Roustan Foot

Nov 15 2020 64 mins 1.7k

Roustan Foot vous parle donc de foot, celui d'aujourd'hui, d'hier, ou de demain..Des versions courtes, d'autres longues, il y en aura pour tous les goûts.. Bref de l'humeur, de l'actu, de l'histoire (et des histoires..), et des sentiments.. Un peu d'humour aussi. Ce podcast vous est présenté par Didier Roustan.














Science sans conscience n’est que.. MEDIAPRO/LFP..
Oct 15 2020 115 mins  
.. enfin n’est surtout que ruine de l’âme comme chacun sait.. et ici en l’occurrence la terrible crainte de la ruine du football pro français.. au moment de ce Podcast 75 nous n’en sommes heureusement pas encore là, mais notre grenouille à force de vouloir se faire aussi grosse que le bœuf semble en tout cas avoir cruellement manqué de conscience dans cette histoire.. et du coup les moralistes, qu’étaient à un siècle d’intervalle Rabelais et de La Fontaine, se seraient allègrement amusés à n’en point douter de cette faillite morale du foot-business ici.. alors quel(s) enseignement(s) (et ce quelque soit le niveau de déflagration qui s’en suivra inéluctablement au final..) pouvons-nous déjà tirer de cette histoire aux allures rocambolesques.. comment ignorer encore les dérives, pas seulement mercantiles, de tant de « sciences » qui pour protéger leurs petits intérêts et autres prés carrés (mais il peut être aussi question d’égo, de jalousie crasse, ou tout bêtement de compétence..) mettent leur conscience au fin fond de leur poche, causant alors par ricochet un tort considérable finalement à notre football pro, notre L1.. comment envisager déjà des embryons de solutions en nous attardant un peu sur le système de gouvernance de notre foot pro (avec tout de même un, ou des absents de marque à la table !!! ).. voilà on parle un peu de tout ça, pas loin de 2 heures durant - roooh une paille les enfants.. - entre 2 sirènes et 3 ou 4 soirées Pasta.. Bonne écoute à toutes les Bravettes et tous les Braves..






Chaman, George K, et W.C..
Sep 02 2020 94 mins  
.. Quelle aventure chers Braves que ce podcast 74, ou comment faire entrer 1 litre 1/2 dans une bouteille d’un litre.. le Pibe d’Or qui tenait le cerf-volant cosmique avait fait en sorte, vous vous souvenez, de ne pas finalement solliciter un partenaire alors qu’il avait 2 rats dans la cervelle (un premier tout au long de l’action et un 2ème à l’issue de celle-ci.. cette fois ce n’était pas un coéquipier mais plutôt l’ultime rempart d’en face..) « Quoi !! un 3ème rat était dans le coup ? mais c’est du délire !!!!! » .. incroyable révélation les enfants.. quoi qu’il en soit il a fallu aussi s’adapter sur ce podcast et improviser, tout en continuant à parler - ben ouais, forcément, tel le hamster dans sa roue on ne peut arrêter la machine.. - sur une corde alors de plus en plus raide.. le retour des Verts, le son étonnant des crocodiles (j’mattendais pas à ça..) et un sacré coup de tonnerre au niveau de l’EDF !!! coup de tonnerre, non c’est trop léger, parlons ici de tremblement de terre !!! Le premier ou le deuxième ? Hum, bifurquons du coup sur un certain George K, et cette organisation abracadabrantesque d’une sélection, à fortiori pour une phase finale de CDM.. le tout, tu le crois ça, au moment d’affronter « L’homme de papier » - pfff un virtuose, un véritable artiste.. - , dont la fin de vie, une poignée seulement d’années plus tard, sera malheureusement tragique.. mais quel tempérament, quelle force de caractère, quel courage tout simplement, c’est beau !!! Bon, passons ici du coq à l’âne, ou si vous préférez de l’abeille au coucou (oui oui celui qui du haut de son grand chêne répondait au hibou.. oui oui ça se passait effectivement dans la forêt lointaine..), afin de réaliser que c’est sans doute ce fameux George K qui est à l’origine de la légendaire formule qui se termine aux W.C.. enfin avec les W.C.. Aïe aïe aïe, notre thème de départ prenant alors sur le plan du timing un certain retard, le plomb dans l’aile devenait du coup inéluctable.. vite une solution de repli, un plan B, et c’est ainsi que le Chaman entra en scène.. qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, qu’importe la destination pourvu que soit beau et riche le chemin, vous le savez bien.. accrochez bien vos ceintures les Braves car ça va être un peu Rock ’n’ roll ce coup ci, et bonne écoute à tous..


Échec et pleurs... de Bari à Paris...
Aug 25 2020 81 mins  
... les pleurs ne sont pas l’expression des faibles et l’échec n’est pas une fin en soi... Lao Tseu et Paramahansa Yogananda (oui y’a beaucoup de A...) vous l’expliqueraient beaucoup mieux que moi... certains Persans aussi d’ailleurs... la colline était un peu trop haute, voilà tout... De cette finale, on pourrait, comme les feuilles mortes, ramasser des explications à la pelle, des souvenirs et des regrets aussi... Surtout que certains (regrets...) et certaines (explications...) ne datent pas forcément d’hier hein... et par ricochet, des chiffres clés qui font frémir : 31-13 d’un côté, et 32-28-29-47 de l’autre... Ce sont des codes roustanovitchiens qui en disent long tout de même les enfants... Certes, parfois certains se doivent d’être pris avec des pincettes de crabe, j’en conviens, mais ceux-là de chiffres, désolé, ils sont dévastateurs, a fortiori au high level... rendant fatalement du coup au fil du match la hauteur de la colline quelque peu himalayenne... Alors y’a plus qu’à rebondir et fort de bien des choses positives engrangées repartir me direz-vous... Certes, certes, mais le chantier, il faut en être conscient, reste cependant immense... Et entre George Harrison, Steve Jobs, Julien Clerc, Jacques Brel, Charlélie Couture (possible que j’en oublie hihi...), et quelques sirènes et autres pincées fiévreuses d’hippopotames et autre Colonel Hathi, sans oublier notre incontournable Général, je vous souhaite une bonne écoute à tous chers Braves !!!

















