste Guillot, Guillaume Le Collen, François Aptel, Sébastien Denis, Adrien Havet, Jesse Daubertes et Thibault Hollebecq. Illustration : détail de Zauberey de Michael Herr & Matthäus Merian, 1626. Les témoignages et extraits du journal d’Henri Lavaronnière sont extraits du livre L’Oeil Du Sorcier de Philippe Alfonsi et Patrick Pesnot (Robert Laffont, 1974). Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Mansfield.TYA - 22h38. Mansfield.TYA - Der Tod und das Mädchen. Usé - Dans sa corde.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les moutons se sont pendus - Épisode 4
Dec 27 2018 16 mins  
Programme B vous propose un conte de Noël… Une histoire de sorcellerie, de moutons, et de rengaines entre voisins. Ce conte est une histoire vraie, qui s’est déroulée dans le Berry à partir des années 50.Épisode 4 : La révélationJeanne Anguerny, la guérisseuse, est de retour et elle continue son travail pour délivrer le Dr. Lavaronnière de la malédiction qui le poursuit jusque dans sa famille. Mais surtout, elle va lui apprendre qui est à l’origine de ce mal qui l’obsède. Il n’avait pourtant pas à chercher bien loin. Et derrière tous ces sorts se cachent de bien cupides raisons. Mais ce n’est pas parce qu’il va connaître son véritable adversaire que ses problèmes vont disparaître comme par enchantement.CRÉDITSÉcrit et raconté par Lelo Jimmy Batista. Réalisation : Vincent Hiver. Voix additionnelles : Quentin Bresson, David Carzon, Juliette Livartowski, Camille Regache, Joël Ronez et Thomas Rozec. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Production : Binge Audio. Remerciements : INA, Jean-Baptiste Guillot, Guillaume Le Collen, François Aptel, Sébastien Denis, Adrien Havet, Jesse Daubertes et Thibault Hollebecq. Illustration : détail de Zauberey de Michael Herr & Matthäus Merian, 1626. Les témoignages et extraits du journal d’Henri Lavaronnière sont extraits du livre L’Oeil Du Sorcier de Philippe Alfonsi et Patrick Pesnot (Robert Laffont, 1974). Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Mansfield.TYA - Fréquences. Usé - Dans sa corde. Bernard Estardy - Artifice Percussion. Roseboy666 - Flemme.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les moutons se sont pendus - Épisode 3
Dec 26 2018 15 mins  
Programme B vous propose un conte de Noël… Une histoire de sorcellerie, de moutons, et de rengaines entre voisins. Ce conte est une histoire vraie, qui s’est déroulée dans le Berry à partir des années 50.Épisode 3 : La pendaisonAlors qu’il pensait être tiré d’affaire, le Dr. Lavaronnière fait face à toujours plus de phénomènes inexpliqués à La Greugne. Seul face au mal, le docteur fait appel à des devins et leveurs de sorts plus douteux les uns que les autres.Non seulement la situation ne s’arrange pas, mais elle empire.CRÉDITSÉcrit et raconté par Lelo Jimmy Batista. Réalisation : Vincent Hiver. Voix additionnelles : Quentin Bresson, David Carzon, Juliette Livartowski, Camille Regache, Joël Ronez et Thomas Rozec. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Production : Binge Audio. Remerciements : INA, Jean-Baptiste Guillot, Guillaume Le Collen, François Aptel, Sébastien Denis, Adrien Havet, Jesse Daubertes et Thibault Hollebecq. Illustration : détail de Zauberey de Michael Herr & Matthäus Merian, 1626. Les témoignages et extraits du journal d’Henri Lavaronnière sont extraits du livre L’Oeil Du Sorcier de Philippe Alfonsi et Patrick Pesnot (Robert Laffont, 1974). Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Mansfield.TYA - Fréquences. Usé - Dans sa corde.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Les moutons se sont pendus - Épisode 2
Dec 25 2018 14 mins  
Programme B vous propose un conte de Noël… Une histoire de sorcellerie, de moutons, et de rengaines entre voisins. Ce conte est une histoire vraie, qui s’est déroulée dans le Berry à partir des années 50. Épisode 2 : Les grognementsHenri Lavaronnière cherche à percer les secrets de Jeanne Anguerny et multiplie les visites chez elle, développant une fascination quasi malsaine pour la mystérieuse guérisseuse.Dr. Lavaronnière décide finalement de reprendre Bois-du-Crot, la propriété maudite de son cousin, et de retourner s’installer dans la ferme berrichone où il a grandi. Bientôt, de nouvelles histoires de morts mystérieuses font surface, et les phénomènes inexpliqués s’enchaînent. Il appelle alors Jeanne Anguerny à son aide.CRÉDITSÉcrit et raconté par Lelo Jimmy Batista. Réalisation : Vincent Hiver. Voix additionnelles : Quentin Bresson, David Carzon, Juliette Livartowski, Camille Regache, Joël Ronez et Thomas Rozec. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Production : Binge Audio. Remerciements : INA, Jean-Baptiste Guillot, Guillaume Le Collen, François Aptel, Sébastien Denis, Adrien Havet, Jesse Daubertes et Thibault Hollebecq. Illustration : détail de Zauberey de Michael Herr & Matthäus Merian, 1626. Les témoignages et extraits du journal d’Henri Lavaronnière sont extraits du livre L’Oeil Du Sorcier de Philippe Alfonsi et Patrick Pesnot (Robert Laffont, 1974). Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Mansfield.TYA - 22h38. We Insist! - The White Fleet. Bernard Estardy - Cœur polaire. Qúetzal Snåkes - Interlude / Hey Hey Dope Paint. Usé - Dans sa corde.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les moutons se sont pendus - Épisode 1
