Une fois dans l'Ouest

Oct 22 2020 10 mins 6

De belles histoires en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire... De belles rencontres, des projets novateurs, des initiatives positives, des témoignages forts. Des « héros » du quotidien qui méritent que l'on s’attarde sur leur parcours. Des hommes, des femmes, des enfants qui prennent parfois eux-mêmes la parole. Une fois dans l'Ouest, la voix des territoires.
















Il a fondé une maison de retraite pour ses vieilles bêtes du cirque Gruss - Une fois dans l'Ouest
Jun 10 2020 15 mins  
Véritable institution, le cirque Arlette Gruss a dû stopper sa tournée avec l’épidémie de Covid-19. Il a trouvé refuge dans sa priorité familiale en Sarthe où, l’ancien dompteur de fauves, Georgika Kobann, a fondé une maison de retraite pour ses vieilles bêtes de piste. Le long de la départementale entre Le Mans et La Flèche, dans le Sarthe, un watussi surmonté de grandes cornes blanches n’a pas l’air perturbé par le passage des voitures. Les dromadaires, non plus. Il faut dire qu’en 25 ans, Georgika Kobann leur a créé un petit coin de paradis sur 50 hectares. A La Fontaine-Saint-Martin, lui et sa compagne Arlette Gruss ont dédié le lieu-dit Les Choquets au repos des vieilles bêtes de cirque sorties de la piste aux étoiles. « En ce moment, j’ai deux perroquets, un lama, une panthère, trois chevaux, trois dromadaires, Victorine le buffle d’eau, un bœuf Watussi… ». Il stoppe le décompte. « On va dire 45 animaux. » Kobann, dompteur de fauves désormais retraité, a toujours un faible pour les carnivores aux canines acérées. Il présente Rachel, panthère noire. « Elle a été opérée il y a quatre ans d’une tumeur cancéreuse. Et elle est toujours là, à 26 ans », tombe d’admiration l’homme au chapeau. Notre journaliste Mathilde Leclerc est allée rencontrer ce personnage, fondateur d’un des plus grands cirques d’Europe. S’il a passé la main à son fils au décès d’Arlette… il reste le maître des lieux. Bonne écoute. Réalisation: Ronan Coquelin















« À 52 ans, j’ai retrouvé mon père » - Une fois dans l'Ouest
Oct 11 2019 10 mins  
En avril 2019, Ronan, boulanger à côté de Lannion dans les Côtes d'Armor, a découvert l'existence de son père biologique. Depuis, les deux hommes sont inséparables. «Quand je suis arrivé, il était garé devant mon camion, et il m’a dit : «Je suis votre fils». Je lui ai dit : «Bon, et bien on va boire un café !» ​André Touarin, 76 ans, ne s’attendait certainement pas à la visite de Ronan, grand gaillard de 52 ans et boulanger à Ploumilliau. En mars dernier, Ronan avait découvert l’existence de son père biologique, âgé de 76 ans. «J’avais besoin de savoir d’où je venais, de connaître mes origines.» Quelques mois après leurs retrouvailles, nous sommes retournés voir les deux hommes et leur avons tendu notre micro. «Maintenant, on ne se quitte plus !» Dans ce podcast inédit, on peut entendre André, le père, raconter sa rencontre avec ce fils surgi de son passé, sous le chant des oiseaux (des inséparables...) qui volent dans sa véranda. On suit ensuite Ronan dans la boulangerie, avec sa femme Anne. Ils racontent leur quête, parfois éprouvante, pour tirer le fil de son passé et renouer avec ses origines. «Maintenant, on ne se quitte plus !» ​s’exclame André, qui déboule dans la boulangerie familiale, coiffé de son éternel bonnet rouge. «Il était temps qu’il arrive, maintenant, il faut qu’il me garde en vie !» ​sourit André, tandis qu’Anne, la femme de Ronan, s’émerveille toujours de ce scénario improbable : «C’est mieux qu’un film... Il a vraiment de la chance de l’avoir trouvé, c’est une histoire très émouvante.» Un podcast réalisé par Damien Le Délézir et Maëliss Hennetier, avec l'aide de David Désille. Crédit musique (https://icones8.fr/) - Ilya Truhanov - Russian Soap Opera - Ilya Truhanov - Sleepless in gulustan - Dream machine - Ratatouille






No review available yet...