Maradona seul sur son Acropole..
Jun 25 2020 78 mins  
.. toujours peur qu’il dégringole.. 42-59 hum hum.. du Elvis, du Fellini.. et cette fameuse règle qui voyait le jour aussi, même si les matchs d’appui restaient cependant toujours de la partie.. tout comme cette pièce qui tombait parfois du bon côté pour les uns, et alors inévitablement du mauvais pour les autres.. mais ce que réalise Lyon ici est incroyable !! et pendant ce temps les Verts restent toujours redoutables et implacables.. ok mais pentagone ou hexagone ? conviendrait de se mettre d’accord les enfants.. penalty à retirer alors, ok ok qu’à cela ne tienne.. quoi, vous rejouez ce match sur le terrain d’Hambourg !!!??? mais ça n’a pas de sens.. grand Dieu cette gigantesque soirée Pasta à Rome.. et dire qu’on aura frôlé une crise cardiaque pour ce bon Matt un soir de finale dans le Temple du football.. et ce que l’on croyait être un terrible défaut s’avérera devenir rapidement une sacrée force, un sacré atout, allez comprendre.. au fait, que pensez-vous de la pluie ? ça vous inspire quoi ? oui bien sûr Pierino, comme une évidence, mais ça sera une prochaine fois.. au fait n’oublions pas pour autant l’homme qui parlait plus vite que son ombre.. c’est du français ou de l’italien ? je m’y perds un peu j’avoue.. enfin, Diane avait peut-être raison, après tout.. bref pour démêler le tout et s’y retrouver un peu dans ce foutu charivari vous n’avez plus qu’à écouter ce podcast 68.. en attendant tranquillement l’année érotique..





Une année charnière..
Jun 10 2020 68 mins  
.. tout a basculé en effet en 1966.. les 2 records qui tombent (le français canari Philou - j’y étais, en populaires à l’ombre des palmiers.. faut dire que j’habitais alors à 50 mètres du stade, ça aide hihihi.. - et l’espagnol de la casa blanca Paco.. - je n’étais pas présent en revanche cette fois-ci à ce match qui se disputait à plus de 1150 kms de mon domicile, ce qui n’était pas un atout vous en conviendrez.. pas même le souvenir d’une retransmission télé à l’époque... - ), les 3 p’tits tours de l’EDF et puis s’en vont, les « moustiques » - woki ou sans doute mieux Hoki, avec le H aspiré, phonétiquement parlant en coréen.. -, l’araignée noire piégée par un Kaiser alors en fleur, la revanche de la C2 sur Lothar et Sigfried pour Roger - prononcer Rodger car il est anglais - (chaque fois avec un maillot rouge, pour le pire puis le meilleur 86 jours après donc.. et à 412 miles d’écart.. 663 kms si c’est plus parlant pour vous..), sans oublier ce beautiful fucking orange ball !!! 8 ans et toutes mes dents et me voilà alors définitivement emporté dans le tourbillon de ce sport et de ses incroyables couleurs et émotions.. marqué à tout jamais, au fer rouge comme l’indiquait le podcast 65.. mais ici c’est le 66 et tout comme la célèbre route du même chiffre qui reliait autrefois Chicago à Santa Monica (près de 4000 kms tout de même !!), je vous le souhaite aussi riche, mythique, et .. « aventurier »..








Destination danger..
May 12 2020 63 mins  
.. c’est chaud les enfants, mais avant toute chose retenez bien ces 3 chiffres clés : 44-24-56 (et encore le troisième chiffre pourrait être 78 !!!).. l’instant est grave, enfin plus précisément l’instant d’après, c’est à dire ce qui nous attend.. nous attendrait.. peut-être.. pas certain non plus évidemment, mais.. hum un gros MAIS soit dit en passant.. et ne comptez pas sur les soirées pasta avec Sean et Patrick (ou James et John si vous préférez) pour nous sortir de ce piège à rats, qui au fil des mois risquera fort de se refermer sur la planète foot.. de toute manière elles - les soirées pasta donc.. - n’ont rien à voir avec le redoutable danger qui rôde, brrr.. rien à voir non plus que cette histoire de titre qui s’est joué à 18 millièmes de point !!! c’est fou quand même, quelle drôle d’époque vous en conviendrez, encore heureux qu’ils aient rectifié le tir dans la foulée ces lascars marins d’eau douce.. mais en revenant à nos moutons - le danger au bout de la destination.. - , vous comprendrez mieux à l’écoute de ce podcast, que le vrai risque de confiscation définitive du football par les marchands du temple est bien réel..(je sais bien que tout ce que je vous explique jusqu’à présent par écrit est un peu du langage zoulou pour vous tous hahaha..), tout au moins en Europe, et plus précisément dans les 5 pays les plus puissants économiquement.. bonne écoute à tous..




Le Sphinx et les hurlements..
Apr 30 2020 65 mins  
Grand joueur des années 60, entraîneur mythique et charismatique des années 70, Robert Herbin est parti.. parti comme il était venu, comme il nous en avait mis plein la vue.. discrètement.. dans la région où il avait posé ses valises plus de 60 ans auparavant, les yeux du sphinx se sont lentement plissés, puis définitivement fermés.. tel un chien (il les appréciait tant.. je pense qu’il n’avait rien contre cette célèbre citation de Mark Twain : « Plus je connais les hommes et plus j’aime mon chien.. »..) au bout du chemin, au bout de sa vie.. il aura passé les dernières années de son existence en ermite, et je trouve que ça lui correspond assez bien, enfin disons que ça ne m’étonne pas plus que ça.. avare de mots, mais pas d’action, il est à l’origine de la renaissance du football français, et toutes les générations qui ont suivi, et même jusqu’à ce jour, lui en sont en quelque sorte redevables.. mais il ne fallait pas compter sur lui pour en tirer la couverture, pour en tirer la moindre gloire.. Énigmatique « Robby » Herbin, l’homme qui parlait peu mais qui parlait bien, l’homme qui murmurait-chuchotait à l’oreille des siens.. l’homme qui voyait plus loin.. l’homme d’apparence si lointaine et pourtant empli de chaleur.. il fallait sans doute gratter, creuser, pour savoir.. pour comprendre aussi l’être passionné qu’il était.. pourtant.. et puis dans ce sport, il y a aussi ceux qui expriment leurs sentiments avec exubérance, qui hurlent littéralement, d’où le titre de ce podcast 60.. que je vous souhaite agréable à écouter..