Dec 24 2018 15 mins  
Programme B vous propose un conte de Noël… Une histoire de sorcellerie, de moutons, et de rengaines entre voisins. Ce conte est une histoire vraie, qui s’est déroulée dans le Berry à partir des années 50. Épisode 1 : La guérisseuseDans le Berry, la sorcellerie et le mystère font partie du paysage depuis toujours. Mais le jeune Henri Lavaronnière n’en a que faire. Lui, ce qui l’intéresse, c’est le travail de la ferme à La Greugne, la propriété de ses parents, et la chasse au lièvre et au sanglier sur le domaine de son cousin, Bois-du-Crot. Un domaine que l’on dit maudit et qui cache de sombres histoires.Adulte et installé à Lisieux, il fait la rencontre d’une mystérieuse guérisseuse, Jeanne Anguerny. Une vieille femme aux étranges pouvoirs qui va très vite fasciner Henri Lavaronnière.CRÉDITSÉcrit et raconté par Lelo Jimmy Batista. Réalisation : Vincent Hiver. Voix additionnelles : Quentin Bresson, David Carzon, Juliette Livartowski, Camille Regache, Joël Ronez et Thomas Rozec. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Production : Binge Audio. Remerciements : INA, Jean-Baptiste Guillot, Guillaume Le Collen, François Aptel, Sébastien Denis, Adrien Havet, Jesse Daubertes et Thibault Hollebecq. Illustration : détail de Zauberey de Michael Herr & Matthäus Merian, 1626. Les témoignages et extraits du journal d’Henri Lavaronnière sont extraits du livre L’Oeil Du Sorcier de Philippe Alfonsi et Patrick Pesnot (Robert Laffont, 1974). L’épisode 1 contient des extraits des reportages Les Étangs Du Diable d’Anne Marie Blanchet (1995) et Sorciers De Village de François Ribadeau (1971). Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Bernard Estardy - Angoisse au cœur. Qúetzal Snåkes - Interlude / Hey Hey Dope Paint. Usé - Dans sa corde.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Enfance maltraitée : est-ce qu’on arrive trop tard ?
Dec 20 2018 20 mins  
Régulièrement dans l’actualité on suit avec effroi des affaires judiciaires concernant les violences faites aux enfants.Évidemment, chaque cas est différent, et les mécanismes à l’œuvre dans un déni de grossesse ou un déni d’enfant, comme c’était le cas dans l’affaire récente de la petite Serena, que sa mère a cachée deux ans durant dans une pièce au sous-sol et dans le coffre de sa voiture, sont bien différents de ceux que l’on retrouve dans une affaire de moeurs ou de violences quotidiennes et répétées exercées par un parent sur son enfant.Mais un élément à tendance à revenir : bien souvent, les acteurs médico sociaux qui sont chargés de veiller et de détecter les comportements anormaux se retrouvent plus ou moins implicitement accusés d’avoir trop tardé à agir, d’être arrivés trop tard, de n’avoir pas vu, ou pas su voir, qu’il y avait un problème.Est-ce que c’est si vrai que ça ? Pourquoi a-t-on a le sentiment que les acteurs sociaux sont presque plus mis en cause que les parents eux-mêmes ? Quelle est la réalité des violences faites aux enfants en France en 2018 ? Est-ce qu’on ne sacralise pas un peu trop la famille, jusqu’à refuser de voir ce qu’il s’y passe parfois ? Et surtout, comment faire évoluer les choses ?Thomas Rozec rencontre Agnès Naudin, capitaine de police une brigade de protection de la famille, et autrice du livre “Affaires de Famille” aux éditions du Cherche Midi, et Marie-Pierre Colombel, présidente de l’association Enfance et Partage.CRÉDITSRéalisation : Théo Boulenger. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Leader minimo, mouvement maximo
Dec 19 2018 19 mins  
Vous aurez compris que c’est un peu la panique au sommet de l’Etat. Le mouvement des gilets jaunes est d’autant plus perturbant pour l’exécutif qu’il n’est pas incarné par un ou plusieurs leaders. Pas de chefs, et donc pas d’interlocuteur précis.Mais est-ce que ça peut durer ? Comment est-ce qu’on maintient l’énergie d’une mobilisation massive sans des leaders pour organiser les choses ? Comment l’Etat peut-il négocier quoi que ce soit s’il n’y a personne de l’autre côté de la table ? Comment tout cela peut se traduire politiquement dans les sentiers très balisés de notre bonne vieille cinquième république ?Il fallait remettre la situation actuelle dans une perspective historique, car ça n’est pas la première fois que des mouvements sans leaders émergent et font bouger les lignes. Thomas Rozec rencontre Yves Cohen, historien, directeur d’études à l’EHESS, qui a signé récemment un long et passionnant article sur le site Politika baptisé “Les foules raisonnables”, et qui traite précisément de toutes ces questions.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons / Jeanne Menjoulet. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Qui êtes-vous, Monsieur Wauquiez ?