Michel Hidalgo, le Petit Prince..
Apr 01 2020 92 mins  
.. un homme rare s’en est allé, un homme incontournable de notre Football dont la pierre amenée à l’édifice de celui-ci n’est pas moindre.. un homme tranquille - même si passionné à l’intérieur.. - , humble, qui aura pourtant été à sa manière un vrai révolutionnaire du jeu.. une révolution sans armes, sans violence, et sans haine.. mais avec de la poésie et un vrai romantisme.. des convictions, et un sacré courage aussi.. et ce côté candide qui l’accompagnait toujours et que l’on percevait d’entrée de jeu dans son regard et ses grands yeux bleus.. et son si doux phrasé aussi.. ah Michel.. j’ai eu le luxe, car c’en est un j’en suis conscient, de l’accompagner sur plusieurs décennies.. professionnellement bien sûr, mais aussi et assez rapidement, comment dirais-je.. intimement.. à travers des voyages, des combats où il n’était jamais très loin, et aussi de temps à autre dans une relation quasi filiale.. c’est vous dire mon sentiment au moment de son départ, même si je me doutais bien depuis un certain temps que sa maladie l’emporterait sous peu loin de nous.. par pudeur je ne vais pas dans ce podcast 56 vous parler spécialement de « mon Michel à moi.. », mais vous découvrirez, et réaliserez sans doute ici et là, au-delà de la « beauté » de l’homme, certaines choses qui méritent d’être retenues, et notamment d’un point de vue footballistique.. où c’est vrai tout à été dit et écrit, et à nouveau rappelé ces derniers jours.. mais tout de même.. et sinon pourquoi le Petit Prince ? Ben écoutez..




La solution !! Pour finir championnats, LDC, etc..
Mar 17 2020 96 mins  
Au moment où je vous parle l’Euro devrait être reporté fin 2020 ou mi-juin/juillet 2021.. (il est question que l’UEFA l’annonce le mardi 17 mars et ce podcast a été enregistré le lundi 16 mars..) et on parlerait aussi d’essayer de « restreindre » les dates des Coupes d’Europe, LDC et Ligue Europa donc, permettant ainsi peut-être du coup de faire passer dans un trou de souris les journées restantes (10 pour la France..) des championnats nationaux.. mais au rythme où va cette pandémie, et d’un minimum obligatoire de 4 semaines d’entraînement de reprise pour les footballeurs avant de retrouver un rythme normal de compétition compte tenu de leur arrêt qui sera quoi qu’il arrive assez conséquent, je ne vois pas trop comment on pourrait réussir à tout caser, et ce même en terminant la saison, disons vers la mi-juillet.. alors on zappe les fins de championnat, avec ici et là les lourdes injustices que cela entraîneraient quelle que serait au final la formule choisie ? sans compter que même dans ce cas de figure, je ne vois pas trop comment les coupes d’Europe pourraient aller à leur terme par rapport aux estimations des scientifiques sur la crise actuelle (car y compris dans la meilleure des hypothèses le mois d’entraînement serait nécessaire je le répète, avant de reprendre la compétition..).. que faire alors ? relax, y’a Lavax, oui, pas de panique, IL Y A UNE SOLUTION possible !!! solution que je vous donne, vous propose donc, dans ce podcast 54.. certes il y a quelques œufs qui seraient cassés un peu à droite à gauche, mais à situation exceptionnelle, on passera inéluctablement on le sait par la case « omelette » n’est-ce pas.. bon, cette solution est, vous le constaterez, largement jouable.. il suffit juste que l’UEFA, les Présidents de fédérations - puis de clubs et de syndicats nationaux de joueurs.. - y mettent un peu du leur.. moi je leur donne le mode d’emploi (permettant au passage à mon sens la solution la plus juste, d’un point de l’éthique sportive je veux dire..), après libre à eux d’en faire ce qu’ils en désirent.. comme dit l’autre, je peux amener le cheval à la rivière, mais en aucun cas boire à sa place.. Bonne écoute à tous, et plus que jamais dans ces moments si particuliers chers Braves, prenez soin de vous.. ce qui est dans le contexte la meilleure manière de prendre soin des autres aussi on le sait.. le doublé Coupe-Championnat en somme..


PSG-Dortmund, l’indispensable huis clos ?
Mar 10 2020 68 mins  
.. alors j’étais parti pour vous parler des récentes performances des 2 Olympiques (oui, oui je sais il n’y a pour certains qu’un Olympique, mais bon on s’en fout et ce n’est pas ici le sujet..).. et de l’incroyable titre de champion d’Argentine de Boca, avec comme cerise sur le gâteau le retour del Pibe de Oro dans son jardin de la Bombonera.. remarquez je vais un peu évoquer tout ça, mais finalement pas avec la même « profondeur » souhaitée.. il sera même question au passage de quelques anecdotes avec notamment Puskas et Altafini.. mais après un petit détour vers le match du siècle, sorte de tremblement de terre à l’époque, le sujet du jour de ce podcast 53 sera finalement tout autre, actualité oblige.. l’instant est grave chers Braves, enfin grave, ne rajoutons pas une couche à toutes les couches, disons que l’instant est muy especial.. ce match que l’on attendait tant, ce match au goût de sang, ce match sans alternative, puisqu’il était alors écrit que ça passerait ou ça casserait, et bien ce match se jouera de la manière la pire qui soit, puisque ça sera devant des tribunes vides.. stupeur !! certes c’était un peu dans l’air du temps mais quand on pense que tous nos matchs de la dernière journée de L1 se sont disputés dans des conditions normales (sauf le Strasbourg-PSG il est vrai, tiens déjà le PSG..), disons que pour beaucoup d’aficionados cela a du mal à passer.. et à définitivement penser au passage que ce club du PSG a été sérieusement marabouté depuis quelques années.. la compétition est en tout cas (et pas que pour le PSG..) qu’on le veuille ou non faussée.. alors ce huis clos était-il réellement indispensable et surtout n’y avait-il pas une meilleure, ou moins pire on dira, solution à trouver ? pas facile certes mais peut-être.. peut-être pas.. on en parle ici en tout cas.. bon visionnage à tous et, plus que jamais sans doute pour beaucoup par les temps qui courent, prenez bien soin de vous..




Coeur de Lyon, mais..
Feb 27 2020 17 mins  
.. évidemment pour ce Flash podcast 51 nous allons revenir sur l’exploit (mais alors pourquoi ce « mais » dans le titre ? ..) de l’OL.. bravo donc déjà au coach et aux joueurs pour cette belle victoire qui leur laisse, contre toute attente ou presque, des chances assez conséquentes de qualification pour les 1/4.. d’un point de vue statistiques c’est même 60% avec un tel score à l’aller je crois, mais ici je vais dire dans les 35-40 et même peut-être 45% pour les jours où je me lèverai du bon pied.. car les statistiques on ne peut les prendre sans bien les analyser, et si on s’y penche ici d’assez près, en tenant compte déjà de l’écart de niveau entre les 2 équipes, ben forcément.. mais ne faites pas please la fine bouche car mon idée de chiffres (35-40-45 donc..) reste énorme je trouve là où ceux des 3,4,5% auraient été le plus souvent avancés je pense, sur une très grande majorité des lèvres des spécialistes et autres aficionados.. alors pour l’idée de départ, la rigueur 95 mns durant, et la générosité-solidarité-concentration etc (.. en y ajoutant le brin de talent cela va sans dire..) de tous, chapeau bas... roooh, mais avec tout ce tralala, pourquoi-porque-perché-why-warum-何故-为什么- ce « mais » dans le titre me direz-vous !!!????? ben écoutez et vous comprendrez.. c’est, vous l’aurez compris, l’un des axes de ce Flash podcast où l’on parle naturellement de 2,3 autres encore.. Bonne écoute à tous..



Un instant et tout bascule + suite (6) FRA-ARG finale CDM 86..
Feb 25 2020 78 mins  
.. on approche d’une éventuelle catastrophe alors que tout semblait si bien parti.. mais c’est la vie aussi, on se bat et on met des choses en place en quête de quelque chose qui nous tient à cœur tout particulièrement, et la vie fait qu’un événement, sur lequel on avait une prise-influence ou pas, fait tout basculer.. et en général plus vers un certain désastre-malheur qu’un doux bonheur.. cet événement, s’il n’est pas plus ou moins irrémédiable vous place alors, on va dire, dans une position où vous vous devrez de réagir.. et ou vous en sortirez plus fort (ce qui ne tue pas rend plus fort comme le précise la célèbre formule..), mais si vous faites le ou les mauvais choix, la suite se résumera à un retentissant « patatras ».. et dans le cas qui nous intéresse, et ce jusqu’à preuve du contraire, nous nous situons malheureusement selon toute vraisemblance vers le dernier cas de figure.. la preuve nous l’aurons de toute manière d’ici très peu de temps.. la preuve d’un bon choix ? oh que non, quoiqu’il arrive on ne l’aura pas, pas encore en tout cas, car il faudra encore passer bien d’autres étapes-obstacles pour peut-être se dire que.. finalement.. enfin pour cela il faudrait le Graal ou presque, tant le passif est à ce jour considérable.. en revanche, si ça tourne au vinaigre, on pourra affirmer que le choix effectué était vraiment le mauvais.. qu’il se sera avéré catastrophique même.. et que ce sera alors le 2ème instant où tout a basculé.. le 1er instant on le connaît déjà, car la bascule a été alors violente et tout le monde traîne cela depuis comme un boulet.. et ce d’autant plus on le répète que l’instant qui suivra, suite au choix désastreux qui a été fait (même si au moment où l’on parle on met encore un petit bémol..), risque au bout du compte de faire basculer tout un club dans les bas-fonds du Bronx ou de Spanish Harlem.. et puis en 2ème de ce podcast 50, comme vous le savez, vous aurez droit à la suite de cette légendaire CDM 86.. et nous allons surtout déjà savoir si l’action de génie de Platini est finalement allée à son terme.. quel suspense chers Braves, quel suspense !!! Allez, bonne écoute à vous tous..




Racisme dans le foot + suite (5) FRA-ARG finale CDM 86..
Feb 18 2020 83 mins  
.. les insultes racistes dont a été victime Marega l’attaquant de Porto à Guimaraes sont l’occasion de parler de ce fléau si présent de nos jours dans la société.. évidemment ça ne date pas d’hier dans le football (de même que dans la vie de tous les jours, et depuis bien bien plus longtemps, bien évidemment..), et curieusement, car bien possible que beaucoup d’aficionados en soient ici surpris, cela était réalisé de manière bien plus violente-prononcée autrefois comme il vous le sera expliqué à travers quelques exemples ici dans ce podcast 48.. aujourd’hui force est de constater qu’on s’en émeut bien plus donc, et c’est tant mieux cela va sans dire.. remarquez on n'a pas vraiment l’impression pour autant que les moyens mis en œuvre par les instances du football, tant sur le plan international que sur les plans nationaux, soient réellement appropriés pour éradiquer le problème.. on va en parler, un peu, car tout le monde en est bien conscient et, tout en restant humble, vous savez bien chers Braves que nous essayons dans la mesure du possible de ne pas trop enfoncer les portes ouvertes dans les podcasts.. d’ailleurs la solution qui semble toute trouvée pour 90% (je mets ce chiffre à la louche mais j’ai le sentiment que nous sommes à peu de choses près aux alentours de celui-ci..) des observateurs ne me convient pas tant que ça.. car au-delà de ne pas être convaincu par cette recette miracle, je trouve qu’il faudrait se montrer bien plus ambitieux et aller au-delà du « petit » monde du football.. Bon c’est pas facile à expliquer ici mais surtout le podcast est fait pour ça sinon autant que je m’exprime uniquement de manière écrite hein.. alors écoutez bien et si vous êtes assez attentifs vous comprendrez.. ben ouais, faudra à certains instants un minimum de concentration (le sujet n’est pas vraiment léger hein..) car même par voie orale ce n’est pas forcément si simple.. mais vous pigerez, à défaut peut-être d’adhérer car, une fois n’est pas coutume - et loin l’envie ou le besoin de me démarquer.. - je ne suis pas trop dans cette espèce de mouvance qui semble à ce point « tracée » si j’en crois ce que je lis ou entends depuis dimanche soir.. évidemment sur le fond je suis bien conscient de la « noblesse » des sentiments des uns et des autres, mais disons que je trouve l’analyse générale.. simpliste.. hum non c’est un peu rude, disons plutôt réductrice.. bonne écoute à tous, avec aussi comme toujours en 2ème partie la suite du fameux France-Argentine de 86, puisque fort des multiples interruptions du Général j’ai l’impression qu’il va y avoir autant d’étapes ou presque qu’un Tour de France.. sacré Général, je l’aime bien mais parfois faut vraiment se le farcir hein..




FP.. Cacas et cas Mbappé..
Feb 06 2020 16 mins  
.. on vous gâte les Braves, car comme envisagé il y a quelques semaines nous allons désormais vous faire, dans la mesure du possible, 2 podcasts par semaine.. celui habituel donc du lundi-mardi, sur une durée conséquente (entre 45-50 mns et 1h20 on va dire..) et désormais un autre qui sera mis en ligne le jeudi-vendredi, mais surtout celui-ci ne dépassera jamais les 20 mns.. peut-être / sans doute plus pratique pour ceux qui sont souvent à la bourre et qui paniquent au niveau de la durée.. et puis d’un autre côté les Braves qui sont vite en manque une fois le podcast du début de semaine avalé auront ainsi une petite douceur histoire de trouver le temps moins long.. bref tout le monde devrait y trouver son compte et c’est bien là le principal.. évidemment pour la version courte pas de sirène-gong-loups-éléphants.. de Général ou soirée pasta.. et encore moins de neptuniens et de finale à rejouer, on ne peut pas tout avoir.. pour ce podcast 46, qui sera régulièrement nommé FP (Flash Podcast..) nous revenons sur la sortie tumultueuse de Mbappé lors de PSG-Montpellier qui a évidemment beaucoup fait parler.. on va donc, comme toujours du coup, essayer de voir tout ça d’un autre côté de la lorgnette, une lorgnette un peu plus perfectionnée quoi.. bonne écoute à tous.. ou bon visionnage car les Flash Podcasts, sachez le, seront également disponibles en vidéo sur l’appli Roustan TV ou sur le Site Roustan TV.. on n'arrête pas l’progrès..