Dec 17 2018 20 mins  
Depuis l’accès au pouvoir d’Emmanuel Macron, conclusion d’une présidentielle riche en surprises, c’est la panique dans les partis traditionnels. À droite, par exemple, on ne sait plus trop vers quel bord tirer. Modération et conservatisme teinté d’humanisme centriste, ou durcissement des lignes et conquête des terrains jusqu’ici laissés aux extrêmes ? Avec l’arrivée de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, c’est certainement plus la seconde option qui semble favorisée.Mais jusqu’à quand ? Voilà que, secoué par le mouvement des gilets jaunes et ses attentes sociales, on dit le nouvel homme fort du parti menacé. À moins qu’il n’opère un virage idéologique inattendu. Ce ne serait d’ailleurs pas le premier, car si l’on remonte le fil de son parcours intellectuel, les zig-zags auxquels il a pu se prêter filent un petit peu le tournis. A tel point qu’on en arrive à se demander : qui êtes vous, Monsieur Wauquiez ?Thomas Rozec interroge David Carzon, et Ariane Chemin, journalistes qui ont suivi Laurent Wauquiez et la droite, et Philippe Langenieux-Villard, maire d’Allevard en Isère, ancien cadre de LR, membre du même groupe que Laurent Wauquiez au sein du conseil de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et auteur du livre “Le dangereux” (Editions Philippe Ray). CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons / François Daburon. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.



Que se passe-t-il chez les flics ?
Dec 13 2018 22 mins  
Comme à chaque période troublée dans notre pays, qu’il s’agisse de grand mouvements sociaux ou d’attentats, les regards se portent avec insistance sur les forces de police, un coup, trop promptes à dégainer la matraque, un autre pas assez fiables dans leur suivi des fameux fichés S. En ce moment, il ne vous aura pas échappé que nous vivons une double séquence gilets jaunes et attaque du marché de noël de Strasbourg : la police est donc scrutée de partout.Mais un point au moins échappe à cette veille critique permanente : le malaise très vif qui secoue depuis des années maintenant les policiers, et qui avait explosé au visage de l’opinion publique en 2016 lorsque ces derniers sont descendus le crier dans la rue.Deux ans plus tard, peu de choses semblent avoir changé, et l’on continue tristement de compter les suicides de fonctionnaires de police. L’an dernier, il y en a eu plus de 50, et récemment, c’est même l’une des porte-paroles des policiers en colère qui s’est donnée la mort.Comment vont nos flics ? Quels mots mettent-ils sur ce malaise ? Et comment pourrait on imaginer les en faire sortir ?Thomas Rozec reçoit Mathieu Zagrodzki, chercheur associé en sciences politiques au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales ; Jeanne-Marie Desnos de Street Press ; et Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les règles, les oubliées de la tech
Dec 12 2018 22 mins  
Les multiples acteurs des nouvelles technologies s’intéressent de près à ce qui se passe dans nos corps. De très, très près, même, à tel point qu’ils ne cessent de nous inviter à rentrer dans l’un ou l’autre des appareils qui désormais peuplent notre quotidien de plus en plus d’infos censées nous aider à mieux garder la main sur notre santé, notre sommeil, notre alimentation…Bref, sur à peu près tout ce qui rentre ou sort de notre corps. Tout, ou presque, car un domaine au moins est à la traîne de cette explosion connectée : les règles, qui concernent pourtant une bonne moitié de la population terrestre.Elles commencent petit à petit à retenir l’attention du monde de la tech, ce qui ouvre par ailleurs tout un autre champ de questionnements. Que deviennent ces données ultra sensibles une fois confiées à une appli ? A quoi ressemble le paysage de la menstruation connectée ? Et pourquoi les règles sont elles systématiquement les grandes oubliées de l’innovation ?Thomas Rozec reçoit Lucie Ronfaut, journaliste au Figaro spécialiste des nouvelles technologies, et particulièrement attentive au sujet des règles à l’ère du tout numérique, sujet sur lequel elle tient sur Twitter une veille régulière, et pour lequel elle a inventé un terme : la menstrutech.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Où sont les casseuses ?
Dec 10 2018 23 mins  
La violence : voilà un terme qui semble ne pas vouloir décoller de nos fils d’actualité depuis que chaque samedi Paris, et maintenant Bordeaux, Nantes, Saint Etienne ou Toulouse, s’embrasent lors d’affrontements entre gilets jaunes et forces de l’ordre.Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer la violence côté police. Mais qu’en est-il du côté des manifestants ? Une dimension, en particulier, nous a frappé : lorsqu’on regarde attentivement les images des échauffourés, et lorsqu’on s’intéresse aux profils des personnes jugées en comparution immédiate dans la foulée des débordements, on constate que ce sont essentiellement des hommes qui cassent.Où sont les casseuses ? Qu’est-ce que cette segmentation en termes de genre nous dit de la construction de nos identités ? Et par ailleurs, cette violence physique ne masque-t-elle pas une autre brutalité, plus insidieuse : la violence sociale, véritable moteur des mobilisations actuelles ?Thomas Rozec et Victoire Tuaillon reçoivent Elsa Dorlin, professeure de philosophie à l’université de Paris 8. Elle est notamment l’autrice de “Se Défendre, une philosophe de la violence”, paru aux éditions La Découverte.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Photo : Creative Commons / NightFlightToVenus. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




SIDA, vous pensez que tout va bien ?
Dec 04 2018 27 mins  
Le 1er décembre avait lieu la journée internationale de lutte contre le SIDA. Et peut être que vous n’en avez même pas entendu parler, parce que la maladie a un peu disparu de nos radars médiatiques.Cela peut paraître étrange pour la génération née dans les années 80, dont l’entrée dans la sexualité s’est faite au son d’un discours de prévention très fort, mais c’est un fait : on ne parle quasiment plus du SIDA.Quelques jours avant, Agnès Buzyn, l’actuelle ministre de la Santé annonçait le remboursement de certains préservatifs sur prescription médicale. Cela nous a poussé à nous interroger. Où en est-on de la prévention, de la lutte contre le VIH ? Les capotes remboursées, est-ce vraiment suffisant ? Qu’est-ce qu’il faudrait faire en plus pour qu’on ait enfin une bonne raison d’arrêter de parler du SIDA ?Thomas Rozec est allé à la rencontre de différents acteurs de la lutte contre le SIDA, qui sont nombreux, et n’ont pas tous le même point de vue sur les moyens à employer pour venir à bout de l’épidémie. Tout d’abord le Professeur Jean-Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis. Puis Juliette Macaire, animatrice de prévention au CRIPS Île de France. Enfin, Hervé Latapie, président du centre LGBT Paris.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Gilets jaunes : pourquoi les syndicats sont dépassés
Dec 03 2018 23 mins  
Difficile d’échapper ces jours-ci à cet étrange ballet de gilets jaunes qui mettent sous pression le gouvernement, ni à ce petit parfum insurrectionnel qui flotte dans l’air.On ne va pas se mentir : des manifestations tendues, voire très violentes, des mouvements sociaux qui durent, il y en a eu beaucoup. Mais celui-là à cela de particulier qu’il semble acter la fin d’un système, celui de ce qu’on appelle les corps intermédiaires, ceux qui ont l’habitude de porter auprès du pouvoir les revendications du peuple : les syndicats.On a pour habitude de les voir, en tête des cortèges, sur les plateaux de télé, incarner les contestations du moment. Sauf que là, pas du tout. D’ailleurs, les débordements auxquels on assiste sont sans doute en partie lié à l’absence de structure type service d’ordre pour encadrer les mobilisations.Mais, au delà des faits, qu’est-ce que ça signifie ? Est-ce que le syndicalisme français est arrivé au bout de son modèle ? Et dans quel état est-il, à l’heure actuelle ?Thomas Rozec reçoit Rémi Bourguignon, maître de conférences à l’IAE de Paris et spécialiste des questions syndicales.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Trans Musicales : week-ends à Rennes
Nov 30 2018 26 mins  
Les Trans Musicales débutent dans quelques jours à Rennes. Le rendez-vous est inscrit dans le paysage musical français, pourtant, l’édition de cette année a une saveur particulière : ce sera la 40ème.40 années passées à inlassablement creuser les infrazones de la musique mondiale, pour y trouver les projets les plus fous, les plus extrêmes, mais aussi les plus raccords avec notre époque. Si on se penche sur l’historique du festival, on voit alors défiler tout un tas de noms qui pèsent : Etienne Daho, Ben Harper, Noir Désir, The Roots, Philippe Katerine, sans oublier Nirvana. Groupes souvent cueillis juste avant qu’ils n’explosent aux yeux du grand public.Pour fêter cet anniversaire en bonne et dûe forme, Thomas Rozec vous propose de remonter le fil de cette histoire, lors d’un week-end à Rennes.On a fouillé les archives, et on en a discuté avec quelques témoins privilégiés des grands moments du festival, Christophe “Doudou” Davy, tourneur de Nirvana à l’époque de son passage à Rennes, et les journalistes Etienne Greib et Sophian Fanen.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Nos grands-parents sont des trolls !