La loi du milieu + suite FRA-ARG finale CDM 86..
Feb 03 2020 78 mins  
.. avant tout mes biens chères sœurs, mes biens chers frères, les Bravettes et Braves quoi, je vous répète encore et toujours de bien écouter les podcasts dans l’ordre.. et c’est un ordre !! .. en particulier évidemment depuis que vous savez pour les néptuniens (mais chutttt c’est un secret, ne l’oubliez pas..).. il va de soi donc qu’il vous est formellement interdit par les autorités - les plus hautes faut-il le préciser - de la Roustanie, d’enclencher ce podcast 45 tant que les 43 et 44 n’ont pas été entendus.. croqués-dévorés.. puis digérés.. surtout que là on va se retrouver en ce début de finale (nous approchons tout juste de la fin du premier 1/4 d’heure..) de Coupe du Monde 1986 entre la France et l’Argentine aux abords de la surface de réparation des « Platinies boys.. », et avec en face un certain Diego - Armando - Pibe de Oro.. enfin bref vous voyez le tableau.. j’ai confiance en Jo mais je dis quand même Brrrrrrr.. bah après tout qui vivra verra, et plus précisément ici qui vivra entendra.. pour ce qui est du thème de la 1ère partie du podcast je pense instantanément à la célèbre chanson de Guy Béart « La vérité.. » (et pas « si je mens » ici hein..) dont voici le premier couplet : « Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié, d’abord on le tue puis on s’habitue.. on lui coupe la langue, on le dit fou à lier.. après sans problèmes parle le deuxième.. le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté.. ».. donc déjà bravo à cet entraîneur qui forcément avec un tel discours s’expose.. ensuite nous allons revenir sur ces/ses vérités.. et des vérités dites par une personne du milieu, cela en accentue évidemment la portée.. puisque la crédibilité aussi.. si au moins elles pouvaient faire avancer les choses, mais connaissant le degré de béatitude de l’ensemble (pas tous hein, mais.. mais pas facile aussi d’arrêter aujourd’hui une spirale surtout quand on sait que les effets, même si bénéfiques, ne se verraient qu’à moyen terme.. surtout si vous faites partie d’une minorité à réaliser - et aussi admettre hein.. - l’ampleur du désastre.. bon le mot est sans doute trop fort, encore que..) de nos dirigeants, et donc décideurs, disons que je ne suis guère optimiste.. allez, bonne écoute à tous, en espérant que le Général ne tape pas trop vite sur la vitre de la cabine des commentateurs au stade Aztèque, c’est à dire là où se trouvent « Georges » et votre serviteur..


« L’homme serpent » et suite FRA-ARG finale CDM 86..
Jan 27 2020 69 mins  
.. son jeu incarnait la finesse tant ses contacts avec le ballon faisaient chaque fois preuve de délicatesse.. ses touchers semblaient autant de caresses, mais suite à ses dribbles de son pied gauche « hypnotique.. » (référence à Kaa.. « aie confiance.. »), les morsures qui s’enchaînaient étaient souvent fatales de la part de cet « Angel Face.. » .. finesse, délicatesse, caresses, mais en équipe nationale un peu trop au service d’une altesse.. et c’est finalement quand cette dernière quittera le bateau « Orange/Oranje » que notre serpent fera enfin définitivement sa mue.. non prophète dans 1 des clubs phares de son pays il s’en est allé conquérir le cœur de son fameux voisin.. et par ce biais l’Europe entière.. et le monde, finalement, du ballon.. ce ballon qui ricochera du mauvais côté un soir argentin froid et venteux de 1978, empêchant alors notre Prince, sous les yeux de généraux si peu engageants, de définitivement devenir Roi.. c’est l’histoire les enfants, et dans ce podcast 44 nous en reparlerons, notamment, avec l’un de ses prestigieux coéquipiers d’alors.. et puis en 2ème partie direction le Stade Aztèque, avec la suite de cette fameuse finale de la CDM 86 France-Argentine dont vous vous languissez depuis le podcast 43 je le sens, enfin je l’espère.. Maradona-Platini, la finale de rêve a bien eu lieu, et elle se vit en direct, et en avant-première, exclusivement pour vous les Braves.. le monde entier saura tout ça en son temps, c’est à dire dans 10 ans.. les neptuniens sont quand même incroyables, et les podcasts Roustan Foot aussi.. finalement.. dans un sens.. comme quoi il faut toujours croire en ses rêves, fussent-ils d’apparence chimériques.. et pourtant, et pourtant ici chères Bravettes et chers Braves..





« Les esclaves soumis.. » (R.Kipling)
Jan 14 2020 79 mins  
.. Bon il y a des milieux où c’est sans doute plus compliqué de se libérer de certaines chaînes j’imagine (je pense ici aux principaux acteurs de ce sport, les joueurs donc..), surtout quand finalement au niveau de l’environnement ceux qui devraient être libres, je ne parle pas des entraîneurs et encore moins des dirigeants mais des aficionados, le deviennent très rapidement - esclaves..- (on nous explique et on constate d’ailleurs effectivement que c’est ainsi depuis bien longtemps, et que même, les enjeux aidant, ça ne cesse d’empirer.. donc ne nous posons pas trop de questions et restons soumis à ce qu’ils nous ont toujours dit, expliqué, dès notre plus jeune âge n’est-ce pas.. dans un sens c’est plus reposant d’avoir le cerveau « avachi »..), sans s’en rendre compte.. vous avez dit opium du peuple ? .. bref, pour ce podcast 42 nous allons nous pencher sur une action, de jeu, qui a beaucoup fait parler ce week-end.. divisant un peu le monde en 2 parties (sorte de guerre froide des temps modernes héhé..).. en effet il y a ceux qui la trouvent géniale, cette action, et les autres qui la considèrent.. hum déplacée pour des tas de raisons on dira.. qui peuvent certes la comprendre, notamment le processus qui l’entraîne, mais qui estiment que l’on pourrait peut-être trouver une parade afin d’y remédier.. disons au moins se pencher sur le problème.. voilà, pour eux cette action pose question.. contrairement aux autres qui la trouvent parfaitement naturelle, mieux, qui la placent sur un piédestal (ok normalement c’est quelqu’un que l’on place sur un piédestal, ben ici on dira que c’est une action.. pour les ronchons très à cheval sur la langue française, on dira que c’est l’auteur principal de l’action qui sera placé de la sorte, j’suis pas contrariant..).. 2 approches d’un sport donc.. et, vous le constaterez, juste une proposition pour les uns - pas de quoi fouetter un chat à première vue hein.. - , mais des boucliers d’indignation, que dis-je, des « épées » d’intolérance chez les autres.. c’est assez curieux mais c’est ainsi.. mais au-delà de cette passion exacerbée, aux relents un peu malsains et pour le moins étriqués - enfin selon moi.. mais pas que.. - , faisons en sorte de relâcher la pression, de prendre un peu de hauteur et ainsi de nous libérer de certaines odeurs un peu trop vives, tout cela afin de trouver quelques pistes intéressantes en creusant notamment dans l’histoire de ce sport, et notamment à travers quelques épisodes bien peu glorieux.. la lumière bizarrement venant parfois de certaines ténèbres, brrrr.. Allez les Braves, bonne écoute à toutes et à tous..








L'Or du Ballon..
Dec 09 2019 49 mins  
.. Mon Dieu ce que j'ai pu lire ou entendre au sujet de ce Ballon d'Or 2019.. mais cela semble être régulièrement le cas finalement ces dernières années, je me demande même si on ne peut pas parler désormais d'ailleurs de décennies.. mais encore assez récemment il me semble que par rapport au lauréat il y avait du côté du clan des déçus une sorte d'amertume (de frustration, de rancoeur..) qui s'exprimait dans.. dans une certaine mesure on dira.. aujourd'hui si l'on n'est pas d'accord entre nous il y a tout de suite, enfin pas toujours mais dans bien des cas, une forme de rage (de mépris à l'occasion..) qui s'invite dans la discussion, dans les échanges.. il faut dire que les gens de nos jours "savent", et enfermés dans leurs certitudes ils montrent vite les dents si on ne suit pas leur chemin.. c'est sans appel, puisqu'ils "savent" vous avez forcément tort, c'est d'une implacable logique n'est-ce pas, alors pourquoi abruti que vous êtes ces géants de la connaissance footballistique vous laisseraient un embryon de chance d'expliquer votre position.. mais il y a pire puisque avec cette nouvelle édition on a même parlé d'un éventuel racisme qui rôdait ici et là de manière plus ou moins latente.. je reviens du futur vous le savez, et je peux vous affirmer qu'à ce rythme il viendra un jour, malheureusement pas si lointain, où certains vous expliqueront que tel ou tel crack a en fait été lésé par une partie du jury en fonction de ses croyances ou quelque chose d'un niveau égal niveau débilité.. le football, et c'est bien regrettable pour bien des domaines, ne peut rester dans sa bulle - le revers de son succès on dira.. - , et pire puisqu'il devient si souvent le parfait réceptacle de bien des maux d'une société si perdue et chancelante sur ses bases.. on parle de tout cela dans ce podcast 38.. bonne écoute à toutes et à tous et longue vie à vous comme dirait le Général..


Les mystères du foot
Dec 02 2019 71 mins  
.. voilà, y'a le Mystère de la Grande Pyramide, le Mystère de l'Atlantide, le Mystère de la chambre jaune.. les Mystères de l'Ouest, de l'Amour (houlala l'Amour et ses mystères les enfants..) etc.. et donc ceux du Foot.. où on le sait les choses sont si souvent irrationnelles et parfois pour tout dire.. bien mystérieuses.. il arrive qu'en creusant un peu et en allant se renseigner à la source on obtienne l'explication (ce sera le cas pour l'un des mystères évoqués dans ce podcast 37..), mais certaines fois no, non, nein.. le pharaon disparaît de la circulation avec son secret et cet infini mystère, brrrr.. Notez bien par ailleurs qu'il sera aussi question de remake de matchs, enfin ici d'un match, comme cela peut exister si souvent au cinéma.. sauf que pour le 7ème art c'est un choix, et les choses sont écrites (ou à l'occasion réécrites..) alors qu'en football (le Xème art ? mais déjà peut-on placer le foot à ce rang ? vaste question à laquelle nous essaierons de répondre un jour.. peut-être une idée de futur podcast, qu'en pensez-vous ? ..) hein, l'histoire se vit en direct.. et pourtant.. certains remakes semblent si incroyablement.. saisissants.. comme celui qui conclura ce podcast.. et au milieu de tout ce tralala coule une rivière, mais ici assez agitée car il sera question d'un club où les joueurs, enfin certains joueurs, semblent décidément en perdition psychologiquement, et cela de manière bien plus prononcée que bien des aficionados l'imaginent je crois.. cela a été légèrement évoqué ici où là mais insuffisamment à mon goût.. et oui, le foot, au-delà de la puissance de certains clubs, de ses stars qui illuminent les pelouses, de ses enjeux parfois délirants pour ne pas dire grotesques, de tous ses excès et de ses milliards d'euros qui tendent de plus en plus vers sorte d'obscénité, le foot oui, et c'est une espèce de miracle notez le bien, reste avant tout une "affaire" humaine.. comme à son petit niveau, enfin je l'espère, ces podcasts où gong, sirène, hurlements de loups, soirées pasta avec stars (je suis très showbizzzz vous le savez bien..) et évidemment Général De Gaulle, seront comme toujours de la partie.. Bonne écoute à tous..