Nov 28 2018 19 mins  
On a à peu près tous dans notre cercle de proches, un oncle, une tante, un grand-père, qu’on a fini par masquer sur Facebook parce qu’il partageait essentiellement des liens venus de réinformation.com, ou des photomontages assurant qu’Emmanuel Macron préférait les migrants aux français.D’ailleurs, les seniors sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux : selon les derniers chiffres, publiés par le blog du modérateur, un média s’adressant aux professionnels du web, ils représentent un quart des internautes, et 43% des plus de 60 ans sont inscrits sur les réseaux sociaux.Peut-être que nos seniors sont moins à même de discerner les “fake news” dans le flux continu que proposent les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs ce qu’interrogeait Samuel Laurent, journaliste au Monde, dans notre épisode 7 de Programme B. Que font nos aînés sur internet ? Est-ce qu’ils se sont mutés, sans qu’on s’en rende compte, en affreux trolls complotistes ?Pour répondre à ces questions, Thomas Rozec reçoit Guillaume Brossard, co-fondateur de la plateforme Hoaxbuster, et Arnaud Mercier et Josiane Joüet, tous les deux chercheurs au CARISM et spécialistes de la sociologie du web.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Un procès peut-il régler l'urgence climatique ?
Nov 27 2018 21 mins  
La semaine dernière, le maire de Grande Synthe a annoncé son intention de porter plainte contre l’Etat, pour contraindre la France à tenir ses engagements pris lors de la COP21. Une décision écartée d’un revers de la main par l’actuel ministre de la Transition écologique, François de Rugy, sur l’air de “si vous pensez que c’est devant les tribunaux qu’on va régler l’urgence climatique…”’ Sauf que, si on s’y arrête un instant, la question mérite d’être posée : et pourquoi pas ? Car outre Grande-Synthe, plusieurs initiatives en cours en France et à l’étranger prennent justement le chemin des tribunaux pour faire bouger les lignes rapidement. Si l’on s’en tient à notre propre territoire, on peut évoquer, par exemple, l’action engagée par plusieurs communes et ONG contre Total, pour contraindre l’entreprise à faire un premier pas vers une amélioration de son comportement vis à vis de l’environnement, en respectant une nouvelle obligation légale méconnue : le devoir de vigilance.Au-delà de ces procédures en cours, à plus grande échelle, une réflexion est en cours chez les juristes sensibles aux questions climatiques, pour que soit reconnu par le tribunal pénal international un nouveau crime : l’écocide, soit la destruction ou l’endommagement sévère d’un écosystème par une activité humaine. Et si, finalement, il fallait en passer par la case justice pour que l’on passe enfin du discours aux actes concrets ? Faudra-t-il un grand procès pour qu’enfin les choses s’accélèrent ?Thomas Rozec interroge le maire de Grande Synthe, Damien Carême, mais aussi Sébastien Mabile, avocat représentant plusieurs communes françaises dans leur action envers Total, et Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice.CréditsRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les leçons du procès Tron
Nov 26 2018 27 mins  
On a vu déferler une marée violette dans plusieurs villes de France ce week-end : des femmes défilant contre les violences qu’elles subissent. Dans les cortèges, certains slogans faisaient écho à une affaire récente : le procès aux assises de Georges Tron pour viol et agression sexuelle en réunion, qui s’est conclu par son acquittement. Un procès à la fois unique et symbolique. Unique par le profil de l’accusé, qui est maire de Draveil, ancien député, et ancien membre du gouvernement Fillon. Symbolique, car il illustre la difficulté de la justice française à juger les violences sexistes et sexuelles, surtout quand l’accusé est un homme détenant un certain pouvoir.Certes, l’affaire n’est pas terminée, le parquet ayant fait appel, ouvrant la voie à un second procès. Mais ce premier passage aux assises pose un certain nombre de questions : quelles leçons tirer de l’affaire Tron ? Notre droit actuel est-il adapté pour traiter ce genre d’affaires ? Peut-on juger un homme puissant ? Et enfin, de quelle manière les associations de défense de victimes de violences sexuelles ont vécu et analysent le déroulé de l’audience et le verdict ?Thomas Rozec, accompagné de Victoire Tuaillon des Couilles sur la table, reçoivent pour en discuter Michel Deléan, journaliste à Médiapart, qui a couvert le procès dans son intégralité, et Marylin Baldeck, déléguée générale de l’AVFT, association qui était partie civile dans le dossier.CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.




Mehdi Meklat : "ce n'était pas un double, c'était une part de moi"
Nov 21 2018 18 mins  
Une personnalité des médias qui explose en plein vol. C’était en février 2017 : Mehdi Meklat, jeune homme issu du Bondy Blog, longtemps reporter pour l’émission de Pascale Clark sur France Inter au sein d’un duo baptisé les Kids, voit ressurgir des messages qu’il avait postés sur Twitter de 2010 à 2015 sous le pseudonyme de Marcelin Deschamps. Des tweets racistes, antisémites, sexistes, homophobes. Invoquant une forme de “double maléfique”, il a tenté à l’époque de s’en excuser. Sans succès. Il a alors disparu de nos timelines. Aujourd’hui, il revient avec un livre : “Autopsie”, dans lequel il tente de disséquer ce qu’il s’est passé.Alors qu’il écrivait ce texte, il s’est confié, en novembre 2017 au micro de Karim Boukercha, sur ce qu’il traversait. Fallait-il lui redonner la parole, malgré l’écoeurement que nous inspire ses tweets ? Oui, car son témoignage, loin de la furie médiatique et de l’exercice promotionnel, est un vrai document. L’esquisse d’une réflexion sur soi qui, si elle peut évidemment être critiquée, mérite d’être entendue.Cet entretien, vous le retrouverez bientôt en version longue dans “Sept jours loin du monde”, une collection de témoignages recueillis par Karim Boukercha. CRÉDITSRéalisation : Vincent Hiver et Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les zinzins d’internet prennent-ils le pouvoir ?