Platini et la Dolce Vita..
Nov 25 2019 97 mins  
.. bon il ne l'a pas vraiment connue en Italie, tout au moins dans la vie quotidienne, puisque Turin ville ouvrière au Nord du pays n'est pas vraiment la ville appropriée pour cela on le sait.. La Dolce Vita (douce vie..) chère à Marcelo, Anita, Anouk, et les autres, sous la houlette du maestro FF (rien à voir avec France Football ou le Flash Foot.. encore que..) - Roooh on a fait de ces soirées pasta chez Federico.. !! - , c'était Rome évidemment.. et dans ce podcast 36 il y a du vécu du côté de la ville éternelle les enfants, avec un certain César, ça ne s'invente pas, comme guide principal.. ça vous en bouche un coin hein.. et oui, près de 40 ans en arrière c'était aussi, dans cette ville magnifique, avec comme toile de fond le football, une vraie Dolce Vita me concernant.. j'allais dire plus "La grande glandouille.." que "La grande vadrouille..", encore que.. finalement.. bon Platini alors, peut-on "Être après avoir été.." ? .. c'est pas facile certes, mais.. mais Platini, n'en déplaise à certains, doit encore représenter quelque chose dans le grand circus du ballon rond puisque chacune de ses sorties déclenche une multitude de commentaires.. pas forcément très agréables d'ailleurs.. il faut dire que l'on vit à une époque où - réseaux sociaux et surabondance de médias sans doute obligent.. - tout le monde y va désormais de son petit couplet avec une assurance - et souvent malveillance d'ailleurs.. - digne des plus grands spécialistes en la matière.. et pourtant bien souvent une grande méconnaissance, pour ne pas dire ignorance, est de la partie.. boudiou, j'ai lu ou entendu sur le sujet le ressenti de certains jeunes confrères, et, comment dire.. allez, on va rester soft et mesuré, en parlant de commentaires pitoyables - lamentables - .. et tellement hors sujet.. après Platoche a de son côté, c'est vrai, une petite part de responsabilité tant certaines de ses petites saillies sont, tels ses coups francs d'autrefois, particulièrement brossées - .. mais malheureusement insuffisamment travaillées, enfin je trouve, en amont.. tout au moins dans la forme.. (sur le fond pourtant.. mais comme désormais c'est la forme qui prédomine et, de fait, écrase la moindre visibilité du message, comment atteindre de visu l'étoile de mer si l'écume n'est pas parfaitement maîtrisée hein, je vous le demande messieurs dames !!) .. peut-être qu'en lui préparant des mannequins de mousse pour la prose et les métaphores, et comme interlocuteur pour s'entraîner l'équivalent d'un Jean-Michel Moutier histoire de se faire la main (enfin autrefois le pied et aujourd'hui la voix..) il serait plus performant, mais bon, ça le regarde aussi n'est-ce pas.. Bonne écoute à tous chers Braaaaves..







Aulas Space Oddity..
Oct 16 2019 80 mins  
.. ces derniers temps Lyon est vraiment impayable, nous réservant chaque fois des surprises de premier ordre.. le choc est d'autant plus chaque fois détonant que l'on parle tout de même ici d'un club, que dis-je !!! , d'une institution hihihi, que l'on croyait encore, il y a peu, réglé comme du papier à musique, archi professionnel à tous les étages.. et c'est là où on atteint le "suprême" en quelque sorte.. alors ok, pour les supporters du club c'est à désespérer, mais pour l'observateur neutre (pléonasme un peu, désolé..), qui arrive à prendre du recul et à bien analyser, enfin j'espère, c'est.. si on est un poil cruel (mais un "cruel" sympa quand même hein..) à mourir de rire.. et si on est, mais alors sacrément !!(mais on l'est aussi, si si..), compréhensif et bienveillant, c'est à la limite du touchant (et même au-delà.. finalement..) tant tout cela est incroyablement grotesque, en fait je dirais plutôt burlesque.. oui, délicieusement burlesque.. et perso ça me va bien, car je suis un grand fan du burlesque.. au niveau des grands maîtres, de Molière au théâtre, à Charlie Chaplin au cinéma, et même en passant par Edika et autres pour la bande dessinée, ça reste quand même fabuleux, magique, extraordinaire.. mais on flirte littéralement avec les étoiles concernant l'OL, car ça en devient burlesque sans le savoir, sans le vouloir.. c'est donc de l'art et de l'art à l'état pur puisque ne se trouvent pas aux manettes des artistes de haut vol.. non, ici les maîtres d'œuvre sont des businessmen hahaha (qui auraient peut-être voulu être des artiiiiiiistes.. pour pouvoir faire leurs numéros n'est-ce pas ..).. incroyable non ? .. on touche donc en la circonstance à une forme de génie de l'absurde.. quelque part.. rendez vous compte, tu sors d'un véritable traumatisme, des longs mois durant pour ne pas dire plus, avec tes supporters, et hop !! , juste quelques semaines ensuite donc, la deuxième couche, la deuxième lame, un train peut en cacher un autre.. génial !! .. les supporters sont évidemment furieux, remarquez ça passera peut-être/sans doute si les résultats suivent, car les mecs (et femmes aussi bien sûr..) sont quelque part, on peut le supposer pour beaucoup en tout cas, épuisés, laminés, résignés.. c'est tellement énorme faut dire.. mais si on en rigole (avec cruauté ou affection, ou un mix des 2 je l'ai précisé..) il y a derrière tout cela malheureusement quelque chose d'assez triste pour le club, et ce quelque chose c'est le constat, d'autant plus édifiant qu'implacable, que l'on peut en tirer.. et dire que tout cela part, enfin à mon sens, d'une petite faille - mais après l'effet papillon, vous connaissez le principe.. le battement d'ailes d'un papillon qui provoque en bout de chaîne une tornade au Texas.. - du 1er dirigeant (le fameux !! celui qui a bâti à la sueur de son front, de son travail, de sa ténacité-pugnacité.. de son talent bien sûr, il faut également le souligner.. - de ses tours de passe-passe aussi parfois, mais bon.. - .. un véritable "empire"..), faille qui va vous être contée ici par le grand David Bowie en personne !!! (ben oui, Space Oddity, forcément..) .. et ouais, compte tenu de l'ampleur du sujet abordé, le podcast Roustan Foot sort les gros moyens.. et c'est bien normal.. on vous gâte les Braves, on vous gâte, mais vous le valez bien.. En conclusion de tout ça, n'y voyez pas méchante ironie ou malsaine malice de ma part vis à vis du fameux dirigeant en question.. car s'il est vrai que certaines méthodes, ou comportements, de JMA m'ont régulièrement agacé ces dernières décennies (et ceux qui me connaissent savent bien que je ne me suis d'ailleurs jamais gêné pour "monter au front" afin de les signaler, voire de les combattre.. de même que j'ai toujours mis en valeur le travail immense qu'il a réalisé au niveau de l'OL, et pareil pour certaines de ses grandes qualités..), il y a ici dans notre histoire quelque chose je trouve, de très humain, le transformant du coup "Gaston Lagaffe" sur les bords (j'adore aussi..), et me le rendant au bout du compte assez sympathique, car au final n'oublions jamais que ça ne reste que du football hein.. ok le supporter ne l'entendra pas de cette oreille, mais étant à mon niveau juste un "promeneur" de foot, j'avoue que toutes ces récentes "gamelles" m'attendrissent sans doute plus qu'autre chose.. et à ce rythme je me demande même si je ne vais pas finir par créer un fan club Jean Mimi hihi.. Bonne écoute à tous et portez-vous bien..