Nov 20 2018 20 mins  
Connaissez-vous Jacline Mouraud ? Il y a encore quelques jours, personne n’en avait encore entendu parler. Mais grâce à Facebook et à sa vidéo interpellant Emmanuel Macron, vue plusieurs millions de fois, elle a été propulsée sur le devant de la scène. Elle est aujourd’hui l’un des symboles et des porte-paroles du mouvement des gilets jaunes. Elle se retrouve partout : à la télé, à la radio, débattant avec les députés et interagissant avec les ministres. Et elle n’est pas la seule à voir sa parole légitimée donc par les médias et les politiques.Est-ce qu’on en est arrivé à un point du débat public où toutes les paroles, aussi farfelues soient-elles, se valent ? Pourquoi nos élus s’empressent de les ériger en interlocuteurs crédibles ?Thomas Rozec interroge Samuel Laurent, journaliste au Monde et spécialiste du décryptage des réseaux sociaux, et Romain Badouard, chercheur et enseignant en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 2.Reste à savoir quelle influence durable auront ces mutations sur le débat public de demain.CRÉDITSRéalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction de programme : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique : François Clos et Thibault Lefranc. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.









Pourquoi les créateurs ont besoin de leur syndicat ?
Oct 08 2018 39 mins  
Après une longue pause estivale et avant le lancement de la nouvelle formule de NoTube, on se retrouve en Avignon pour un épisode spécial en direct du Frames, le festival de la création vidéo sur Internet. Autour de la table, trois invités pour parler de la création de la Fédération française de la création audiovisuelle diffusée sur Internet (FFCADI) : Guillaume Hidrot coordinateur de cette fédération en devenir, Amélie Coispel présidente du collectif Les Internettes, et François Descraques auteur et réalisateur sur Internet.Cette émission permettra de comprendre pourquoi il est nécessaire aujourd’hui de créer un syndicat capable de représenter et de défendre la diversité des métiers liée à la création sur Internet, de garantir la liberté d’expression, d’assurer de l’égalité femmes-hommes, de combler le vide juridique qui persiste autour de la création en ligne. La Fédération sera l’interlocuteur privilégié des auteurs et des institutions (SACD, CNC, SCAM) et travaillera de concert avec les associations et les collectifs existants. En bonus, une chronique de Sophie-Marie Larrouy qui offre quelques conseils pour se lancer sur Internet, de l’écriture d’un projet à sa diffusion sur Youtube. Une émission animée par Vincent Manilève. Pour contacter la fédération : [email protected]ÉDITSEnregistré le 29 septembre 2018 au Frames Festival (Avignon). Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Judith Hillebrant. Direction de production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Générique : Théo Boulenger. Production : Binge Audio.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.






























Ecoutez "Le centre du monde", premier épisode
Jun 20 2018 14 mins  
Julien Cernobori s’immerge dans le centre de mineurs de Pantin, créé par Médecins Sans Frontières. A la rencontre de celles et ceux qui y travaillent et le fréquentent, il s’attache aux personnages et leurs histoires, pour dépeindre ce qui les rassemble et qui nous ressemble. Une ode à la jeunesse et à l’adolescence.Pour écouter la suite de la série, abonnez-vous :Apple Podcast : https://itunes.apple.com/fr/podcast/le-centre-du-monde/id1396541250?mt=2Android : https://subscribeonandroid.com/feed.pippa.io/public/shows/5b1a9309f08736aa7b392e87CRÉDITSLe centre du monde est une production Binge Audio avec Médecins Sans Frontières. Prise de son, réalisation, montage : Julien Cernobori. Mixage : Quentin Bresson. Musique originale : François Clos (batterie : Stan Delannoy, fragments de Schubert interprétés par Julie Roué). Identité graphique : Angélique Bidault (Upian). EQUIPE BINGE AUDIO : Production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Stagiaire : Albane Fily. EQUIPE MSF-FRANCE : Direction de la communication : Claire Magone. Cheffe de mission France : Corinne Torre. Responsable Service Production : Julie Santolini. Relations presse : Lisa Veran. Chargée de communication : Charlotte Nouette-Delorme.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

François Bon : Le bizutage m'a marqué à vie
May 31 2018 31 mins  
François Bon avait un avenir tout tracé : il était destiné à devenir ingénieur en usine. Marchant ainsi dans les traces de son père. Il n’avait rien d’un écrivain, si ce n’est, déjà, la passion de la lecture. Et puis, un jour de septembre 1973, il est entré à l’ENSAM (Ecole Nationale des Arts et Métiers) de Bordeaux et cela a changé sa vie. Pourquoi ? Parce qu’il a refusé l’humiliation du bizutage, parce qu’il s’est dressé contre ces pratiques d’un autre temps, ce qui l’a amené à quitter cette école sans obtenir son diplôme et à travailler en usine. Une expérience qui l’a poussé vers l’écriture, qui a forgé ce qui fait de lui un auteur de talent qui a raconté le monde ouvrier comme personne. La blessure est toujours à vif. Pour la première fois, il a accepté d’en parler et de revenir sur cette période de sa vie. Ce sera la seule et unique fois.Bibliographie sélective :Sortie d'usine, Paris, Minuit, 1982Temps machine, récit, Lagrasse, Verdier, 1992Un fait divers, Paris, Minuit, 1994Rolling Stones, une biographie, Paris, Fayard, 2002Daewoo, Paris, Fayard, 2004 Bob Dylan, une biographie, Paris, Albin Michel, 2007A suivre sur Tiers LivresCRÉDITS« L'entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée en mars 2018. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian).  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Louis Beauchemin : Comment j'ai été nationalisé par Hugo Chavez
May 15 2018 46 mins  
Que se passe-t-il quand vous êtes à la tête d’une entreprise qui se retrouve nationalisée par le président vénézuélien en personne ? Un témoignage exclusif et exceptionnel.Louis Beauchemin était un chef d’entreprise comme il en existe beaucoup. Ce Québécois simple et franc a passé sa vie à diriger des hommes avec un surplus d’humanité qui a fait de lui un patron aimé et respecté. Lorsqu’il débarque à Caracas en 2008 à la tête d’une cimenterie, son objectif est de développer les activités de cette entreprise prospère dans un pays en plein boom économique. Mais c’était sans compter sur la soif de nationalisation d’Hugo Chavez et ça, personne n’est préparé à y faire face quand cela vous arrive du jour au lendemain.Nous allons donc faire un voyage dans le Venezuela de cette époque. Cela fait dix ans désormais que tout cela s’est produit, mais Louis Beauchemin n’a rien oublié. Il parle pour la première fois des coulisses de cette opération, et nous fait vivre de l’intérieur des événements qui d’habitude restent secrets. Il nous fait voyager des bureaux ministériels de Caracas à ceux d’avocats installés en haut de buildings à New York et Paris. Un voyage qui nous permet de comprendre les ressorts du chavisme. Sans jugement. Juste un témoignage rare.CRÉDITS« L'entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée en octobre 2017. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian). Crédits photo : Mathieu Bourgois.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


Robert McLiam Wilson : d'un Belfast en paix à un Paris en guerre
Apr 25 2018 44 mins  
L'écrivain culte irlandais revient sur l'accord de paix pour l'Irlande du Nord signé il y a vingt ans. L'occasion de parler du Belfast d'aujourd'hui, de Paris où il est installé et de Charlie Hebdo où il est chroniqueur.Il y a 20 ans était signé entre toutes les forces politiques du pays, l’accord de paix pour Irlande du Nord. Un anniversaire passé inaperçu malgré un petit raout organisé pour l'occasion avec les artisans de cet accord, Tony Blair et Bill Clinton. Et pourtant, cette paix est plus fragile qu’on ne le pense. Parce qu’elle n’a pas réussir à abattre les murs et que le Brexit met en danger cet équilibre fragile en faisant resurgir le spectre des frontières.Cet anniversaire injustement célébré était un excellent prétexte pour un long entretien avec l’écrivain Robert McLiam Wilson, auteur notamment du roman culte, Eureka Street. Avec son humour tout irlandais, il revient sur le Belfast d’hier et d’aujourd’hui, le Brexit, Paris où il réside depuis près de dix ans, et Charlie Hebdo où il est désormais chroniqueur. Et de nous glisser une information capitale à ceux - comme moi - qui attendent un nouveau roman.Quelques conseils de lecture et autres :- « Voyage dans l’Irlande du Brexit », numéro spécial de Courrier International- tous les romans de Robert McLiam Wilson, "Eureka Street", Ripley Boogle, La douleur de Manfred… (éditions Christian Bourgois)- les romans de Sorj Chalandon ayant trait à l’Irlande, "Mon Traître" et "Retour à Killybegs" (éditions Grasset)- les documentaires Irlande l’aube d’un pays et L’Europe des écrivainsCRÉDITS« L'entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée en avril 2018. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian). Crédits photo : Mathieu Bourgois.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Les femmes disparues du PS : entretien avec Geneviève Domenach-Chich
Mar 15 2018 46 mins  
En décembre dernier, nous avions publié en collaboration avec M Le Magazine du Monde, ce podcast de Geneviève Domenach-Chich qui racontait en creux l'histoire impossible des femmes en politique et la déroute du Parti socialiste. Trois mois après le congrès du PS qui doit désigner un nouveau patron pour le Parti Socialiste, cette interview est toujours d'actualité : aucune femme n'était candidate à ce poste. Retour sur une enquête. Cette histoire de femmes disparues sur une photo datant de 1993, c’est aussi celle d’une obsession. La mienne. Comme beaucoup, j’avais vu ce cliché largement repris par les réseaux sociaux au moment de la primaire socialiste début 2017. On y voit Michel Rocard flanqué d'une bande de jeunes espoirs, Valls, Hamon, Mélenchon... qui se feront tous un nom en politique. Tous à