Paris sera toujours Paris..
Sep 19 2019 43 mins  
.. c'est à dire bien souvent là où on ne l'attend pas, pour le meilleur comme pour le pire comme chacun sait.. faut dire qu'après un début de saison calamiteux dans le jeu (avec à la clé une défaite dès la 2ème journée de championnat..), le traumatisme de l'élimination face à Man.U encore bien présent dans certaines têtes - et d'une manière générale au sein du club.. - , une attaque décimée (et en prime un avant-centre en manque cruel de compétition, un défenseur central également d'ailleurs..), et pour couronner le tout un trio au milieu inédit (certes non exempt de talent mais..), il n'y avait vraiment pas de quoi se montrer optimiste vous en conviendrez - et je ne l'étais pas vraiment pour tout vous dire.. - , et ce, même si son adversaire du soir au nom prestigieux avait aussi son lot de problèmes.. alors oui, sans doute qu'ils allaient tout donner, que quelques occasions pouvaient se glisser ici et là, et qu'avec des circonstances des plus favorables il y aurait même peut-être, le football étant ce qu'il est, une issue plus ou moins heureuse.. mais de là à assister à un match aussi complet, avec une équipe à l'âme si valeureuse, portée par une telle idée directrice, alliée à une sacrée constance, dans le jeu, houlala faudrait se calmer un peu hein.. et pourtant.. et au final quel match !! pfff, incroyable, et du coup oui, décidément, Paris sera toujours Paris.. Bonne écoute de ce podcast 29 à tous les Braves..


Couper la tête à Neymar ?
Sep 16 2019 67 mins  
Notez bien chers Braves que le titre aurait pu être : "Le grand secret.." ou "L'incroyable révélation", et ici cela n'a rien à voir avec Neymar, mais avec le football oh que oui !!!! Un secret, une révélation, dont vous ne sortirez pas indemnes autant vous prévenir.. cette histoire qui vous est contée dans la 2ème partie de ce podcast va en effet très très loin.. alors comment suis-je misérable humain au courant ? pour ma sécurité, et celle de quelques autres dans le renseignement, je ne puis vous le dire.. mais vous connaissez mon lien de parenté avec un certain Roustanovitch hein.. enfin bref.... initialement le texte de présentation de ce podcast était le suivant : Attention, le titre de ce podcast 28 n'a rien à voir avec son accueil au Parc pour le match contre Strasbourg.. d'ailleurs je n'en sais strictement rien à ce sujet puisque ce podcast 28 a été enregistré la veille de ce match.. ici, que les supporters parisiens en veuillent pour certains - et à des degrés divers.. - au brésilien n'est pas le thème proposé.. non, ici il est question de jeu, et de savoir si Neymar pourra, dans un proche avenir en tout cas, exprimer son art sur une pelouse d'une manière tout à fait normale.. perso j'ai de sacrés doutes sur le sujet et je pense que les arbitres (qui eux pour le coup n'ont rien à voir avec les états d'âme de l'intéressé et son comportement plus ou moins discutable ces derniers temps avec son club..) devraient être vigilants sur ce point.. sinon autant lui couper directement la tête et qu'on en parle plus.. il sera aussi question dans ce podcast 28 de bon nombre d'aficionados qui, sous le coup de leur colère, perdent toute lucidité "footballistique" vis à vis de notre "lascar".. Bonne écoute à tous les Braves.. Voilà le texte se terminait ainsi.. et puis il s'est passé ce qui s'est passé contre Strasbourg, et du coup ce lourd secret que je garde depuis quelques années étaient de plus en plus lourd à porter, et je me suis dit qu'en tant que Grand Chef des Braves (enfin Grand Grand, hiérarchiquement sous Cléopâtre cependant..) je devais vous transmettre "Le Grand Secret".. dois-je vous préciser qu'il est recommandé de n'en parler à personne autour de vous ? même sous la torture !!! je compte sur votre sens des responsabilités, sur votre honneur aussi.. il y aura donc, concernant votre relation au football, un avant et un après podcast 28.. mais c'est la vie..

















L'incroyable rendez-vous secret..
Aug 24 2019 68 mins  
Les Braves sont gâtés car ils vont avoir quelque chose d'exceptionnel en exclusivité.. et d'ailleurs à ce sujet rien ne dit que tout ce que vous allez découvrir dans la 2ème partie de ce podcast sera dévoilé un jour (à supposer déjà que hein.. que quoi ? ça vous le comprendrez plus tard).. à mon avis l'existence, ainsi que les tenants et aboutissants de cet "incroyable rendez-vous secret.." ne sortiront jamais en effet.. (si finalement bien sûr.. si finalement quoi ? vous le découvrirez plus tard..).. à moins qu'1 des 5 protagonistes de ce "grand secret" ne parle un jour sur son lit de mort.. mais en écoutant le podcast 20, les Braves, eux, sauront héhé.. (mais toujours à supposer que.. j'insiste.. à supposer que quoi ? vous le comprendrez plus tard..).. Par ailleurs vous devez savoir aussi qu'initialement ce podcast 20 avait un autre titre, mais.. qu'au départ ce podcast 20 avait un autre thème, mais.. qu'à un moment je ne voulais plus diffuser ce podcast 20 (enfin ce que j'avais alors enregistré.. certes il y aurait eu un jour un podcast 20, mais du coup complètement différent quoi..), mais.. tout cela parait bien compliqué je vous l'accorde, mais don't worry be happy, tout est bien expliqué à l'intérieur du podcast.. Je vous souhaite à tous une bonne écoute (soyez attentif hein.. y'a d'ailleurs au moins 3 sirènes haha..) ainsi qu'une bonne reprise.. enfin pour ceux dont les vacances sont terminées puisqu'ils y a toujours des petits Sioux rusés qui partent en septembre hihi..











































4.8 • 5 Ratings

VeBigLebowski Nov 19 2020
Merci pour ces podcasts Didier, c'est toujours un régal de t'écouter. Il faut de temps en temps remettre en perspective les choses. Les arbitres font partie du jeu et nous devrions tous éduquer les gens à non seulement les respecter mais aussi à les estimer pour le service qu'ils rendent. Le problème est d'ailleurs le même dans plusieurs sports, je pense au tennis notamment. @

David Nov 02 2020
Le foot c'est pas que du foot ! Didier Roustan le sait et nous l'explique avec passion, verve et bienveillance. Merci !






Keppa Jul 14 2020
Pourtant c'était bien parti, mais est-ce la lassitude,mais les histoires sont parfois longuettes Ooooouuuhhhh, et les matchs revus et corrigés pour moi n'apportent aucun intérêt. Vivement la reprise, que Didier retrouve sa verve de commentateur là où il est meilleur. Agrémenté pourquoi pas d'anecdotes courtes.

aliderouen Jun 03 2020
Quel régal les podcasts de ce Roustand! Quelles manières géniales de conter le foot! Merci beaucoup !

MojoFrah Apr 17 2020
De l'or pour les braves. Merci Didier pour ces moments footballistiques.