l'exception des deux seules femmes présentes sur la photo.On peut évidemment s’amuser de la présence, aujourd’hui impossible, sur un même cliché de jeunes loups de la politique devenus grands. Mais on peut surtout d’interroger les raisons qui ont poussé les femmes à disparaître du paysage politique. J’ai gardé ces questions en moi avant de me décider à trouver les réponses par moi-même.J’ai très vite retrouvé la trace de Geneviève Domenach-Chich qui continue d’être militante active au sein de la Cimade pour aider les étrangers en situation irrégulière. Femme hyperactive, qui a oublié d’être atteinte du syndrome de la langue de bois, elle a accepté de se confier longuement à notre micro. Elle y raconte les dessous de ce cliché, la réalité de la politique, ce à quoi elle a été confronté, et in fine pourquoi seuls les hommes ont connu une telle ascension politique, contrairement aux femmes de la photo.Pour la seconde femme, j’ai mis beaucoup plus de temps. Tout le monde avait perdu sa trace depuis plus de 20 ans. C’est un ancien ami datant de l’époque de l’UNEF qui a fini par se mettre sur sa piste en me disant qu’elle était devenue institutrice et qu’elle exerçait en région parisienne. J’ai donc appelé toutes les Claire Dufour des Pages Blanches et j’ai fini par tomber sur elle. Elle m’a répondu très gentiment mais elle n’était pas complètement ravie de mon appel. Elle n’avait pas envie de revenir sur cette période de sa vie, vu qu’elle avait tourné la page et était très heureuse de l’avoir fait. Elle a donc décliné mon offre d’interview.En entendant parler de mon enquête, la rédactrice en chef de M Le Magazine du Monde nous a proposé non seulement de produire le long entretien audio avec Geneviève Domenach-Chich mais aussi de réaliser une enquête sur les coulisses de la photo. Il a fallu rappeler tous les personnages présents, Valls, Hamon, Cambadélis, Moscovici, Mélenchon… Seuls deux ont décliné. Mais il a fallu aussi contacter toutes les femmes qui n’étaient pas présentes sur ce cliché, comme Ségolène Royal qui ne mâche pas ses mots sur le sexisme qu’elle a dû affronter à cette époque.Le tout, et c’est une grande première, est donc à retrouver dans le magazine M et sur lemonde.fr. Et la fin d’une obsession pour moi. Car j’ai la réponse à ma question : la disparition de ces deux femmes d’une simple photo en dit long sur un monde fait par et pour les hommes, et sur le chemin qu’il nous reste à parcourir.Et l’on comprend mieux en passant pourquoi le PS se retrouve au fond du gouffre.David CarzonCREDIT« L'entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Cet épisode est coproduit avec M Le Magazine du Monde et lemonde.fr. Conversation enregistrée en novembre 2017. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian). Chargée d’édition et production : Camille Regache.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.








































Les chômeurs handicapés sont-ils incasables ?
Nov 13 2017 7 mins  
Derrière cette question provocante, Véronique Bustreel, conseillère nationale travail, emploi, formation à l’Association des Paralysés de France (APF) et fine connaisseuse des enjeux de l’emploi des personnes handicapées, nous explique les causes d’un taux de chômage massif de ces hommes et femmes.L’actualité : Du 13 au 19 novembre, se tient l’édition 2017 de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Son mot d’ordre cette année : sans limites pour l’emploi. Vaste programme, à l’heure où les personnes handicapées connaissent un taux de chômage de plus de 20 %. Cela génère pour elles d’évidentes difficultés économiques mais limite aussi leur vie sociale.La question : Les chômeurs handicapés sont-ils incasables ? Sont-ce des cas désespérés ? Qu’est-ce qui explique l’explosion du nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap ? Quels sont les freins à leur embauche et à leur maintien dans l’emploi ? Quelles seraient les solutions pour améliorer la situation ? La France est-elle un cas unique en Europe ?L’invitée : Véronique Bustreel a participé à l’ouvrage collectif visant à combattre les idées reçues sur les chômeurs, rédigé par 25 associations (Attac, Emmaüs, France Terre d’asile, CGT…) et préfacé par Ken Loach, intitulé «Chômage, précarité : halte aux idées reçues !», paru en janvier dernier aux Éditions de l’Atelier. Pour elle, il faut faire œuvre de pédagogie à l’égard des entreprises : non, embaucher une personne handicapée ne coûte pas forcément cher. Non, les aménagements de poste ne sont pas toujours onéreux et indispensables et lorsqu’ils le sont, les entreprises sont aidées à les mettre en place. Et, surtout, ce qui est fait pour les salariés handicapés sert, finalement, à l’ensemble des effectifs.CREDITS« Vous avez 5 minutes / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par Sophie Massieu. Conversation enregistrée en octobre 2017. Directeur de la rédaction : David Carzon. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian). Chargée d’édition et production : Camille Regache.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.